Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Meurtre Hariri: le Tribunal spécial demande au Liban les informations de Nasrallah

Posted by jeunempl sur août 11, 2010

AFP

Le procureur du tribunal international chargé de l’enquête sur l’assassinat de Rafic Hariri a demandé mercredi au Liban de lui soumettre les informations présentées par le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah et qui, selon lui, sont susceptibles d’impliquer Israël dans ce meurtre.

« Dans le cadre de l?exécution de son mandat, le Bureau du Procureur a demandé aux autorités libanaises de lui transmettre toutes les informations en la possession du secrétaire général M. Hassan Nasrallah », a indiqué dans un communiqué du bureau du procureur du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), Daniel Bellemare.

« Il s’agit notamment des enregistrements vidéo qui ont été projetés à la télévision lors de la conférence de presse, ainsi que de tout autre élément qui aiderait le Bureau du Procureur à établir la vérité », a poursuivi le communiqué daté de Leidschendam, près de La Haye, où est basé le TSL et dont une copie électronique est parvenue à l’AFP à Beyrouth.

Le bureau du procureur a invité également le chef du Hezbollah « à user de son autorité pour faciliter l’enquête ».

A l’occasion d’un discours du chef du Hezbollah lundi, le mouvement chiite a diffusé ce qu’il a présenté comme des images de reconnaissance israéliennes du site de l’assassinat de Hariri, prises avant le drame et « interceptées » par le mouvement.

Il a cependant reconnu qu’il ne s’agissait pas de preuves « concluantes » sur une implication d’Israël dans le meurtre, mais que ces « données » pouvaient servir à parvenir à la vérité sur ce meurtre.

Le 3 août, M. Nasrallah avait accusé Israël explicitement pour la première fois de l’assassinat de Hariri, commis le 14 février 2005.

Le 22 juillet, il avait annoncé s’attendre à ce que le tribunal, auquel il ne fait pas confiance, accuse des membres de son parti d’implication dans ce meurtre. La date de publication de l’acte d’accusation n’a pas encore été précisée.

« Le Bureau du Procureur poursuit son enquête dans le respect des normes les plus élevées de la justice internationale, de façon neutre et objective. Le Bureau du Procureur est guidé par les preuves et rien d’autre », a indiqué le communiqué.

« Personne ne peut influencer la direction de son enquête. A cet effet, le Bureau du Procureur a pour obligation d?explorer toutes les pistes possibles », poursuite le texte.

La Syrie, une alliée du Hezbollah qui avait été montrée du doigt dans l’assassinat, a démenti toute implication. Les deux premiers rapports de la commission d’enquête de l’ONU avaient conclu à des « preuves convergentes » mettant en cause les renseignements syriens et libanais.

Créé en 2007 par une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies, ce tribunal est chargé de juger les auteurs présumés d’attaques terroristes au Liban, dont l’assassinat de Rafic Hariri.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :