Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Embargo sur les armes de l’Armée

Posted by jeunempl sur août 11, 2010

Blog de Frenchy

Les autorités israéliennes révèlent désormais, via leurs réseaux américains, les véritables raisons de la fusillade de cette semaine entre  Armée Libanaise et Armée Israélienne. Il s’agit tout bonnement d’interrompre la livraison d’armes à l’institution militaire libanaise, comme d’ailleurs cela était déjà le cas lorsqu’on réclamait des avions tout simplement capables de faire respecter l’espace aérien libanais, en proie aux violations quotidiennes des avions de chasses israéliens. Les responsables américains pro-israéliens, notamment au sein du Congrès, sont rapidement passés à l’action, a-t-on appris ce mardi.

Pourtant, alors que l’Armée Libanaise a reçu 100 millions de dollars d’aide militaire, souvent en nature et à l’état de ferraille, Israël, elle, a reçu 81 milliards de dollars d’aide depuis les années 1970 soit l’équivalent de toute l’aide des États-Unis aux Pays en voie de développement. Autre exemple criant, nos vieux Huet qui ont fait la guerre du Vietnam que les américains nous ont généreusement envoyé pour 40 000 usd l’unité parce qu’ils considèrent qu’ils s’agit de tas de ferraille face aux Apaches israéliens. Ils veulent nous refiler des chars M 60, dont les derniers ont été retirés dans les années 80 et finalement les Hummers actuellement aux mains des militaires libanais ont été retirées aux USA parce que manquant de blindage. Il suffit de constater la différence entre les modèles aux mains de l’armée libanaise et celles de l’armée israélienne.

Les israéliens demandent aussi à la France de ne pas respecter son accord de défense signé avec le Liban et de ne pas équiper l’armée libanaise en missiles, apprend-t-on également, appel rejeté par Paris, qui invoque dans les retards de livraison à l’armée libanaise, des problèmes plutôt financiers.

Surfant sur divers sites d’informations, je suis tombé par hasard sur un article d’un site israélien, accusant l’unité de l’armée libanaise impliquée dans l’incident à la frontière d’être totalement musulmane et plus particulièrement chiite. Étonnant de sortir de telles inepties sachant qu’un militaire chrétien comptait parmi les 2 morts de l’armée libanaise. Il s’agit là d’un nouvel amalgame propagandiste allant dans le sens Armée Libanaise et Etat Libanais = Hezbollah, une diabolisation du Pays des Cèdres qui sera compter – toujours selon les israéliens – bientôt dans l’axe du mal ou l’axe de la terreur pour reprendre le vocabulaire de l’ancien président américain Georges W. Bush.

Au Liban, on est habitué à ce genre de gesticulation verbale, et à force on ne prête même plus guère attention d’ailleurs, aux menaces par exemple du ministre israélien de la défense Ehud Barak, le 28 juillet dernier, de s’en prendre à la totalité des infrastructures libanaise,et non plus seulement au Hezbollah. Il est vrai, que les Israéliens nous avaient « épargné » une marée noire par exemple en bombardant la centrale électrique de Jiyeh en 2006, ou encore les ponts enjambant différents ravins, en tant que pays chrétien, peut-être se sont-ils trompés entre barbe de curé et barbe d’imam, comme quand ils ont bombardé un convoi des habitants de la localité chrétienne de Marjayoun au Sud Liban, un véhicule de la Croix-Rouge libanaise servant de cible.

L’aide américaine à l’armée libanaise et donc le renforcement de ses capacités constitue pourtant la meilleure défense et la meilleure alternative face au Hezbollah. Ne pas vouloir renforcer l’armée libanaise correspond donc d’une certaine manière à la vision que les Israéliens se tirent dans leur propre pied. En d’autres termes, à tirer comme sur le véhicule de la Croix-Rouge mais cette fois-ci leur propre côté.

A se demander,si les autorités israéliennes faisant déjà l’amalgame entre armée libanaise et Hezbollah par le passé déjà, ne veulent pas se débarrasser une institution qui, aux côtés d’une FINUL décrédibilisée, afin d’obtenir une guerre tant désirée, le mouvement chiite étant un empêcheur de faire une tranquille contre l’Iran notamment. D’ailleurs, cet incident aurait constitué une bonne excuse, pour reprendre les termes d’Ehud Barak, « d’éduquer l’armée libanaise », en lançant une opération de grande envergure, opération repoussée à la demande de la secrétaire d’état Hilary Clinton et du président français Nicolas Sarkozy.

Dernière provocation en date, la demande israélienne du jugement ou de la remise du soldat et/ou de l’officier libanais impliqué dans la fusillade. Comme si la faite de défendre son pays et d’être prêt à mourir pour ce dernier constitue un crime. Il est vrai que le Liban n’est pas Israël et que donc ce n’est pas possible, selon Tel Aviv.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :