Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Trois millions de touristes : un objectif réalisable ?

Posted by jeunempl sur juillet 22, 2010

(Khalil Hatem – L’Orient le Jour)

Après l’inauguration du Salon régional Beirut Jewelry Week, la capitale libanaise a accueilli hier le forum « Été Liban 2010 » au cours duquel les participants se sont penchés sur les moyens de développer un secteur, en plein essor, mais encore loin de son potentiel optimal.

Les moyens de développer le tourisme au Liban ont animé hier la première journée de la conférence Été Liban 2010, organisée par le groupe al-Iktissad wal-Aamal.

Plusieurs responsables et hommes d’affaires libanais et arabes ont pris part à cet événement, qui coïncide avec d’autres événements d’envergure ayant lieu en ce moment dans la capitale libanaise.

À cette occasion, le ministre du Tourisme Fadi Abboud a souligné que l’été 2010 s’avère être un exemple concret de saison touristique réussie, étant donné le nombre record d’émigrés libanais ainsi que de touristes ayant visité le Liban au cours des derniers mois.

Au niveau des chiffres, M. Abboud a indiqué que le nombre de visiteurs (qui ne tient pas compte des expatriés, à moins qu’ils ne rentrent sur le territoire libanais avec un passeport étranger) a progressé de 26,6 % au cours des six premiers mois de l’année, comparé à la même période de l’an dernier. Le nombre de visiteurs a ainsi atteint 964 067 fin juin, contre 761 041 à la même période de l’an dernier.

Selon Raouf Abou Zaki, cette évolution positive s’inscrit dans la continuité de 2009, année au cours de laquelle le nombre de touristes avait augmenté de 38 %, à plus de 1,8 million. « L’activité touristique au Liban ces deux dernières années confirme le positionnement historique du pays en tant que pôle stratégique pour les services touristiques dans la région. Si ce pôle avait perdu son rôle suite aux différentes crises des dernières années, il l’a aujourd’hui pleinement recouvert », a-t-il ajouté, comme en atteste les chiffres.

L’amélioration de ces chiffres s’explique, selon le président de la Fédération des Chambres de commerce arabes Adnane Kassar, par le maintien de la stabilité politique, mais aussi par les différents accords économiques et commerciaux que le Liban a récemment signés avec la Syrie, la Jordanie et la Turquie. De plus, ces accords « devraient, à terme, contribuer à augmenter la croissance économique du Liban et développer de nouvelles opportunités d’investissement dans le secteur du tourisme », a-t-il ajouté.

Les multiples formes de tourisme au Liban ont en outre été évoquées durant cette conférence. Ainsi, selon le président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Beyrouth (CCIAB), Mohammad Choucair, le tourisme hospitalier et médical attire beaucoup de visiteurs tout au long de l’année grâce à la présence de cliniques spécialisées et à l’excellente réputation des médecins libanais. « Les festivals culturels et touristiques ainsi que les sites archéologiques et religieux attirent également de nombreux visiteurs chaque année », a-t-il ajouté.

Malgré tous ces progrès, le chemin reste toutefois long avant que l’industrie touristique puisse atteindre son optimum…

Moyens de développer le tourisme au Liban

Parmi les mesures phares préconisées par les participants figure notamment l’amélioration de l’infrastructure du pays. Ainsi, selon le président de la Fédération des syndicats touristiques libanais, Pierre Achkar, l’État devra œuvrer au réaménagement de son territoire en développant des routes de qualité ainsi qu’une infrastructure hydraulique et électrique qui permettrait aux touristes d’éviter les aléas d’une infrastructure encore caduque. Rappelons à ce sujet que l’an dernier, de nombreux touristes avaient quitté leur lieu de vacances dans la région de Aley suite à des coupures d’eau récurrentes.
Selon lui, si toutes ces conditions sont réunies, le Liban pourrait recevoir jusqu’à 3 millions de touristes, contre environ 2 millions à l’heure actuelle.

Pour atteindre cet objectif, relativement ambitieux (le nombre de visiteurs en Tunisie, à Chypre ou en Syrie ayant déjà dépassé ce seuil), le Liban devrait se doter d’un plus grand nombre de chambres d’hôtel, notamment des hôtels trois étoiles accessibles à une plus grande frange de touristes, a souligné de son côté le ministre Abboud.

Selon ce dernier, l’accélération de la création du conseil de promotion du tourisme libanais devrait également figurer au top des priorités. « Cet organisme permettrait d’intégrer l’esprit du secteur privé dans les différentes activités du ministère du Tourisme », a-t-il souligné.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :