Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Une quatrième visite perçue comme un tournant dans les relations libano-syriennes

Posted by jeunempl sur juillet 21, 2010

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

De l’avis de tous les analystes, la quatrième visite du Premier ministre Saad Hariri à Damas, où il est quand même resté plus de temps que prévu, est la plus importante sur le plan du contenu. Certes, la première – qui avait eu lieu en décembre dernier – était la plus forte sur le plan symbolique, mais cette dernière visite a été perçue comme un tournant dans les relations entre les deux pays, en raison notamment des sujets abordés portant en profondeur sur les problèmes en suspens.

Auparavant, les dirigeants syriens avaient bien fait comprendre à leurs interlocuteurs qu’il n’était pas question d’abolir le traité de fraternité et de coopération signé entre les deux pays en 1991 et qui, aux yeux de certaines parties libanaises, relevait de la période de tutelle syrienne sur le Liban et n’était plus nécessaire depuis l’ouverture des ambassades et les échanges diplomatiques entre les deux pays. C’est donc sous la houlette du Haut Comité libano-syrien que se sont tenues les réunions bilatérales et dix-sept accords ont été révisés et avalisés alors qu’un protocole d’accord a été signé entre les deux pays. Contrairement à ce qui a été dit, la question du tracé des frontières n’a pas plus été évoquée que d’autres dossiers en suspens et, comme l’a dit un ministre syrien, plus personne ne pourra prétendre au Liban que ces accords sont déséquilibrés et ne favorisent pas le Liban, puisqu’ils ont été révisés à la demande de la partie libanaise. Toutefois, pour les Syriens, ces accords restent incomplets tant que le dossier sécuritaire n’a pas été abordé. Or, le ministre de la Défense, Élias Murr, ne faisait pas partie du voyage, se trouvant à l’étranger.

Mais de l’avis des analystes, l’élément le plus important dans cette visite réside dans les entretiens entre Bachar el-Assad et Saad Hariri. Selon des sources libanaises proches de Damas, une seule rencontre entre les deux hommes était initialement prévue. Mais le directeur du département des informations aux FSI, le colonel Wissam Hassan, s’était rendu à Damas samedi dernier et, au cours de ses entretiens avec le général Rustom Ghazalé, il avait émis le souhait qu’un entretien privé ait lieu entre MM. Hariri et Assad. Au lieu d’un, il y en a eu donc trois : le premier dans le cadre d’une réunion élargie avec la délégation ministérielle libanaise, le second au cours d’un dîner en tête à tête et le troisième en présence du ministre turc des Affaires étrangères. Cette dernière rencontre a d’ailleurs été qualifiée de très importante, en raison du rôle-clé joué actuellement par la Turquie dans la région, sur la base de la « politique de bon voisinage ».

Les sources libanaises proches de la Syrie révèlent que c’est la première fois que les discussions entre les deux hommes abordent des sujets aussi délicats et avec une telle franchise. Les mêmes sources affirment que l’ombre du dernier discours du secrétaire général du Hezbollah a plané sur les entretiens et les deux hommes se sont montrés soucieux de préserver en priorité la stabilité au Liban. Les sources précitées ajoutent que le président syrien aurait déclaré au Premier ministre libanais que toute accusation contre le Hezbollah dans l’acte d’accusation du TSL, annoncé pour l’automne, serait considérée comme une accusation contre la Syrie. Elle serait aussi l’indice d’une politisation du Tribunal spécial pour le Liban. Tout en invitant les Libanais à la plus grande vigilance, le président syrien aurait conseillé à son interlocuteur de parler directement avec le Hezbollah, qui se sent pris pour cible dans cette affaire et qui l’inscrit dans le cadre du projet israélien de détruire la Résistance au Liban.

Les détails des rumeurs diffusées dans les médias auraient également été évoqués ainsi que la probable inculpation de Abdel Magid Ghamlouche, le cadre du Hezbollah vers lequel convergeraient les communications téléphoniques prétendument captées avant l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri. Bachar el-Assad aurait ainsi estimé que dans un climat aussi tendu et avec la multiplication des menaces israéliennes contre le Liban, les Libanais devraient se concentrer sur la consolidation de leur entente interne.

Ces informations rapportées par ces sources libanaises proches de la Syrie contredisent certains scénarios qui circulent dans des milieux diplomatiques au Liban, selon lesquels les personnalités du 14 Mars compteraient solliciter une intervention politique de la Syrie pour endiguer le Hezbollah, surtout après le ton menaçant utilisé par Hassan Nasrallah au cours de son dernier discours. Selon ces scénarios, l’accélération du processus de rapprochement des Libanais avec la Syrie serait à inscrire dans ce cadre. Mais la position officielle de la Syrie ne semble pas aller dans ce sens et continue à se placer sous le signe des conseils, avec un refus de toute ingérence directe. La déclaration du ministre syrien des AE Walid Moallem dans laquelle il a affirmé qu’il est interdit de politiser le TSL semble aller dans ce sens. Les sources précitées ajoutent que les entretiens entre MM. Assad et Hariri étaient marqués par une grande franchise, les deux hommes convenant que la situation est très délicate.

Le premier résultat concret de cette visite a consisté dans la demande de Saad Hariri à ses proches de cesser de répondre au secrétaire général du Hezbollah… en attendant son prochain discours dimanche à l’occasion d’un hommage aux fils des martyrs de la Résistance.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :