Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Londres embarrassée après un hommage au grand ayatollah Fadlallah par son ambassadrice au Liban

Posted by jeunempl sur juillet 9, 2010

AP

L’ambassadrice de Grande-Bretagne au Liban a provoqué la colère des Israéliens et l’embarras de Londres, en rendant hommage sur son blog officiel au défunt grand ayatollah Faldallah, le plus haut dignitaire chiite libanais, souvent présenté comme le chef spirituel du Hezbollah.

Frances Guy, en poste à Beyrouth depuis près de quatre ans, a publié cet hommage après la mort du grand ayatollah Mohammed Hussein Fadlallah à la fin de la semaine dernière. Dans un message sur son blog sur le site du Foreign Office, le ministère britannique des Affaires étrangères, elle salue un « vrai homme de religion ».

« Si j’ai été triste d’apprendre la nouvelle, je sais que les vies d’autres personnes seront vraiment dévastées. Le monde a besoin de plus d’hommes comme lui prêts à tendre la main au-delà des confessions, à reconnaître la réalité du monde moderne et oser remettre en cause les vieilles contraintes », ajoute-t-elle. « Puisse-t-il reposer en paix ».

Des propos qui ont rendu furieux les responsables israéliens à Jérusalem. Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Yigal Palmor a décrit le grand ayatollah Fadlallah comme un extrémiste qui a inspiré « des attentats suicide, des assassinats et toutes sortes de violence gratuite ». « L’ambassadrice de Grande-Bretagne doit décider si promouvoir le terrorisme et lui donner une justification religieuse peut être considéré comme un héritage à chérir », a-t-il ajouté.

Finalement, le Foreign Office a fait savoir vendredi que le texte avait été retiré du blog « après mûre considération », et sans autre précision.

Vénéré par les chiites au Liban et dans tout le monde musulman, le grand ayatollah Fadlallah avait été qualifié de terroriste par le gouvernement américain. Il avait apporté son soutien aux attaques du mouvement chiite Hezbollah contre les forces occidentales au Liban lors de la guerre civile de 1975-1990, y compris les attentats de 1983 contre le quartier général des forces américaines et l’immeuble du « Drakkar » abritant des parachutistes français à Beyrouth. Il avait aussi soutenu des attentats du Hezbollah et de groupes palestiniens contre Israël.

Le renseignement occidental le présentait comme le chef spirituel du Hezbollah, ce qu’il démentait tout comme le mouvement qui considère le chef suprême iranien comme son guide religieux.

Avec l’âge, le religieux avait adopté un ton plus pragmatique pour appeler au dialogue entre les nations et avait pris ses distances vis-à-vis de l’Iran sur certaines questions. Il avait aussi adopté une approche plus libérale sur nombre de sujets de société, qui avait contribué à sa popularité.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :