Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Trois jeunes aounistes arrêtés pour diffamation contre Sleiman sur Facebook

Posted by jeunempl sur juin 30, 2010

(L’Orient le Jour)

C’est une première au Liban ! Trois jeunes aounistes ont été arrêtés pour diffamation contre le président de la République pour des opinions exprimées sur… Facebook. Hier, cette affaire soulevait de nombreuses questions sur la nature de l’intervention de l’État sur Internet.

Le procureur général près la Cour de cassation, le juge Saïd Mirza, a ordonné hier l’arrestation de trois personnes accusées de diffamation contre le président de la République Michel Sleiman sur Facebook. Selon notre chroniqueuse judiciaire Claudette Sarkis, les trois jeunes hommes sont Naïm Georges Hanna (27 ans), Antoine Youssef Ramia (29 ans) et Chebel Rajeh Qassab (27 ans), ils feraient partie du mouvement aouniste et leur dossier a été transféré au parquet. Le juge Mirza a également émis un avis de recherche et d’amener à l’encontre d’un quatrième homme, Ahmad Ali Chouman, sur base des mêmes accusations.

Interrogé par notre chroniqueuse judiciaire, le juge Mirza a précisé qu’il est de ses prérogatives d’initier une action « spontanément », suivant le code pénal et la loi des imprimés, en cas de calomnie contre le président de la République. « Je ne suis proche d’aucune partie ni d’aucune personne, a-t-il assuré. C’est suivant ma seule appréciation que je décide de saisir le parquet. Il est de mon devoir d’agir quand le président de la République est attaqué, et j’ai lu des propos très durs (sur Facebook) à son encontre. »

Pour sa part, le bureau du ministre de la Justice Ibrahim Najjar a publié un communiqué dans lequel il estime que « ce qui a été écrit dans certains médias fait l’amalgame, d’une part, entre les libertés de presse, de parole et d’expression politique, qu’il faut préserver et, d’autre part, entre les crimes liés à la diffamation et à la calomnie, notamment celles qui touchent le chef de l’État ». « Les écrits, les qualificatifs et les termes peu convenables, diffusés sur Internet, sont passibles de poursuites et de sanctions, dans les cas où les règles de la loi sur les imprimés s’appliqueraient, ajoute le texte. La liberté des médias au Liban et dans tout pays civilisé atteint ses limites quand son contenu n’est que pure calomnie et vise à saper l’institution du président de la République, le chef de l’État ». Le communiqué précise que dans ce cas, « il était des prérogatives du juge concerné d’agir spontanément pour poursuivre les contrevenants, les faire arrêter et les transférer devant le tribunal compétent ».

Par ailleurs, une vague de protestations pouvait d’ores et déjà être constatée sur le réseau social Facebook hier. Des groupes se sont formés pour protester contre les arrestations et appeler le chef de l’État à mettre un terme aux poursuites.

Le député Nabil Nicolas s’est étonné de cette vague d’arrestations arbitraires contre des étudiants et des jeunes pour leur « crime de s’être exprimés librement ». « Le juge Mirza ferait mieux de lutter contre le vrai crime, quand des victimes non armées tombent sous les balles de tueurs, ou alors contre le fléau de la drogue qui sévit dans notre société », a-t-il poursuivi. Tout en réaffirmant son attachement à la protection de la présidence de la République, il a appelé le chef de l’État à « intervenir immédiatement pour que ces jeunes rentrent chez eux, suivant le principe de liberté que leur assure la Constitution ». Le député a déclaré qu’il allait suivre personnellement le cas de ces jeunes hommes jusqu’à leur libération.

Réactions des lecteurs

Réactions: Trois jeunes aounistes arrêtés pour diffamation contre Sleiman sur Facebook

– Eh oui ces jeunes de Facebook sont plus dangereux que l’espion infiltré chez alfa! La liberté d’expression au Liban? Allons donc! Que Sleiman libère ces jeunes, cela y va de sa crédibilité!
Rita TOUMA
– Diffamer sur Facebook semble être pire que de tirer avec armes de guerre sur des innocents dans un endroit public ! C’est bien la politique de deux poids deux mesures.
André JABBOUR
– Avons-nous déjà des lois pour les nouveaux sites de réseautage social entre autres Facebook pour arrêter pour diffamation des internautes ? Et ne serait -il plus sage de patienter avant de condamner ces jeunes qui seront obligés la prochaine fois d’ inventer des prête -noms et se venger dans ce monde virtuel ou tout peut être fabriqué ?
Antoine SABBAGHA

– Trop drôle, c’est du ridicule tout craché ! Combien de personnes ont posté sur Facebook des photos retouchées atteignant la dignité et insultant la personne politique ou artistique sur la photo. Il y a un grand nombre de politiciens libanais raillés sur Youtube. Il existe une bonne centaine de vidéos diffamatoires et il y en a même qui les ont été maquillés en animaux et autres, sans oublier les paroles des chansons détournées…
Alors le plus simple c’est que les personnes politiques ou artistiques visées puissent porter plainte et là la justice se met en marche. Mais aller visiter des pages sur Internet pour en attraper trois…c’est du ridicule.
Maroun NAJJAR

– Faut arrêter le délire svp
Je suis 100% contre la censure du moment que la vie privée ou famille de la personnalité publique n’est pas en cause.
Laissez les gens dire ce qu’ils pensent. Allez voir comment les guignols de l’info en France malmènent Sarkozy et en font leur principale cible à longueur de journée. Aérez vos esprits et essayez de voir ce qui se passe dans le monde côté évolution. Nous avons encore des ministères supprimés partout dans les pays civilisés mais qui survivent au Liban (ministère de l’Information par ex), la censure n’existe « presque plus » officiellement du moins dans les pays libres. Calmez la « sûreté générale » pour leurs censures théâtrales, calmez certains juges aussi svp pour que nous vivions 2010 comme il se doit et non les années 30 ou 50 (qui étaient sans doute plus libres que 2010 au Liban). Laissez tranquilles le peu de jeunes qui veulent rester encore au Liban et qui ne bossent pas à Dubaï ou ailleurs. Gardez-les au Liban. Gardez le Liban.
Jean-Pierre EL KHOURY

– Pitoyable, vraiment pitoyable……
Claude BEAUMIER

Une Réponse to “Trois jeunes aounistes arrêtés pour diffamation contre Sleiman sur Facebook”

  1. KOCH said

    L »Internet est un média et u écrire équivaut à diffuser en communication avec les conséquences que cela comportent.
    Un chef de l’Etat, pour l’affaire citée en référence, comme tout citoyen, a le droit d’intervenir lorsque sa personne ou son actoin ou tout toute chose ou évènement qui lui attribué sont est rendu public.
    Généralement, l’incrimination d’un Président ou d’un Roi iu d’un Cheik participant aux destinées d’une nation est mentionée dans les codes pénaux.
    Mais, le Responsable Suprème d’une Nation dispose d’un statut spécial. En cas de désaccords ou d’approbation, il est préférable « d’engager une sollicitation » afin d’obtenir des précision et d’établir un dialogue courtois. Même un partisan d’une mesure émanant d’un Dirigeant a besoin d’explications car toutese de décision nourrie dans un contexte qu(il est bon de connaître ou d’une paaréciation qui peut faciliter la compréhension de la prise de décision.
    De même, l’engagement d’un dialogue apporte des éclairages aux deux parties.
    Un comportement abrupt ou incompréhensible envers la personne concernée induit des effets. Chaque pays, chaque personne réagit à une interpellation.
    L’utilisation des outils de communication dits sociaux comporte des risques de multiples natures. Et, moultes professionnels de l’internet déconseillent de tels instruments pour les raisons évoquées ci-dessus.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :