Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Les tiraillements entre Raya el-Hassan et Nahas se poursuivent

Posted by jeunempl sur juin 16, 2010

(L’Orient le Jour)

Le Conseil des ministres poursuivra aujourd’hui l’examen du projet de budget qui continue de faire l’objet de réserves.

« Nous savons que cette loi ne répond pas aux aspirations de tout le monde, mais elle permet de maintenir l’équilibre financier dans le pays », a ainsi souligné le ministre de l’Éducation nationale, Hassan Mneimné, qui a présenté le texte sous étude comme étant celui « du meilleur possible ». « Il s’agit, a-t-il expliqué dans une interview au Anba’ (l’organe du PSP), d’un premier pas en direction de l’amélioration du projet de budget pour qu’il couvre tous les secteurs. »
Dans une interview télévisée, le ministre des Télécommunications, Charbel Nahas, a expliqué que le budget de l’État est composé du budget général et d’un certain nombre de budgets annexes, précisant que son département supervise l’un des secteurs qui ont un budget annexe, en raison de sa vocation commerciale. « En d’autres termes, c’est un ministère qui a des recettes et des dépenses », a-t-il dit.

Ses propos ont cependant reflété un désaccord avec la ministre des Finances, Raya el-Hassan, au sujet de la gestion des Finances publiques. Interrogé au sujet de la demande formulée par Mme Hassan de transférer 500 millions de dollars au Trésor pour combler un déficit au niveau des avoirs en devises, il a répondu en indiquant qu’un déficit commande toujours une conjugaison des efforts de tous. « Or ce qui se passe actuellement, c’est qu’un excédent budgétaire est enregistré. Je ne sais pas ce que la ministre veut dire par le fait qu’un transfert de fonds peut combler un déficit au niveau des devises, dans la mesure où le compte de l’État est en livres », a affirmé M. Nahas. Et d’ajouter : « Certaines instances ont des comptes bancaires, telles que le Haut Comité de secours, alors qu’elles n’ont pas d’existence ou d’entité légale. Nous devons parler en toute responsabilité d’autant que nous sommes tous partenaires dans ce pays. » Il s’est ensuite interrogé sur le point de savoir ce qui est advenu des dons faits au Liban et placés dans des comptes indépendants du budget. « Et pourquoi y a-t-il encore des organismes dotés de comptes privés qui ne sont pas inclus dans le budget ? » s’est-il encore interrogé.

En ce qui concerne son département, il a expliqué la procédure suivant laquelle ses recettes sont transmises au Trésor, avant de relever que « certains dénigreurs prétendent, soit par bêtise, soit par manque de responsabilité, que ces recettes sont déposées dans des comptes privés. C’est une diffamation dangereuse ». M. Nahas a jugé nécessaire que ces personnes soient poursuivies en justice.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :