Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Fattouch…

Posted by jeunempl sur avril 26, 2010

Anthony Darmo

Dès les premiers rayons de soleil qui illuminent la ville et réconfortent nos coeurs, l’envie de grandes tablées familiales ou amicales resurgissent.

Le monde entier connaît, et même certains pays frontaliers nous envient, la richesse exceptionnelle de nos plats en organisant de gigantesques préparations culinaires pour prouver qu’ils sont meilleurs que nous. Toujours est-il que de Paris à New York, de Londres à Moscou, de Berlin à Pékin, d’Athènes à Ankara sans oublier dans tous les pays du golfe persique et même jusqu’à nos persécuteurs de Tel-Aviv qui veulent s’octroyer la paternité de cette recette, le monde entier sait que le Hommos est libanais.

Dans la grande surabondance de plats que nous avons, la salade de Fattouch, non seulement d’être rafraîchissante et digeste, elle est un délice gustatif et visuel. On peut tout y mettre, bien sur en premier lieu les légumes de saison mais libre à chacun de laisser son imagination aller au grés de ses préférences.

Il semble que cette préparation libanaise ait donné des idées aux dirigeants politiques libanais et leurs affiliés mais pas seulement! Voilà que maintenant les grands de ce monde se mettent à tout mélanger en faisant du Liban, une Fattouch politique!!!

Je m’explique: il faudrait être idiot pour ne pas comprendre que notre pays sert de prétexte à tous les maux du Proche-Orient…

Le gouvernement israélien de Netanyahou est tant englué dans ses positions extrêmes vis-à-vis de ces pauvres palestiniens, qu’il a fini par lasser même ses plus fidèles alliers lobbyistes américains!

Pour faire diversion et ramener le parrain yankee à de meilleurs sentiments, le perfide Netanyahou et ses sbires emploient les mêmes tactiques que le défunt et pas regretté Ariel Sharon employait pour discréditer tout pays ne se pliant pas à ses desiderata… Aujourd’hui, ce cher Bibi pour faire cesser la colère du président Barak Obama et toute l’administration américaine, nous rejoue la scène du pauvre petit état israélien sous la menace de ses méchants voisins arabes terroristes. Si la situation de ces pauvres arabes en questions n’était pas aussi tragique, ce comportement de la part d’un pays qui possède des bombes atomiques à tuer tous les arabes, et par la même occasion tous les juifs, serait risible…

Comme un loup grognant, refusant tout partage et toute concession, le gouvernement israélien, pour faire diversion sur les problèmes des colonies de Jérusalem et le non respect des droits de l’homme sur le peuple palestinien, accuse le Hezbollah libanais de recevoir des missiles de l’état syrien. D’une pierre trois coup, Israël menace de représailles le Hezb, donc le Liban, la Syrie et en arrière plan l‘Iran…

Pour une raison que l’on ignore, le nucléaire iranien s’immisce dans les affaires courantes du Liban. Comme si nous avions pouvoir sur la république islamique d‘Iran et que ce pays, même si demain possédait la bombe nucléaire, allait s’en servir aussi simplement que l’on fait décoller un avion. Tous les experts militaires mondiaux et les Français en premiers, rient de tous ces mensonges alarmistes!

L’Amérique perdue dans l’imbroglio oriental ne sait plus à quel saint se vouer. Même le fidèle Israël l’a trahi. Alors comment faire pression sur la Syrie, l’Iran? En bluffant… au Liban…

L’OTAN présente sur le sol libanais ne sait et ne comprend pas trop quelle est vraiment sa mission vu que chaque jour les résolutions de l’ONU sont bafouées allègrement par le démocratique Israël. Quant à l’Union Européenne, en mer méditerranée elle s’est perdue!!!

La politique libanaise à force de danser le Cha-cha-cha ne sait plus quel pas de danse elle est entrain d’effectuer, se fourvoyant dans des stratégies de scission, nuisible pour l’ensemble du pays.

Pour couronner le tout, voilà que certains médias libanais nous ressortent le vieux dossier de deux mille six. Cela revient à chercher qui vient en premier: l’œuf ou la poule. Aujourd’hui dans son grand ensemble, le peuple libanais se fout de savoir si le Hezbollah libanais est le seul responsable de la guerre de cet été là. Il ne faut pas négliger que certains experts étrangers laissent entendre que c’est l’état israélien qui sournoisement a ouvert les hostilités, par des intrusions répétitives sur le sol libanais, la violation incessante de l’espace aérien libanais, la non restitution des territoires libanais toujours sous administration israélienne, sans parler du contrôle et du détournement de l’eau libanaise au profit de l’état hébreux.

Comme des jeunes hommes débordant de testostérones et fanfaronnant devant les filles du villages, le Hezbollah libanais a répondu à toutes ces agressions de manière virile. Dès le départ, j’ai contesté l’attitude du parti de Dieu, l’ai incriminé de toutes nos douleurs. Puis voyant l’inertie de notre gouvernent et l’inexistence de notre armée, j’ai été soulagé de constater que cette milice para-militaire pouvait tenir tête à nos ennemis présents et futurs…

Je ne suis pas en accord idéologiquement avec le Hezbollah libanais mais pour autant, je ne suis pas farouchement opposé à lui. La question de ses armes à l’heure actuelle me semble déplacé, hors sujet… surtout depuis le démantèlement du puissant réseau d’espions à la solde de l’état israélien. Dans l’immédiat, cet armement fait peur, donc il peut me protéger en cas d’agression extérieure. Oui il peut aussi me contraindre à l’intérieur de mon propre pays et là j’en tirerai les conséquences de mes actes à venir. Aujourd’hui, certains miliciens du Hezbollah se sentent tout puissant et se permettrent de jouer les caïds. Là je compte sur l’honnêteté, la droiture, la force de persuasion du cheik Hassan Nasrallah pour remettre ses brebis égarées dans le rang et garantir la sécurité, la tranquillité et le respect de tout Libanais. Mais j’en attend autant de tous les autres chefs de partis politiques pour agir de manière similaire et remettre leurs partisans sur la bonne route, celle de l’unité nationale.

D’autres font couler beaucoup d’encres, se croient intelligent à coup de papiers inintéressant raillant le changement de vision politique du général Aoun depuis son retour en deux mille cinq. Ils oublient que la politique c‘est prévoir, voir à demain les actes d’aujourd’hui. En tant que francophone, une expression me parait approprié pour eux ;Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis…

Nul n’est prophète en son pays mais il est évident que bien avant tous le monde, le Général en fin stratège a compris que l’on ne fait pas la paix avec ses amis!!

Nous Libanais, sommes changeant, avons nos propres contradictions incompréhensibles pour le commun des mortels. Cela est normal. Personne au monde n’a en lui autant d’influence culturelle, spirituelle, religieuse fut-il que nous.

Le Liban est devenu une grande salade de Fattouch ou chacun vient y mettre sa mauvaise herbe en se foutant de savoir si les Libanais arriveront à diriger la mixture…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :