Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Municipales – Le compte à rebours a commencé: Les partis sont entrés dans une course avec le temps

Posted by jeunempl sur avril 12, 2010

El Nashra

Les représentants du peuple ont pris leur décision, et les élections municipales auront lieu dans leur délai sacro-saint, selon la loi en vigueur, et loin de toute réforme promise au peuple. Vingt jours, pas plus, séparent les Libanais de l’échéance municipale. Pour la première fois, les politiciens ont décidé de défendre le slogan « Le développement d’abord et la politique en second », dans un pays où la moindre affaire est politisée!

Jusqu’à présent les forces politiques en général ne se montrent guère prêtes pour des alliances. Seuls le Hezbollah et le mouvement « Amal » ont signé un accord stratégique. Le Courant Patriotique Libre (CPL) s’attachera sans doute à son alliance avec le Hezb et « Amal », et bénéficiera de sa réconciliation avec le Parti Socialiste Progressiste, qui est l’allié du Parti Démocratique Libanais. Dans le même cadre du scrutin, Le CPL s’est dit ouvert sur toutes les parties, même sur les Forces Libanaises (FL). Et à l’ombre de ce tableau politique « rose et paradisiaque », il semble légitime de demander la question qui suit: pourquoi ne pas tenir des élections par acclamation?

Et pour que le tableau paradisiaque se complète, « Amal » ne se vengera pas du CPL, son « adversaire-allié politique », lors des élections municipales, et ne va pas s’allier avec les FL comme avaient prédit certains. Pour confirmer l’amour « Amal-CPL », le chef du Parlement Nabih Berri a annoncé qu’il n’interviendra ni de prêt, ni de loin dans les élections de Jezzine. Berri de rappeler que sa relation avec le député Michel Aoun, chef du groupe parlementaire « Changement et Réformes », n’a pas été affectée par les résultats des élections législatives à Jezzine.

Loin du scrutin, un rassemblement des cadres du parti « Kataëb » a eu lieu hier au Forum de Beyrouth, durant lequel plusieurs mots ont été prononcés, dont entre autre celui du député Sami Gemayel. Ce dernier avait affirmé « viendra un jour, où la route de l’aéroport face au ministère de la Défense nationale sera fermée: c’est le jour où le Hezbollah déposera ses armes dans les mains de l’Etat Libanais. Et de critiquer par ailleurs, ceux qui se bousculent pour arriver à Damas.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :