Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Inflation des prix de l’immobilier: la jeunesse libanaise victime, condamnée à quitter ou vivre dans des studios

Posted by jeunempl sur avril 9, 2010

El Nashra – Paula Astih (traduction de Jad Saliba)

Parce que nous avons le droit à la propriété au sein de notre pays et vivre en dignité dans une maison appropriée, et vu qu’il n’est plus permis à des étrangers, particulièrement du Golfe Arabe, d’acheter nos terrains verts et vastes, tandis que nous Libanais, n’avons même pas un appartement pour fonder une famille libanaise, il est alors notre devoir de se solidariser et hausser la voix, pour exiger la baisse des prix du secteur immobilier au Liban. Des milliers de jeunes Libanais souffrent de ce problème, notamment après que les prix des appartements ont atteint des nombres imaginaires.

Le propriétaire d’un appartement de 160 mètres carrés à Nabaa – Sin el Fil, veut le vendre à 225 milles dollars, alors que son prix était 90 milles dollars depuis deux ans. Un autre appartement de 150 mètres carrés à Jedeideh pour 210 milles dollars. Ce sont deux exemplaires de l’état du marché immobilier d’aujourd’hui: aucune logique ne contrôle les prix. « Elnashra » qui a examiné toutes les facettes du dossier, reflète la souffrance des citoyens, et y apporte des solutions.

Un aperçu sur « l’obscénité » des prix…

Après une tournée sur les entreprises et agents œuvrant dans le domaine de l’immobilier, nous avons cueilli un bouquet de prix qui diffèrent d’une source à l’autre: avec l’illogique dominante sur le dit marché, impossible d’avoir des prix fixes.

La compagnie Coldwell Bankers clarifie qu’à la façade marine de la capitale Beyrouth, le prix du mètre carré varie entre 8 et 12 milles de dollars, alors que selon les agents Sleimane Abi Haïdar et Karim Skaff, ça varie entre 5 et 30 milles dollars.

Le mètre carré d’un logement situé à Achrafieh change entre 5 et 15 milles dollars, arrivant jusqu’au Metn nord où les prix du mètre carré varient: entre 2 et 3 milles au Sahel, et entre 60 et 1500 dollars dans les montagnes.

Hussein Hamdane, commerçant dans le domaine de la construction, clarifie que le mètre carré sur l’autoroute de l’Aéroport International de Beyrouth est vendu à 2 milles dollars, alors qu’il est vendu entre 800 et 1500 dollars dans la banlieue de Beyrouth.

Raisons de la hausse des prix: Une question de géographie et de développement

L’expert économique, Dr. Elie Yachoui a énuméré les raisons pour lesquelles, les prix des immobiliers se sont dernièrement élevés, en disant que la principale raison est géographique, liée en même temps au développement. Selon lui, l’Etat Libanais n’a pas réussi à développer équitablement toutes les régions du pays, « le développement se limite à la capitale et les grandes villes et 70% du mouvement immobilier se centre aujourd’hui à Beyrouth et au Mont-Liban », dit-il. « Les activités administratives, officielles et financières, se centralisent à Beyrouth, et de ce fait, la décentralisation administrative, si appliquée, sera une des solutions au problème vécu », rajoute Yachoui.

Le prix du mètre s’est élevé de 50% depuis l’an dernier

Raja Makarem, directeur général de la société « RAMCO » pour le marketing et les consultations dans le domaine de l’immobilier, explique que le prix du mètre carré de terre a augmenté depuis l’an dernier de 40% à 50%, ce qui à ses yeux est illogique, vu que les hausses naturelles ne doivent pas dépasser les 15% à 20% par an. Makarem a considéré que les propriétaires d’appartements demandent aujourd’hui une augmentation de 30% à 50% des prix, ce qui dépasse grandement les pourcentages équitables. Il a de ce fait souligné la présence d’une « tragédie » qui ne fait qu’empirer avec le temps, « il est donc très difficile pour un citoyen à faible revenu d’acheter un domicile à Beyrouth », « notre situation, dit-il, est désormais semblable à tous les pays du monde, où l’élite fortunée vit dans la capitale, alors que les autres vivent dans les banlieues proches ou loin ».

Solutions d’experts: Quittez votre capitale ou habitez dans des studios!

Dr. Elie Yachoui a appelé les jeunes Libanais à abandonner l’idée de propriété d’appartements de 150 mètres de superficie dans la capitale, en proposant des solutions pour ceux qui souhaitent se marier et qui ne peuvent s’offrir un appartement: « à présent vous pouvez achetez à Beyrouth, des studios, qui sont des chambres de 50 mètres, ou se déplacer vers les banlieues, ou bien vers Jbeil et Batroun.

De continuer « il est urgent que l’Etat libanais tienne compte de l’importance du dossier de logement au pays, qui est la principale préoccupation de la plupart des citoyens ». Yachoui de demander « pourquoi ne pas réinstaller le chemin de fer au Liban? Ainsi, clarifie-t-il, il n’y aurait aucune excuse ou urgence de vivre dans la capitale ».

Les jeunes du Liban: Nous avons perdu l’espoir et la solution est de « quitter »!

Amer Tabbara (29 ans) affirme qu’il a déployé tous ses efforts pour pouvoir acheter un appartement, mais en vain, « je ne pourrai jamais me marier et fonder une famille… C’est un pays, avance-t-il, où les droits sont volés, et au sein duquel nous ne pouvons plus vivre ».

Mohammad Heneineh (32 ans) signale qu’il a perdu l’espoir en une retombée des prix des immobiliers, et dit « je vous laisse le Liban et je m’envole pour l’Arabie Saoudite, où le prix d’une villa serait de 350 000 dollars ».

Rabih Saad, quant à lui, pense qu’une manifestation populaire serait une solution, et explique « ceux qui haussent les prix ne sont pas à blâmer, par contre ceux qui achètent des appartements à prix élevés le sont ».

Enfin, des questions que nous adressons aux concernés: comment voulez-vous, que nous Libanais, qui s’étaient habitués à vivre dans des appartements de 300 mètres carrés, sommes obligés à vivre dans des studios de 50 mètres? Est-ce de la justice qu’on soit expulsé de notre capitale et que les arabes prennent notre place?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :