Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Al-Qaïda défie le Hezbollah et remue la plaie sunnito-chiite

Posted by jeunempl sur avril 7, 2010

El Nashra

L’intervention soudaine du réseau Al-Qaïda était surprenante : il s’emporte contre le Hezbollah et l’armée libanaise en les accusant de protéger le Sud pour la sécurité des juifs. « Ils empêchent nos militants d’arriver au Nord d’Israël », a répété le leader du réseau Saleh El-Karaaoui. Ce dernier avait été arrêté en Syrie et transporté en Arabie Saoudite et aux Emirats. Les services de renseignement assurent que cet homme est à l’origine des plus grands crimes de fraude et il serait chargé de former des terroristes. D’ailleurs, il a été perçu en Iran depuis peu de temps. Ce qui était étrange n’était ni les critiques lancées contre le Hezbollah, l’armée libanaise ou bien la FINUL (Force Intérimaire des Nations Unies), ni leur comparaison à des gardes de frontière. Ce n’est pas la première fois qu’Al-Qaïda débite ce genre de propos dont elle a besoin pour « survivre » dans la région en général, et au Liban en particulier, surtout après les affrontements de Nahr El-Bared et les accomplissements de l’armée.

Ce qui est bizarre est la teneur du discours de Karaaoui à deux niveaux : le premier serait quand il a suscité la question de la situation sécuritaire au Sud et ramené les tourments en surface après la dissolution de la possibilité d’une agression militaire israélienne au Liban. Le second serait la tentative de déclencher un affrontement sunnito-chiite avec pour cartes le TSL (Tribunal International Spécial pour le Liban) et la campagne hostile à la direction générale des FSI (Forces de Sécurité Intérieure).

Des sources informées considèrent qu’Al-Qaïda transmet un message : elle pourrait lancer des missiles du Sud en direction d’Israël. Selon elles, la riposte de Tel Aviv, un peu exceptionnelle, serait de lancer des obus d’artillerie sur certaines régions précises du Sud. Al-Qaïda se serait ainsi contredit, parce que cette mesure ne nuira pas à Israël, mais au Liban. C’est pour cette raison que le Hezbollah s’est abstenu, tout au long des années précédentes, de faire un pas comme celui-ci, parce qu’il sait que le rendement serait négatif pour lui et pour son pays. De même, après la guerre de Juillet, le Hezb et Tel Aviv ne peuvent plus revenir en arrière… Cette même source explique les propos de Karaaoui par une possibilité de viser la FINUL parce que l’armée et le parti connaissent plus ou moins la nature de la région et le déplacement des forces internationales de manière absolue.

Cependant, le plus dangereux dans le mot de Karaaoui serait sa tentative de semer la discorde et d’enflammer le désir de confrontation entre les sunnites et les chiites du Liban à travers l’accusation du Hezbollah d’avoir assassiné l’ancien Premier ministre Rafic Hariri. Il avait également l’objectif de viser l’unité de l’armée en tentant de convaincre que les chiites contrôlent la direction générale des services de renseignement. « Ces paroles interviennent au moment où le secrétaire général du Hezb, Hassan Nasrallah évoque la commission d’enquête internationale et ses travaux », relèvent-elles.

Le chiites du Liban décident de ne pas confronter les sunnites et ces derniers sont d’accord. D’ailleurs l’Arabie Saoudite est claire là-dessus. De même la situation régionale ne permet pas aux extrémistes de se mobiliser quand bon leur semble. Ce qui rassure en fin de compte.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :