Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Ce qui se cache sous le garant officiel des FL

Posted by jeunempl sur mars 30, 2010

El Nashra

Les Forces Libanaises (FL) avaient-elles réellement besoin de commémorer la dissolution du parti ? Non, cela va de soi. Sauf que, lorsqu’un parti, ou une partie, souhaite transmettre un message à un moment donné, il y trouvera une opportunité à tout bout de champ. Ce qui s’applique dans ce cas aux FL.

Cependant, ce qui s’est réellement produit au cours de la cérémonie et des discours, c’est que le Président de la République, le chef du Parlement et le commandant de l’armée ont tous les trois ordonné le retrait de leurs représentants. Ceux qui sont restés sont restés de leur propre gré, malgré la présence de certains dirigeants appartenant à des courants politiques différents alliés avec les FL. Toutefois, nous pouvons considérer que la couverture officielle de l’événement s’est limitée au parti concerné. La cérémonie publique s’est transformée en cérémonie privée.

Des sources informées estiment que cet événement constitue une indication sur laquelle il mériterait de s’arrêter. Certaines analyses indiquent qu’au cas où la crise était grave, cette commémoration aurait pu être transformée en un passage historique dans l’histoire des FL. Le retrait des représentants de Baabda et de Aïn El-Tineh, selon ces mêmes sources, démontre que le Liban officiel ne partage pas la même vision que les FL. De multiples explications en découlent qui pourraient aller jusqu’à remettre le compteur de la relation FL-Baabda à zéro. « L’Etat libanais a rejeté la vision des FL lorsque les syriens se mêlaient des moindres détails de la vie des Libanais », indiquent ces sources. Mais alors pourquoi toutes ces divergences d’opinion ? Les FL n’ont pas pu franchir les obstacles les séparant des responsables officiels, à l’exception de l’ancien Premier ministre Fouad Siniora. Son alliance avec le PM actuel est moins solide. En ce qui concerne l’institution de la Présidence (on note que Geagea a toujours répété « Baabda est à nous »), elle demeure loin des FL. La preuve : la différence d’opinion entre Geagea et le Président Sleimane également confirmée après les faits du samedi.

Rien de nouveau avec le chef du Parlement. La situation reste idem. Elle stagne malgré l’échange de blagues par-ci, par-là entre Berri et le député Antoine Zahra. Quant à la relation des FL avec l’armée libanaise, elle n’a toujours pas su frayer son chemin. Les premiers critiquent les seconds après chaque incident sécuritaire, l’armée sachant parfaitement bien que les Forces Libanaises sont impliquées par tout heurt se produisant dans les régions chrétiennes. Partant de là, l’armée veille à garder les Forces Libanaises sous la loupe, ce qui génère probablement des tensions entre les deux parties.

Les sources terminent par dire que la cérémonie des FL a réussi à transmettre un message à ses partisans. Ce fut également une occasion pour prouver à tout le monde que les relations entre les Forces Libanaises et l’État sont au bord de la falaise.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :