Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Les députés lâchent le morceau: « Nous ne voulons pas de réformes »

Posted by jeunempl sur mars 25, 2010

El Nashra – Maroun Nassif (traduit par Stéphanie Tasrini)

Malheureusement, la chose la plus simple à faire pour une coalition politique au Liban c’est d’énoncer clairement son appui de propositions réformatrices. Cependant, la neige commence à fondre brusquement lorsque l’heure des décisions sonne. Revenons aux négociations marathoniennes de Doha le jour où le général Michel Aoun, chef du CPL (Courant Patriotique Libre), a confronté ses rivaux hostiles à tout amendement touchant des lois électorales. Aoun les a combattus une deuxième fois à la place de l’Etoile, lorsque les réformes ont été soumises au vote des députés.

La même scène se répète aujourd’hui, avec les mêmes acteurs. Les alliances sont presque les mêmes et le peuple demeure toujours le grand perdant. Le président de la commission parlementaire de l’administration et de la justice, Robert Ghanem, avait indiqué la semaine dernière que la mise en vigueur d’une nouvelle loi électorale serait extrêmement difficile. « Si le peuple libanais souhaite des municipales à temps il faudrait garder l’ancienne loi », selon ses dires. Chose qui a poussé le général Aoun à remettre en cause la confiance accordée au Parlement. Depuis quelques jours, Ghanem annonce que la commission n’a pas achevé son travail et que les discussions sont toujours en cours.

De son côté, une source parlementaire révèle que Ghanem n’a fait aucun effort pour accélérer l’étude des amendements figurant à l’ordre du jour des travaux de sa commission. Alors, certaines questions se posent : qu’a fait la commission ces deux dernières semaines ? Cette même source s’interroge : « Tant que vous ne souhaitez pas de réformes, pourquoi n’épargnez-vous pas les Libanais de toute cette attente et de tout ce vacarme ? Considérez-vous que l’opinion publique soit tellement naïve pour croire que l’obstacle principal à cette opération émane de la divergence des interprétations de l’article 38 du règlement interne du Parlement ? L’opinion publique a-t-elle oublié vos allégations basées sur les mécanismes, les délais, le temps et les problèmes techniques ? »

En contrepartie, avec beaucoup de franchise, un autre député considère c’est le Conseil des ministres qui a rejeté l’insertion des réformes à la loi. « Ce que nous avons clairement énoncé auparavant, et pour des raisons urgentes, nous le disons toujours de manière directe. Tant que les intentions ne sont pas là, le projet ne sera pas approuvé », explique-t-il. Il ajoute également: « Nous avons déjà beaucoup donné au cabinet ministériel et nous avons négligé notre victoire électorale du 7 juin dernier. La moindre des choses c’est de ne pas lâcher nos demandes au niveau de l’échéance municipale. Que l’ancienne loi régisse notre scrutin municipal au lieu de le reporter ».

Si le rejet de la majorité parlementaire des amendements est incontournable au cours de cette première période, il faut comprendre que c’est l’opinion publique et les médias qui ne la soutenait pas. De même, son expérience à ce niveau-là a prouvé que le message implicite de refus est moins nuisible côté pertes et c’est précisément pour cette raison qu’elle l’adopte. Même si les forces de l’opposition échouent à s’entendre sur une opinion commune vis-à-vis de la loi des élections municipales, le citoyen demeure la victime numéro 1 de cette série d’événements qui l’empêchent toujours d’évoluer et de prendre la bonne voie. Il se retrouve obligé de subir les failles de l’ancienne loi qui date de plusieurs décennies.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :