Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Bassil annonce des mesures utiles en remplacement de la subvention du mazout

Posted by jeunempl sur mars 13, 2010

(L’Orient le Jour)

L’État procédera à une distribution gratuite d’ampoules à faible consommation d’électricité. Il devrait également subventionner des crédits à l’achat de panneaux solaires et installer des photodétecteurs pour rationaliser l’éclairage public.

Le ministre de l’Énergie, Gebran Bassil a annoncé hier que la suspension de la subvention du mazout rouge a permis à l’État d’économiser 9,08 millions de dollars qui seront utilisés pour financer trois projets visant à alléger la facture énergétique du Liban. Il s’agit notamment de la distribution gratuite d’ampoules à faible consommation électrique, de la subvention des crédits bancaires à l’achat de panneaux solaires et de l’installation de photodécteurs qui permettront d’améliorer le fonctionnement de l’éclairage public.

Lors d’une conférence de presse qu’il a tenue à cet effet hier, Gebran Bassil a ainsi salué la suspension de la subvention du mazout « qui a profité à certains commerçants et non aux consommateurs ». « Il était impossible de développer un mécanisme pour contrôler cette subvention, a-t-il ajouté. Le Conseil des ministres a donc enfin accepté notre demande de suspendre cette subvention ce qui nous a permis d’économiser 9,08 millions de dollars sur les 40 millions de dollars initialement alloués à ce programme ».

Le ministre a également indiqué que les trois nouveaux projets qui seront financés grâce aux 9 millions de dollars résiduels « s’inscrivent dans le cadre d’un plan d’économie de l’énergie adopté par le gouvernement ». « Les défaillances (de l’Électricité du Liban ou EDL) coûtent en effet 1,5 milliard de dollars par an au Trésor et inflige des pertes de 2,5 à 5 milliards de dollars à l’économie nationale, a-t-il ajouté. De plus, la facture énergétique pays est exorbitante et s’élève à quelque 16 % du produit intérieur brut (PIB). Il faut donc développer des outils non conventionnels afin de réduire la facture énergétique des foyers libanais. Tel est l’objectif de nos trois nouveaux projets ».
Ainsi, le premier projet consiste pour l’État à acquérir quelque 3 millions d’ampoules à économie d’énergie pour une valeur total de 7 millions de dollars. Chacune de ces ampoules consomme 24 watts et remplacera une ampoule conventionnelle de 100 watts.

« Un million de foyers recevront trois ampoules chacun, a souligné le ministre. Ainsi, chaque foyer pourra économiser 28 dollars ou 42 mille livres, soit le montant de la subvention de 14 bidons de mazout. De son côté, l’État pourra économiser 76 millions de dollars sur quatre ans ».

Quant au processus d’achat de ces ampoules par l’État, Gebran Bassil s’est engagé à ce que cette acquisition se fasse « dans une transparence totale, par le biais d’un appel d’offres public ». « Nous contrôlerons également l’utilisation des ampoules distribués pour empêcher l’apparition d’un marché secondaire, a-t-il poursuivi. J’appelle en outre les commerçants libanais à commencer à importer les ampoules à faible consommation car notre objectif est d’interdire à terme l’utilisation des ampoules classiques ».

En second lieu, l’État devrait également subventionner les crédits à l’achat de panneaux solaires alimentant les chauffe-eau, pour un montant total d’un million de dollars et à hauteur de 200 dollars par prêt. Ces crédits seront distribués par les banques commerciales, en collaboration avec la Banque du Liban (BDL). Le montant de chacun d’eux sera de l’ordre de 1 000 dollars, remboursables par des mensualités de 20 000 livres sur trois ans.

« L’utilisation de l’énergie solaire pour chauffer l’eau permettra à chaque foyer d’économiser 39 000 livres par mois ou 317 dollars par an, sachant que l’investissement dans ces équipements sera rentabilisé au bout de trois ans, a expliqué le ministre. Les Libanais pourront alors économiser 7 millions de dollars et l’EDL réduira ses charges de 13 millions de dollars. Ce projet rapportera donc au Liban quelque 20 millions de dollars par an. Nous espérons d’ailleurs obtenir 3 millions de dollars des donateurs étrangers afin de pouvoir étendre l’envergue de ce projet ».

Enfin, l’État devrait consacrer quelque 500 000 dollars au lancement d’un projet visant à rationaliser l’éclairage public à travers l’installation de photodétecteurs et de panneaux solaires. « Nous essayerons de faire profiter toutes les régions de ce projet qui nous permettra de réduire les charges de l’État de quelque 4 millions de dollars par an, ce qui porte à 100 millions de dollars les montant économisés grâce aux trois projets », a souligné Gebran Bassil.

Et le ministre d’appeler enfin les banques, les sociétés et les entrepreneurs libanais à investir massivement dans l’énergie renouvelable dont le développement « sera l’une des principales priorités du gouvernement ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :