Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Le Général Aoun à Alep pour célébrer la messe du 16ème centenaire de Saint-Maroun

Posted by jeunempl sur février 9, 2010

Bernard Mikael – RPL France

Le Général Aoun est arrivé aujourd’hui à Alep pour célébrer le 16ème centenaire de Saint-Maroun au lieu de sa naissance à Brad (en Syrie, près d’Alep). Reçu au salon d’honneur et interrogé par la presse, le général Aoun répond « Notre présence à Brad aujourd’hui a une portée historique, celle d’entamer une nouvelle voie dans la renaissance du vrai patrimoine chrétien en Orient, là où la chrétienté a fait ses premiers pas, en particulier, l’église d’Antioche à laquelle appartiennent tous les autres communautés chrétiennes orientales.
Tous les Patriarches portent aujourd’hui le même titre : Patriarcat d’Antioche et du reste de l’Orient.

Les chrétiens, à l’origine, avant le conflit historique entre Byzance et Rome, appartenaient tous à l’église d’Antioche, Syriaques, Maronites, Grecs et Catholiques. Il n’y avait pas cette division qu’on connait aujourd’hui. Je pense même que les pères premiers de l’église sont partis de cette région, et c’est eux qui représentent son unité et l’unité de ses racines.
Par conséquent, la renaissance de ce patrimoine, notamment dans les circonstances actuelles des chrétiens de l’Orient, est une base pour la renaissance de la conscience orientale et pour une vraie ouverture entre les personnes ayant des cultures différentes mais partageant la même civilisation.

En réponse aux questions de la presse : « j’ai entendu certains dire ‘et si les chrétiens s’unissent dans la fête de Saint-Maroun’, ce discours est ridicule et est empoisonné. Les maronites célèbrent cette fête partout dans le monde et non pas dans une seule église. Au Liban des centaines de messes sont célébrées pour l’occasion, d’autres messes sont célébrées aux Etats-Unis, en Australie, en Europe et en Afrique, que dire alors de l’endroit où vécut et mourut Saint-Maroun.

Il s’agit aujourd’hui d’une nouvelle ère, commençant par la renaissance du patrimoine, à Beyrouth comme ici à Brad.
Les lieux saints sont en Palestine, même si le centre du catholicisme est au Vatican, et une messe célébrée au Vatican ne substitue pas à une messe célébrée à l’église de la Nativité ou à celle de la Résurrection.
De même, une messe célébrée ici à Brad ne supprime aucune autre messe. Quand on a une approche universaliste du christianisme, on peut prier là où nous le souhaitons.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :