Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Projet de loi sur la recherche de pétrole au Liban : c’est pour 2011

Posted by jeunempl sur février 3, 2010

Iloubnan

Selon le rapport Lebanon This Week publié la semaine dernière par la Banque Byblos, le ministère de l’Energie et de l’Eau a indiqué que le projet de loi concernant la recherche de pétrole au Liban sera prêt en 2011, et que sur le terrain, les explorations devraient commencer dans trois ou cinq ans. Le ministère a ajouté qu’après l’adoption de la loi par le Parlement, les efforts législatifs se concentreraient sur l’émission des décrets d’application.

Le gouvernement adoptera pour sa part un accord sur le partage des revenus avec les compagnies pétrolières étrangères, ajoute le ministère. Toujours selon lui, les revenus potentiels issus du pétrole ne devraient pas être alloué à la couverture du déficit fiscal, ni à celle de la dette publique.

Le développement d’un cadre légal est une étape nécessaire pour préparer la voie à l’exploration offshore pour la recherche de pétrole et de gaz. En 2004, le gouvernement libanais a signé un accord avec la société juridique américaine Baker Botts, qui donne mandat à cette dernière pour établir ce cadre législatif, qui servirait de base pour l’application de l’accord international sur le partage de la production, intitulé Production Sharing Agreement (PSA). Le PSA intervient dans l’établissement des accords que les Etats passent avec les sociétés pétrolières internationales sur le partage de la production de pétrole.

En 2002, la société britannique Spectrum Energy & Information Technology a mené une étude sismologique selon laquelle il y a des chances de trouver des gisements de gaz naturel et de pétrole dans les eaux territoriales libanaise, et notamment le long de la côte nord du Liban. Spectrum a souligné l’existence d’indicateurs géologiques et de preuves substantiels qui montrent la présence potentielle d’hydrocarbures. La société a cependant prévenu que son étude n’est qu’une étape préliminaire, et que seul le forage offshore pourrait déterminer la présence de pétrole ou de gaz naturel. Cette étude portait sur la Zone économique exclusive du Liban, qui prolonge de 119 kilomètres les 19 kilomètres d’eaux territoriales où le Liban a le droit souverains d’explorer, exploiter et gérer les ressources naturelles sous-marines.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :