Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Liban: le civil interpellé par l’armée israélienne remis à la Finul (source militaire)

Posted by dodzi sur février 1, 2010

Le Monde

Un civil libanais interpellé dimanche par l’armée israélienne dans la zone frontalière des fermes de Chebaa a été remis dans la nuit à la Force de l’ONU (Finul) au point de passage de Naqoura (sud), a indiqué lundi à l’AFP un porte-parole de l’armée libanaise.

« A 02H00 du matin (0H00 GMT), l’armée israélienne a remis Rabih Mohammed Zahra au niveau du point de passage de Naqoura », à proximité du QG de la Finul, a déclaré cette source sous couvert d’anonymat.

D’après ce porte-parole, le jeune homme, âgé de 17 ans, présentait des contusions sur le visage et au cou.

Selon une source au sein des services de sécurité, Rabih Mohammed Zahra « se trouvait avec un troupeau de moutons dans le secteur de la Ferme de Boustara près de Kfarchouba, en territoire libanais », lorsqu’il a été interpellé dimanche à la mi-journée par des soldats israéliens.

La Finul a annoncé lundi l’ouverture d’une enquête. Beyrouth a de son côté indiqué avoir saisi les Nations unies, estimant que cette arrestation constituait « une violation flagrante de la résolution 1701 (de l’ONU) et de la souveraineté libanaise ainsi qu’une agression sur un citoyen libanais ».

La résolution 1701 a été adoptée par le conseil de sécurité à l’été 2006 pour mettre un terme au conflit entre le Hezbollah chiite libanais et Israël.

Ce n’est pas la première fois que l’armée israélienne arrête des civils libanais à la frontière. En décembre 2008, deux Libanais avaient été interpellés près de la localité frontalière de Blida alors qu’ils travaillaient dans un champ. Ils avaient été libérés quelques jours plus tard.

En juillet 2008, un berger libanais avait été détenu quelques heures avant d’être remis à la Finul.

Selon un journaliste de l’AFP dans la région, la démarcation de la frontière au niveau de la Ferme de Boustara n’est pas clairement définie, ni par des fils de fer barbelés ni par une ligne tracée.

Située à la frontière entre le Liban, Israël et la Syrie, la zone des Fermes de Chebaa est occupée par Israël, qui estime que ce secteur stratégique de 25 km2 fait partie du Golan syrien conquis en 1967 et annexé formellement en 1981. Beyrouth le revendique avec l’assentiment de Damas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :