Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Hariri: Le Liban prend au sérieux « les menaces israéliennes »

Posted by jeunempl sur janvier 28, 2010

Iloubnan

Le gouvernement libanais prend au sérieux les « menaces israéliennes », a déclaré jeudi le Premier ministre libanais Saad Hariri au Caire, à l’issue d’une rencontre avec le chef de l’Etat égyptien  Hosni Moubarak.

« Nous prenons au sérieux les menaces israéliennes. Toute menace contre toute partie du territoire libanais, que ce soit dans le sud, la Békaa, la Dahié (banlieue sud de Beyrouth, fief du Hezbollah chiite) ou tout endroit au Liban est une menace contre le Liban tout entier et le gouvernement libanais », a affirmé M. Hariri lors d’une conférence de presse.

« La protection de tout lieu au Liban est de la responsabilité du gouvernement libanais », a-t-il souligné. M. Hariri a insisté sur la nécessité d' »une solidarité arabe » avec le Liban « pour faire face à ces menaces », affirmant que M. Moubarak lui avait fait part du soutien de l’Egypte. La semaine dernière, M. Hariri avait dit craindre « une intervention israélienne » au Liban, après la récente multiplication de survols du territoire libanais, dans un entretien avec le journal Le Monde.

Le ministre israélien sans portefeuille Yossi Peled a récemment estimé qu’une nouvelle confrontationentre Israël et le Hezbollah était à terme inéluctable. Le conflit qui a opposé à l’été 2006 Israël au Hezbollah a fait plus de 1.200 tués côté libanais, en majorité des civils, et 160 du côté israélien, surtout des militaires.

Interrogé en outre sur les armes des groupes palestiniens au Liban, M. Hariri a déclaré que « les armes palestiniennes hors des camps doivent être sous le contrôle de l’Etat ». Les armes du Fatah al-Intifada et du Front populaire de libération de la Palestine-commandement général (FPLP-CG), deux mouvements palestiniens radicaux qui ont leur siège à Damas et leurs bases militaires dans l’est du  Liban, constituent un sujet épineux entre Beyrouth et Damas.

Le chef du Fatah al Intifada a récemment indiqué que ces mouvements restaient attachés à leurs armes. Quant à la question des 26 hommes accusés en Egypte d’avoir projeté des attentats sur le territoire égyptien pour le compte du Hezbollah, « elle est examinée par la justice égyptienne que nous respectons. Nous considérons cette affaire comme strictement égyptienne », a affirmé M. Hariri.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :