Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Les recherches se concentrent sur les boîtes noires du Boeing 737

Posted by dodzi sur janvier 26, 2010

RFI

Par Diane Galliot

Des policiers ont récupéré des restes de l'avion d'Ethiopian Airlines sur une plage de Beyrouth ce 26 janvier 2010

Il n’y a quasiment plus aucun espoir de retrouver des survivants après l’accident qui a frappé l’avion d’Ethiopian Airlines. L’appareil, un Boeing 737 qui transportait 90 personnes, s’est abîmé en mer Méditerranée au large des côtes du Liban, le 25 janvier 2010. Les recherches se poursuivent afin de récupérer les corps des victimes et de trouver rapidement les boîtes noires de l’appareil.

Même si l’ensemble des équipes libanaises, onusiennes (de la force de la Finul), françaises, britanniques,et américaines restent mobilisées, il s’agit plutôt désormais de retrouver les corps pour que les familles puissent faire leur deuil. Les conditions météo sont bonnes en ce mardi 26 janvier 2010, il n’y a plus de vent et la mer s’est enfin calmée.

Plus d’une vingtaine de corps ont été repêchés lundi 25 janvier, certain sont démembrés, et il va falloir faire des recherches ADN pour l’identification. Une équipe britannique spécialisée, d’une compagnie privée, est là pour assister les familles.

Ces recherches se poursuivent également pour l’enquête, afin de savoir ce qu’il s’est passé pour que ce Boeing 737/ 800 qui est un appareil moderne et performant, s’abîme ainsi dans la mer, cinq minutes à peine après son décollage.

Pour le moment, on peut imaginer que le mauvais temps en soit une cause éventuelle : il y avait cette nuit-là, une grosse tempête et de violents orages. Un enregistrement de la tour de contrôle semble indiquer que le pilote n’a pas suivi une consigne lui demandant de tourner pour éviter l’orage mais peut-être ne le pouvait-il pas? Ce sont les boîtes noires qui en diront davantage Un bâtiment américain de la 6e flotte est sur zone depuis lundi 25 janvier, avec des plongeurs et des instruments de détection de haute technologie. Les débris de l’avion ne sont pas très loin de la côte et à une relativement faible profondeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :