Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Enfin, compréhension

Posted by jeunempl sur janvier 21, 2010

Roger Akl

Au Liban, d’où je viens, certains racontent cette histoire : un vendeur à la sauvette criait : « pilules pour la compréhension, pilules pour la compréhension ». Un curieux acheta se demandant comment ces pilules agissaient pour augmenter ses dons de compréhension. Quand il avala une pilule, il s’écria : « Mais, c’est de la M… ! » Le vendeur lui répondit : « Vous voyez, vous avez compris ». C’est ainsi que nos médias et nos machines de propagande nous dorent la pilule et nous font avaler n’importe quoi. Ce fut ainsi que, par exemple, le Hezbollah libanais fut qualifié dans toute la presse et par tous les gouvernements occidentaux (ou presque) d’«organisation terroriste », car tout partisan, défendant son pays contre l’allié israélien de l’Occident, ne pouvait être que terroriste.

Bien sûr, je protestais dans tous mes écrits, mais, étant Libanais, ma crédibilité était toute relative. Certains étaient offensés par mon « culot » et demandaient à ne plus recevoir mes courriels, d’autres, plus amicaux, supportaient mes impairs en silence car, d’après eux, mon « cœur assombrissait ma raison ».

Quelle ne fut ma surprise lorsque je lus dans la revue « La Baille[1] » de janvier 2010, dans la partie géostratégie, un article sur le Hezbollah[2], dont le moins qu’on puisse dire, est qu’il est très bien analysé et nuancé. J’en cite quelques phrases importantes :

– « Présenté plus à tort qu’à raison comme un parti religieux intégriste dans la presse internationale occidentale, le Hezbollah est et demeure avant tout un parti nationaliste aussi politique que religieux… (Il) place son action dans une résistance farouche à Israël », et cela, non dans le contexte classique si cher à George W. Bush de la lutte du Bien conte le Mal, mais plutôt celui de la lutte des classes (« appel des déshérités ») entre les oppresseurs (ici, l’Occident, le bloc communiste et surtout Israël) et les opprimés, les premiers voulant s’approprier les ressources naturelles de la planète et la destinée des peuples.

– L’opération israélienne« Paix en Galilée », en 1982, qui a causé la mort de 19.085 personnes, en a blessé 31.915 et déplacé plus de 500.000 personnes, surtout chiites, a été le déclencheur de la création du Hezbollah, lequel, bien que « n’existant pas encore (au moment des attentats contre les parachutistes français de l’immeuble Drakar et les marines américains), « s’est vu affublé du qualificatif infamant de terroriste ». On voit ainsi comment la vérité peut être déformée (remarque de R.A).

– « Le Hezbollah possède tout un réseau d’institutions permettant à la population civile de supporter le cout humain des attaques israéliennes… écoles, hôpitaux, prise en charge des familles des hommes tombés au combat ou tués dans les bombardements… »

– En 1996, « pour la première fois de son histoire, l’Etat hébreu est sorti vaincu d’un conflit qu’il avait lui-même déclenché… »

Je ne poursuivrai pas. Cela suffit pour montrer pourquoi les Libanais, tous les Libanais devraient être fiers et reconnaissants au Hezbollah de son action et de ses sacrifices. La religion du résistant n’a pas d’importance, mais sa défense de son pays, de sa patrie, de son village et de son peuple. Il a fallu qu’un parti d’une partie (celle chiite) de la population du Liban, le plus petit, le plus pacifique et le plus faible des pays arabes avoisinants Israël, pays qui a toujours été traité avec mépris par les Arabes, à cause de sa faiblesse et de son pacifisme, Il a fallu donc que cette partie de la population décide de se défendre et de résister, pour qu’Israël subît sa première défaite. Comment cela aurait-il été si le peuple libanais tout entier s’était soulevé et aurait participé à la résistance contre l’envahisseur ?

Le Liban a subi les moqueries de ses voisins et les razzias israéliennes, ainsi que le poids démesuré des réfugiés palestiniens, chassés de leurs maisons et de leurs terres par des conquérants surarmés et appuyés par un Occident complexé, par sa culpabilité envers ses compatriotes juifs massacrés, ou plutôt profitant de leurs malheurs pour les lancer à l’assaut d’un Moyen-Orient dont il convoitait et convoite encore les richesses pétrolières. Le Liban a tout subi, car il croyait en une paix juste et en la protection de ses amis occidentaux (sic). Mais il a vite déchanté et ses citoyens chiites lui ont montré le seul moyen de forcer le respect de son peuple et de ses frontières.

Les menaces israéliennes journalières et leurs avions militaires, survolant notre territoire, ne nous font plus peur, au contraire. Ils ne feront que nous inciter à transformer tout notre pays en milices résistantes contre l’étranger à la manière suisse. Nous devrons nous armer d’armes dissuasives, pour que l’aviation israélienne ne puisse plus se promener impunément dans notre ciel et que la population d’Israël subisse au moins le centième de ce que subit notre population[3]. Alors, Israël n’osera plus jamais s’attaquer à nos villes et nos villages. Que ceux encore, qui réclament le désarmement du Hezbollah se taisent et si les armes du Hezbollah leur font peur, ils n’ont qu’à s’armer eux-mêmes pour défendre leur pays. Nous n’avons jamais attaqué personne, mais nous n’avons jamais non plus baissé la tête devant l’envahisseur. Relevez-vous, Libanais. Dressez la tête et si l’ennemi ose nous attaquer, alors montrez-lui de quel bois le Liban se chauffe, celui du cèdre.

N’oubliez pas que cet article d’un officier de marine français, dans une revue d’anciens de la marine française, montre bien que la justice de notre cause commence à apparaître dans le monde. Il est vrai que les Français ont toujours eu un faible pour le Liban et que nous pouvons dire, pour eux aussi, que leur raison est aveuglée par leur bon cœur. Mais ils aiment aussi bien Israël et leur raison aujourd’hui a réussi à montrer où est le droit et où est la justice.

C’est justement leur amour pour le Liban et pour Israël qui pourrait arriver, peut-être, à enfin nous aider tous, Israéliens, Arabes, Palestiniens et Libanais, à trouver le chemin d’une paix juste, car seul un ami peut montrer à son ami ses erreurs et même ses crimes.

Pourquoi les Français le feraient-ils ? Parce que, d’abord, ils sont nos amis et ceux des Israéliens, ensuite, parce que nous autres Libanais nous pourrions le leur rendre au centuple, non seulement dans les pays arabes ou ils ont à combattre tant de rivalités ennemies et amies, mais encore dans le monde entier ou notre diaspora n’a de pareille que celle juive, laquelle finira par comprendre le service qu’aura rendu la France à Israël, en lui ouvrant les yeux sur les aveuglements et même les crimes de sa droite extrême qui dirige aujourd’hui ce pays.

[1] C’est la revue des Anciens de l’Ecole Navale dont je fais partie,
[2] Ecrit par le capitaine de frégate de réserve Jacques R. Givry.
[3] Cela suffit car la population israélienne ne peut pas supporter le centième de ce que peut celle libanaise.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :