Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Nasrallah : La force du Liban réside dans l’unité de son armée, son peuple et sa résistance et non dans sa faiblesse

Posted by jeunempl sur janvier 16, 2010

Libnanews

A l’occasion de l’ouverture du forum annuel Arabo-International pour le soutien de la Résistance au palais de l’UNESCO à Beyrouth, le secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah a déclaré aujourd’hui que le Liban a repoussé l’illusion disant que la force du Liban réside dans sa faiblesse et l’a convertie par la force du Liban réside dans la solidarité entre son armée, son peuple et sa résistance, considérant que le Liban vainqueur a pu réussir à expulser l’occupant de sa terre, et à mettre son peuple et sa nation sur la voie de la victoire décisive.

Le secrétaire général du Hezbollah a rappelé dans son discours que la réussite d’Israël en 1982 à envahir le Liban a ranimé son rêve d’établir le Grand Israël, mais la résistance en 25 mai 2000 a mis un terme aux aspirations israéliennes d’une façon humiliante.

Nasrallah a indiqué que quelques mois après la victoire libanaise, l’Intifada en Palestine s’est déclenchée, et Israël a senti alors sa réelle faiblesse et elle a entamé l’adoption d’un nouveau slogan « la bataille pour défendre l’existence », soulignant que la résistance à Gaza a réussi de son côté à chasser l’occupation israélienne dans un temps ou les Israéliens souhaitaient éradiquer Gaza, mais c’est cette dernière qui le fera. Nasrallah a également rappelé l’agression israélienne contre le Liban en 2006 qui avait pour but d’éliminer la Résistance, mais Israël a subi une défaite encore une fois et la Résistance libanaise est devenue plus efficace et plus forte, signalant que par cette guerre Israël a perdu ce qui lui restait de sa force.

Sayyed Nasrallah a considéré qu’Israël éprouve actuellement plusieurs crises telles que la crise de l’armée indépassable et invincible, la crise au niveau de son commandement, la crise de la confiance aux institutions israéliennes et la crise de la confiance dans l’avenir, et d’ajouter que la Résistance qui a expérimenté à maintes reprises les champs de bataille aspire à la lutte pour apporter à sa nation une nouvelle victoire.

Le chef du Hezbollah a indiqué que c’est pour la première fois qu’Israël a recours à la communauté internationale et au conseil de sécurité, ainsi qu’ à certains régimes arabes en faisant pour avoir des assurances et des garanties pour une éventuelle victoire au cas où une prochaine guerre se déclenche. Nasrallah a estimé que les forces hégémoniques mondiales ont profité de leur domination pour inciter une guerre contre notre nation, soulignant que ces forces ont occupé l’Afghanistan et l’Irak, terrifié l’Iran et la Syrie, ont tenté de contrôler le Liban, et ont appuyé les guerres contre le Liban et Gaza, considérant que leur objectif était de frapper les mouvements de résistance opposés au projet voulant imposer une solution à la cause palestinienne selon les conditions israélo-américaines, pour entrainer définitivement la région dans l’ère américano-sioniste.

Le chef de la Résistance a affirmé que « le projet du Nouveau Moyen-Orient » évoqué par l’ancien secrétaire d’Etat américain Condolezza Rice était le thème de ce combat ; cependant le projet de la Résistance a pu réaliser des exploits historiques, faisant preuve de ténacité dans tous les champs de bataille aussi bien que dans les tentatives de liquidation et d’assassinats physiques et moraux. Nasrallah a signalé que les mouvements de résistance ont pu supporter toutes les pressions et les isolements parce que les peuples sont restés attachés à la culture de la dignité et de la liberté, entrainant ainsi le processus de paix dans un coma et provoquant l’écroulement du projet du nouveau Moyen-Orient, et ce, grâce à la lutte des combattants et au sang des femmes, des enfants et des vieux. Nasrallah a souligné que les victoires de la Résistance ont eu lieu dans les pires circonstances arabes et internationales, dans des conditions de blocus et d’infidélité de la part de nos proches arabes, estimant que tout cela les mène à confirmer au peuple que le choix de la résistance est un choix réaliste, rationnel, logique et victorieux, ayant de larges horizons à subsister, et non pas une simple vague de colère.

Sayed Nasrallah a affirmé que le projet de la Résistance a besoin de toute forme de soutien et d’appui notamment face à la guerre psychologique et médiatique menée contre elle, soulignant que plusieurs guerres menacent les mouvements de la Résistance à leur tête la guerre de la déformation visant à porter atteinte à sa crédibilité en soupçonnant de son efficacité malgré ses victoires tangibles, en l’accusant de commettre des crimes qui n’ont rien à voir avec la Résistance, de vices moraux comme le trafic des drogues, de ses liens avec des pays régionaux comme l’Iran et la Syrie – qui sont remerciés continuellement pour leur soutien inconditionnel – en l’entrainant dans des conflits internes qu’elle rejette, en exerçant sur elle toute sorte de pressions, et en imposant des lois injustes sur ses médias à l’instar du projet de loi américain qui veut faire taire les deux chaines Al Manar et Al Aqsa. Nasrallah a finalement appelé les Libanais ainsi que la communauté internationale à soutenir la Résistance face à cette guerre psychologique illimitée qu’il a qualifiée de la guerre souple, affirmant qu’elle ne secouera cependant pas le Hezbollah.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :