Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

« Le Christ est né… Alléluia! »

Posted by jeunempl sur décembre 24, 2009

El Nashra

A l’instar de la formule pascale, « Le Christ est ressuscité… Il l’est effectivement », Robert Chkeïbane a voulu en faire une expression à hauteur du sens de cette fête, la naissance de Jésus-Christ.

Comme l’ange portant la bonne nouvelle aux bergers, il a pris en charge de renouveler le « salut de Noël », de manière à ne pas perdre l’essence de cette fête ni à s’occuper exclusivement de la légende du « Père Noël » en uniforme rouge.

Puisque la Nativité est au cœur de cette fête, Chkeïbane s’est activé, voire acharné, pour généraliser une nouvelle formule, en cette époque, où s’impose la négligence, accidentelle ou intentionnelle… Par conséquent, au lieu de « Bonnes fêtes » ou de « Joyeux Noël », il faudrait dire « Le Christ est né », à quoi l’interlocuteur affirme: « Alléluia! »

D’ailleurs, Chkeïbane se demande souvent: « Comment l’humanité fête-t-elle Noël sans jamais prononcer le nom du Christ? Pourquoi recourt-on aux expressions étrangères exemptes de toute allusion à la particularité de la Nativité? Pourquoi n’évitons-nous pas les inventions de l’Occident? »

A ce niveau, il dénonce l’expression « Merry X-Mas », refusant catégoriquement son emploi, expliquant que le « X » est une lettre se référant à un « inconnu ». « Alors que le Christ est bien connu, c’est Dieu qui s’est incarné pour notre salut »…
En 1999, a commencé la diffusion d’images de la Sainte Famille sur les cartes de vœux de Noël. A l’origine de ce projet, Robert Chkeïbane et l’évêque Bechara Rahi qui a béni cette idée, se chargeant de la promouvoir à travers la chaîne télévisée « Télé Lumière ».

Dans cet ordre, Chkeïbane finance partiellement chaque année la production d’exemplaires de cette photo de Noël. Il la distribue aux écoles, aux églises et à la « Foire de Noël » organisée annuellement au Couvent Saint Elie à Antelias.
Loin de se contenter de ces activités, il a organisé en 2001 un « récital de Noël », à l’Eglise « Notre Dame des Apôtres », à Sabtieh, en coopération avec le chœur de l’église et son pasteur, le prêtre Iskandar Hachem.
De plus, il a tenu une conférence de presse en 2002, pour lancer médiatiquement ce « salut de Noël », et ce, depuis le centre catholique de presse.
De son côté, l’évêque Rahi, saluant l’initiative de Chkeïbane, souligne qu’elle prend sa source de la « foi infaillible et de l’engagement » dont il fait preuve.

Robert Chkeïbane… Vos premiers pas sur la voie de la foi nous ont sortis de l’obscurité et de l’ignorance. Bien que ces deux vices encombrent encore nos vies, nos cœurs ont toujours besoin d’un pasteur pour en prendre soin et pour les guider sur la voie de la vérité, de la liberté et de la paix.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :