Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Texte de la déclaration gouvernementale

Posted by jeunempl sur décembre 8, 2009

ANI

Le premier ministre Saad Hariri, s’est adressé au président de la chambre et par suite à tous les Libanais, en prononçant la déclaration ministérielle.

Hariri a insisté que le gouvernement oeuvre à respecter la constitution et cherche à résoudre tous les problèmes par le dialogue afin de réaliser la réconciliation national selon les principes de la démocratie.

Suivant ces principes, le gouvernement cherche à :

1- Renouveler la confiance en l’Etat et ses institutions.

2- Etablir un programme de travail qui vise à renforcer les capacités de l’Etat et qui sera le fondement sur lequel se base la confiance du conseil parlementaire et l’opinion publique, et se soumet à la responsabilité et comptabilité gouvernementale selon la constitution.

3-Renforcer la cohérence de l’Etat et consolider son autorité et son exclusivité dans tous les sujets relatant à la politique générale du pays, ce qui sauvegarde le Liban et sa souveraineté, ainsi que le gouvernement œuvre à respecter la constitution, le système démocratique, le texte du serment et l’application de l’accord de Taëf.

4-Protéger la paix civile et la sécurité de l’Etat et renforcer les forces militaires et celles de sécurités pour lutter contre le terrorisme et sauvegarder la liberté nationale.

5- Respecter les résolutions internationales et incité la communauté internationale à mettre fin aux violations israéliennes.

6-Insister sur le droit de Liban à la libération des territoires libanais occupés, en unifiant les positions des libanais sur une stratégie de défense qui sera approuvée durant le dialogue national.

7-Renforcer les relations avec les pays arabes, et réactiver le travail arabe commun dans le cadre de la ligue arabe.

8-Appuyer le rôle arabe et international du Liban, et activer son rôle au sein du conseil de sécurité et dans l’ONU pour défendre les droits nationales, les cas du processus de la paix surtout le cas palestinien

9- Améliorer les relations Libano-syriennes

10 – S’attacher aux principes de la loi internationale et les résolutions des nations unies relevant des droits des palestiniens.

11 – Insister sur le refus de l’implantation et renforcer le droit du retour des palestiniens

12 – Insister sur l’application des décisions du comité du dialogue nationale concernant les armes palestiniennes

13- Respecter la légitimité internationale et coopérer avec le TSL.

14 – Déployer les efforts pour poursuivre le sujet de la disparition de l’Imam Moussa Sader, le cheikh Mohammad Yacoub et le journaliste Abbas Bader El-Dine en Libbie

15- Poursuivre le sujet des disparus dans les prisons syriennes.

16- Œuvrer à l’adhésion du Liban, membre à la convention pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, issue des nations unies.

17- Primer le retour des Libanais résidents en Israël.

18 – Œuvrer à réaliser les élections municipales suivant les meilleurs amendements des législations.

19- Réaliser l’amendement constitutionnel qui vise à la diminution de l’âge de vote.

20 – Discuter la loi électorale, durant 18 mois dès lors de sa promulgation.

21- Adopter la décentralisation administrative selon l’accord de Taef

22 – renforcer le rôle de la femme dans le secteur administratif et discuter le projet-loi pour protéger la femme et assurer ses droits humains.

23 – Le gouvernement s’engage à appliquer la résolution issue du conseil de l’Etat relevant du sujet de la nationalisation, le dit cabinet poursuivra l’application de la loi 1967/68 concernant le choix de la nationalité sous l’égide du ministère de l’intérieur.

24 – Le gouvernement s’engage à s’adhérer à La Convention internationale sur les droits des personnes handicapées et la mise sur pied d’un comité d’experts pour faire le suivi de la mise en œuvre de la convention.

25 – En ce qui concerne le développement économique national, le gouvernement s’engage à instaurer une politique adéquate afin d’exécuter le développement durable et primer l’intérêt des citoyens.

26 – Le cabinet promet la lutte contre la pauvreté.

27 – il est évident d’encourager le partenariat entre les secteurs privé et publique, et ce pour faire advenir le développement durable.

28 – Sur ce, la politique économique, financière et sociale adoptera les points suivants:

– L’accomplissement des travaux relevant des infrastructures institutionnelles et législatives et primant l’intérêt des libanais et celui des secteurs productifs afin de lutter le chômage et de limiter la fuite des cerveaux causant la perte de la main d’oeuvre qualifiée.

– la préservation de la stabilité financière et la diminution de la dette générale et la promotion du produit intérieur brut (PIB).

– L’application de la reforme économique un sujet déjà présenté par-devant Paris III

– L’instauration d’une politique sociale afin d’améliorer la qualité des services sociaux.

29 – Sur ce, le cabinet s’engage à accomplir les buts suivants:

– Primer le développement rural et la progression des secteurs productifs.

– Renforcer les investissements et l’établissement de nouvelles entreprises.

– L’instauration d’une politique de développement visant à appliquer un développement équilibré.

– L’application des conventions économiques et commerciales signées avec les organisations internationales et régionales.

– L’établissement d’un programme actuel de réforme dans le secteur de l’électricité du Liban.

– L’évolution du secteur agricole et l’établissement des Lois sur l’assurance et la sécurité alimentaire.

– La progression du secteur industriel afin d’augmenter les exportations locales.

– L’évolution de l’industrie touristique et la démolition des embûches qui entravent le développement de ce secteur.

– La modernisation du Système de gestion des taxes.

– Le cabinet s’engage à présenter un projet concernant les prérogatives financières et le projet de budget.

La priorité des citoyens est celle du gouvernement.

– Le cabinet s’engage à primer des sujets cruciaux tels:

1 – Primer la position et l’exclusivité de l’Etat.

2 – Primer la position et l’importance du Liban.

3 – La modernisation du secteur administratif et la lutte contre la corruption.

4 – Le droit à l’énergie

5 – Trouver des solutions pour les problèmes de circulation et de mobilité.

6 – La protection de l’environnement.

7 – La conservation de l’eau.

8 – La lutte contre la pauvreté et la délinquance.

9 – La reforme de la sécurité sociale.

10 – le développement du secteur des services culturels et instructifs.

11 – Primer la situation de la diaspora.

12 – La protection des établissements et l’instauration des sites touristiques.

13 – Primer Le dossier des déplacés.
Sur ce, le Premier ministre recours, quant au nécessaire, à tenir des réunions de travail et de coordination auxquels participeront les ministres concernés, les représentants de la société civile, les experts, et les spécialistes afin de réaliser ces priorités.

Le ministère de la Justice:

– opter pour l’indépendance de l’autorité judiciaire.

– poursuivre les nominations aux postes judiciaires et activer le contrôle judiciaire

– multiplier le nombre des juges

– moderniser les lois

– poursuivre le travail par le plan de 5 ans

– poursuivre la mécanisation des services judiciaires et du ministère de la justice

Le ministère des Affaires Etrangères:

– Primer les connaissances diplomatiques et administratives par le biais des programmes d’apprentissage

– établir un centre pour l’apprentissage diplomatique

– mécaniser le ministère et moderniser les moyens de communication

– mettre en exécution le nouveau bâtiment du ministère le plus tôt possible

Le ministère de l’Intérieur et des municipalités:

– poursuivre la préparation du projet de la décentralisation administrative

– insérer les réformes nécessaires dans les lois des municipalités

– mécaniser l’administration

– améliorer la situation des prisons

– recruter des employés aux postes publiques

Le ministère des Travaux publiques et du Transport:

– l’approbation de la politique du transport

– préserver la côte Libanaise

– éliminer les transgressions liées aux chemins de fer afin de réactiver le transport a travers des rails

Le ministère de la Défense nationale:

– mettre un plan à long terme et un autre à moyen terme pour l’armement de l’Armée Libanaise

– renforcer les pouvoirs de l’Armée

Le ministère de la Santé Publique:

– appliquer le plan de la réforme sanitaire posé par l’ancien Cabinet

– renforcer le secteur de l’hospitalisation publique

– établir des centres du ministère de la Santé Publique dans tous les cazas

Le ministère de l’Information:

– développer la télévision nationale  » Télé Liban « , la radio du Liban et les services de l’agence nationale de l’information

– promulguer une loi pour régler les professions journalistiques

– nommer un conseil national pour l’information

Le ministère de l’Energie et des eaux:

– poser un plan pour produire l’électricité et assurer les droits des citoyens

– renforcer le pouvoir de l’EDL

– préserver les ressources aquatiques et limiter le gaspillage

Le ministère du Tourisme:

– moderniser le ministère du Tourisme et renforcer ses pouvoirs

– développer les tourismes environnemental, rural, religieux, médical et culturel

Le ministère des Déplacés:

– procurer l’argent pour traiter les dossiers en suspens, liés au retour des déplacés et poursuivre les réconciliations

Le ministère de la Jeunesse et des Sports:

– mettre une stratégie nationale pour le sport, la jeunesse et le scoutisme

– recruter des employés au sein du ministère

Le ministère des Affaires Sociales:

– mettre des plans et des politiques afin d’assurer le développement social et protéger les classes marginalisées

Le ministère de l’Industrie:

– mettre à pied une équipe issue du secteur publique et privé afin d’appliquer la loi de la protection de la productivité nationale

Les affaires du Parlement:

– activer les relations entre le Cabinet et le parlement en se basant sur la séparation des pouvoirs

– la coordination entre le Parlement et le Cabinet afin de poursuivre le travail législatif.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :