Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Halles de Schaerbeek : Colloque – Beyrouth ville visible et ville imaginaire (le 06/12)

Posted by jeunempl sur décembre 5, 2009

Les Halles

Proposer un temps de réflexion sous la forme d’un colloque Images et Politique est l’une des missions que se donnent les halles au sein du réseau européen Temps d’Images. Après la Palestine, nous abordons à présent Beyrouth, ville visible, meurtrie et détruite par quinze années de guerre civile et reconstruite de manière anarchique selon le seul plan des investisseurs ; et  ville imaginaire, source de récits et de fictions. Ville visible et Ville imaginaire, les deux plans se rejoignent et se superposent entre destructions et tentatives de mémoire. Au cours de cette journée des questions seront posées à et par Beyrouth sous différents angles : architecture et urbanisme ; poésie ; littérature et engagement politique ; cinéma.

Beyrouth est la ville de l’Oubli.

À Beyrouth, on est le fils de rien, l’histoire n’existe pas à la différence du Caire, où l’on est toujours fils de Pharaon.

Beyrouth méconnaît son visage. Jamais la ville ne se regarde, ne se voit dans le miroir.

On parle toujours du droit à la mémoire, mais on ferait mieux de parler du droit à l’oubli.

On n’a rien à garder en mémoire, on ne peut mémoriser le passé de prospérité parce qu’à son point culminant, il y a eu la guerre civile. Ce n’est pas la peine de se rappeler ce qu’on a volontairement perdu, détruit. C’est pourquoi, cette continuité historique n’existe pas dans l’imaginaire beyrouthin. On est dans un présent permanent, pétrifié, figé. On est toujours dans le présent qui, quelque fois, est lourd.  L’oubli allège les choses, on est plus léger avec l’oubli. On bouge et on se déplace très facilement avec l’oubli. Beyrouth, c’est Disneyland, une ville sans âge, sans histoire.Les vieilles maisons du centre-ville ont été repeintes, et ce n’est pas seulement l’oubli, c’est la légèreté non historique. Quelque chose qui n’a rien à voir avec le temps.
A Beyrouth, le temps n’existe pas.
D’une conversation entre Abbas Beydoun et Fabienne Verstraeten, Beyrouth, été 2009

10.00 > 12.30 – Beyrouth, ville visible, avec Jade Tabet DES PIERRES DANS LA MEMOIRE? 150 repères incertains (architecte et urbaniste) Abbas Beydoun (poète)
14.00 > 16.30 – Beyrouth, ville imaginaire, avec Elias Khoury (romancier) et Mohamed Souaid (cinéaste)
17.30: Mazen Kerbaj, BRT VRT ZRT KRT – Solo à la trompette

Quand/Où/Contact?

– 6 décembre 2009
– Halles de Schaerbeek : 22b, Rue Royale Ste Marie – 1030 Schaerbeek
– Tel: 02 218 21 07 ou mail: info@halles.be

Avec

Abbas Beydoun, poète, né à Tyr et installé à Beyrouth depuis une vingtaine d’années. Il est actuellement responsable des pages culturelles du quotidien de Beyrouth As-Safir. Depuis 1982, il a publié neuf receuils de poésie, un roman et des dizaines d’articles sur l’actualité littéraire et politique. Ont paru chez Actes Sud, son Poème de Tyr (2002) et ses longs entretiens  avec Mahmoud Darwich, La Palestine comme métaphore (1997), ainsi que les Entretiens sur la poésie (2006)

Elias Khoury. Critique littéraire, essayiste et chroniqueur, Elias Khoury est surtout l’auteur de neuf romans dont La Porte du Soleil, Un parfum de Paradis, Le petit homme et la guerre, Le coffre des secrets, La petite montagne… tous publiés chez Actes Sud. En 2002, son roman, La Porte du Soleil a reçu le grand prix de la littérature palestinienne. Elias Khoury fut jusqu’à cet automne rédacteur en chef du supplément culturel du quotidien An-Nahar.

Jade Tabet, architecte-urbaniste à Paris et à Beyrouth. En 1999, il  a organisé à Beyrouth le colloque de l’Union internationale des architectes Reconstruction of war-torn cities et a également dirigé Portrait de Villes : Beyrouth, IFA, Paris, 2001 ;  ainsi que Beyrouth La brûlure des rêves, Revue Autrement, en 2001

Mohamed Souaid est cinéaste, essayiste et producteur de cinéma d’art et d’essai. Il est l’auteur de nombreux films documentaires qui prennent pour cadre Beyrouth, parmi lesquels la trilogie Tango of Yearning, Civil War et Nightfall.

Jean-Didier Bergiliez (architecte, curateur, théoricien et critique de l’architecture, enseignant à ISA- La Cambre, Bruxelles) et Lieven De Cauter (philosophe, écrivain et historien de l’art, enseigne la philosophie de la culture au département d’Architecture de l’Universitié de Leuven, les medias à l’école RITS et à PARTS à Bruxelles, ainsi qu’au Berlage Institute à Rotterdam) accompagneront la journée, reportant leurs questions vers le public.

-Lieven De Cauter est un philosophe, écrivain et historien de l’art. Il enseigne la philosophie à l’université catholique de Leuven (KUL, département de l’architecture), à l’école de cinéma RITS à Bruxelles, à l’école de danse PARTS à Bruxelles et à Berlage Institute à Rotterdam.
En outre, Il est également curateur, invité dans ‘Hidden cities’ avec Michiel Dehaene in Rotterdam Architectural Biennal (2007) et de ‘Decolonizing Architecture. Scenarios  for the transformations of Israeli settlements by Sandi Hilal, Alessandro Petti & Eyal Weisman au Bozar, Brussels (2008).Il a notamment publié les titres suivants: ‘Het Hiernamaals van de Kunst’ (1993), ‘Archeologie van de Kick. Verhalen over Moderniteit en Ervaring’ (1995), ‘De Dwerg in de Schaakautomaat – Benjamin’s verborgen Leer’ (1999) et le recueil de poèmes ‘De Dageraadsmens’ (2000). Il est co-auteur de ‘Dat is Architectuur!’ (2001) et de ‘Het kleine Lexicon van het Vlaams (Architectuur-) Landschap’ (2003), publié par deSingel. Son dernier livre est  ‘Heterotopia and the City. Public Space in a Postcivil Society’ (2008, Routledge), publié et édité avec Michiel Dehaene.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :