Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Des petits murs… Toujours des petits murs

Posted by jeunempl sur novembre 18, 2009

(L’Orient le Jour)

Scène
Ce soir au Tournesol et puis en tournée dans des centres et établissements culturels libanais, Arcinolether présente « Histoire(s) de murs » , une pièce qui, en des mots simples et imagés, évoque les grands maux du siècle, à savoir, le confinement et l’emmurement.

Comment décrire ce mal qui ronge notre époque? Cette crainte à la fois de l’étranger et de soi? Cette délimitation mentale que chacun se fait tous les jours pour se créer un monde parfait, aux limites bien définies, pour se réconforter dans un univers bien cloisonné ? Ce ou ces murs qui nous entourent? Sur un ton drôle et dérisoire, la compagnie Arcinolether l’a fait, pour le plaisir d’un public enchanté de cette soirée malgré les fortes averses qui ont surpris brusquement la capitale.

Christophe Cotteret, qui revient avec sa troupe après une absence d’un an, s’est dit ravi de présenter ce spectacle à cette date qui coïncide avec la chute du mur de Berlin. Un symbole important pour l’humanité. Par ailleurs, le metteur en scène a tenu à remercier la Belgique en la personne de son ambassadeur et de son épouse, pour leur aide et leur contribution à la bonne marche de ce projet.

Après donc qu’elle ait été couronnée aux Rencontres de Huy (Belgique), cette création collective retourne au Liban pour raconter ces Histoire(s) de murs qui évoquent nos vicissitudes mentales. Mais, pour ce faire, Arcinolether a réussi à ne pas glisser dans le drame, le sombre ou le glauque. À partir de petites histoires absurdes, voire loufoques, trois caractères, non pas des caricatures mais des archétypes, vont illustrer les peurs et les angoisses de chacun.

On s’y retrouve…

Il y a d’abord Léa (Rogliano) sur scène, qui aime se créer des limites pour essayer de savoir où aller dans la vie (?). Munie d’un rouleau de sparadrap, elle délimite l’espace avec des cases et s’y trouve emprisonnée. Il y a Olivier (Rosman), qui se crée des murs partout et qui a peur des invasions de toutes sortes: de l’étranger, des maladies ou encore des animaux. Un projet le turlupine, construire un grand mur pour défendre le Liban. Et, enfin, il y a Maria (Harfouche), libre de toute contrainte, qui évolue sur scène à pas sûrs et qui ne comprend pas les deux autres personnages.

Le récit est narré sous forme de conférence, d’abord audiovisuel sur grand écran puis en voix off et dans un dialogue teinté d’humour. Télescopés à l’aide de caméras dans une autre dimension, les personnages apparaissent en 3D. Encore une manière de représenter les murs que se sont construits les hommes à travers l’image.
De la chute du mur de Berlin à la Muraille de Chine, en passant par des dessins animés comme Southpark ou le conte des trois petits cochons, toute la culture humaine, sociale et historique passe à l’écran en boucle.
Grâce à un texte solidement composé, à une scénographie intéressante et à des comédiens avec une parfaite maîtrise de la scène, le public a pénétré l’enceinte de leurs murs. On rit de nos défectuosités, on se retrouve comme dans un miroir à travers ces personnages aux prises avec les maladresses de leur vie. On voudrait, tout comme le caractère de Maria, casser ces murs et rétablir l’ordre non seulement moral, mais mental et sortir enfin de cet univers cacophonique, cette tour de Babel dans laquelle s’est enfermé le monde.

Ne ratez pas cette pièce qui se joue ce soir, pour le dernier soir, au théâtre Tournesol à 20h30.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :