Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Analyse : Pas de gouvernement au Liban, la faute à la France et à Israël

Posted by jeunempl sur novembre 2, 2009

Frenchy – Blog Libnanews

FranceDrapeau LibanisraelUn récent article publié par Le Figaro pourrait faire voir d’un angle nouveau, la crise gouvernementale que traverse le Liban, avec en toile de fond, l’irritation israélienne.

Le Figaro a en effet publié dans son édition Web, un article signé par George Malbrunot, qui nous apprend que le matériel d’interception et d’écoute livré depuis 2006 par la France aux Forces de Sécurité Intérieure a servi au démantèlement des réseaux d’espionnages israéliens.

« Inutile de dire que ces livraisons de matériel sensible ont vivement mécontenté Israël. Publiquement, rien n’a transpiré. Mais en coulisses, l’État hébreu a exprimé son courroux aux autorités françaises. »

Hors de tels systèmes ne peuvent servir qu’avec la coopération du Ministère des Télécoms. Il n’y a donc un pas à accuser les anciens tenants des ministères de l’intérieur, Sabeh et Fatfat et de tes télécommunications Marwan Hamadé, d’avoir consciemment “oubliés” de faire leur boulot.

« Le Hezbollah n’en a pas fait des tonnes. Il préfère garder le dossier qu’il ressortira le moment venu.» Contre ses ennemis intérieurs. Classique en matière d’espionnage. »

Peut-on voir la le revirement de Walid Joumblatt qui craint de payer lourdement un prix politique à cette affaire via ses collaborateurs proches comme Hamadé, ce dernier ayant été déjà par le passé, accusé d’avoir demandé au cour de la guerre de juillet 2006, à l’ambassadeur US à l’époque en poste au Liban, Jeffrey Feltman, l’assassinat du secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah, et d’avoir tenté par la suite en 2007 de démanteler le réseau de télécommunication militaire du Hezbollah, provoquant la crise politique de l’époque. Marwan Hamadé, bien que député, a disparu aujourd’hui de l’information politique, coïncidence ou pas…

Il revient peut-être à Ziad Baroud en coopération avec Gébran Bassil, la palme d’avoir mis aux arrêts les collaborateurs de Tel Aviv au Liban.

« Mais l’efficacité des limiers libanais finira par inquiéter leurs ennemis. En janvier 2008, le capitaine Wissam Eid, responsable des écoutes au sein des FSI, est tué, lorsque son convoi explose sur une bombe à Beyrouth. »

L’article pose également la question de l’assassinat du caporal Wissam Eid, sans toutefois formellement accuser Tel Aviv.

Cet article fait voir d’un angle nouveau la venue de Kouchner au Liban, la semaine dernière, mais également la crise politique non pas interne malgré ce que prétendent certains partis au Liban mais externe avec l’irruption de nouvelles ingérences au Liban au niveau d’un ministère devenu clé pour la sécurité du Pays des cèdres. Cela pose également des interrogations sur le rôle de dénégation à ce que Bassil obtienne ce ministère au sein du prochain gouvernement, notamment via les voix des politiciens généralement proches d’un autre allié d’Israël au Liban, les USA, avec le refus de Geagea à ce que le CPL puisse faire opérer le ministère des Télécoms.

L’affaire n’est donc pas libanaise, mais va au delà du Liban avec un bras de fer entre les tenants d’une souveraineté réelle via les services sécuritaires libanais et ceux qui oeuvrent pour ceux qui sont techniquement et depuis 1948 toujours en guerre contre le Liban.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :