Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Le Liban siègera pendant deux ans au Conseil de Sécurité, et le Président Sleimane confirme son refus de tous les projets suspects!

Posted by jeunempl sur octobre 17, 2009

El Nashra

Drapeau LibanONUEnfin, le Liban est élu membre non permanent au Conseil de Sécurité. Et ce, pour la seconde fois au cours de son histoire, et après 56 ans d’absence.
Ce petit pays, qui lutte fort pour former un gouvernement de partenariat national, siègera pendant deux années au Conseil de Sécurité, à l’ombre de pressions régionales et internationales.

Cette victoire a été acclamée à l’unanimité, aussi bien au niveau local, qu’au niveau arabe, régional et international.
Toutefois, le scrutin gouvernemental ne témoigne d’aucun progrès. Rien n’indique que le cabinet verrait le jour bientôt. Après l’excès d’optimisme qui a marqué les derniers jours, la situation demeure telle quelle, déviant vers une  stabilité négative. Pourtant, le Premier ministre désigné Saad Hariri poursuit et accentue ses concertations, s’entretenant ainsi avec le président de l’Assemblée nationale Nabih Berri, « chef du parti des jeûneurs »…
Le Liban devient membre non permanent au Conseil de Sécurité

Donc, après 56 ans d’absence, le Liban a été élu au Conseil de Sécurité, où il siègera en membre non permanent en 2010 et en 2011. Aucun concurrent du Liban ne s’est présenté, qui a accédé à ce poste, comme remplaçant du Vietnam pour le groupe asiatique. Aux côtés du Liban, ont également été élus, le Nigeria, le Gabon, la Bosnie-Herzégovine, et le Brésil, qui remplaceront respectivement le Burkina Faso, la Libye, la Croatie et le Costa Rica.
Nawaf Salam: c’est une journée grandiose et exceptionnelle

A l’issue de cette élection, Nawaf Salam, représentant du Liban à l’ONU, a assuré, dans un entretien avec les journalistes, que le Liban respecte les lois et les résolutions internationales, et œuvre pour renforcer le rôle des régulations. « C’est une journée grandiose et exceptionnelle », s’est-il exclamé en arabe, avant de se rendre, avec la délégation libanaise au local de cette dernière pour participer à la cérémonie organisée à l’occasion de cet événement majeur.
Sleimane: le Liban œuvrera pour refuser les projets suspects

De son côté, le Président de la République, le général Michel Sleimane, a devancé cet événement, en prononçant un discours à l’occasion de la cérémonie solennelle marquant la rentrée judiciaire 2009 – 2010, où il a rappelé aux magistrats que leur profession est une « profession de confiance et non pas un commerce ». Il a ajouté que le citoyen qui se tourne vers la justice le fait avec cette même foi qui le pousse à prier.

Insistant sur l’importance de l’indépendance du corps magistral, Sleimane a appelé le corps magistral et les Libanais à ne pas baisser les bras et à faire confiance à la Justice, rappelant que tous les pays qui ont acquis leur indépendance ont peiné pour instaurer la démocratie et le respect des lois. Il a par ailleurs appelé les Libanais à pratiquer l’autocritique avant de critiquer le corps magistral, ainsi qu’à refuser de courber l’échine devant la corruption et les corrompus.
Sur un autre plan, le président de la République s’est félicité de l’élection du Liban au siège non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, estimant que cet évènement permettra au Liban d’être le fer de lance qui défendra les intérêts nationaux et arabes, ainsi que les droits de l’hommes et le droit du peuple palestinien à regagner ses terres.
Entrevue Hariri – Berri: ambiance positive

Au niveau gouvernemental, le Premier ministre désigné Saad Hariri a poursuivi ses consultations, en s’entretenant à huis-clos avec le président de l’Assemblée nationale Nabih Berri, à Aïn-Tiné, où ils se sont également réunis à dîner. Des sources des deux côtés ont affirmé que « l’ambiance était positive et les détails suivent la bonne voie ».
Geagea: pas de formation du gouvernement en dépit des activités de Hariri

Mais l’optimisme ne semble pas avoir atteint Mearab… En effet, le chef du conseil exécutif des Forces libanaises, Samir Geagea, a accusé l’opposition de ne vouloir qu’un gouvernement qu’elle pourrait contrôler entièrement, dénonçant ainsi la « façade d’optimisme affichée par cette partie au cours des trois derniers jours et les données qui l’ont accompagnée ». Mais « cela est hors de question et d’ailleurs impossible », a-t-il déclaré à la presse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :