Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

L’entrevue de Rabieh accélère les solutions aux polémiques du passé et permettrait la formation du gouvernement dans quelques jours!

Posted by jeunempl sur octobre 13, 2009

El Nashra

Michel Aoun - Saadeddine HaririL’optimisme méfiant domine la situation, en dépit des tensions sécuritaires qui se propagent du nord au sud…
Les polémiques que le Premier ministre désigné Saad Hariri s’est acharné de traiter demeurent irrésolues, mais font désormais partie du passé. Il ne s’agit plus de discuter d’un ministère de ci ou d’un ministrable de ça. C’est comme un feu vert, venu d’on-ne-sait-où, permettant de passer outre toutes les contraintes. Les discussions visent dorénavant à trouver les mises en œuvre convenables à ces solutions.

D’où l’importance exceptionnelle de l’entrevue de Rabieh… Elle est loin de se limiter à « réunir les deux rivaux ». Loin aussi de se limiter à « renforcer le concept de partenariat national ». Loin également de se limiter aux discussions concernant les portefeuilles, les ministrables et tous les autres détails. Sa particularité? Elle réside tout simplement dans son timing et le lieu de sa tenue… et de leur signification.

En effet, les Libanais n’ont pas encore oublié la crise survenue lors de la première désignation de Hariri: celle du « gendre de blocage », du portefeuille des Télécommunications, de l’accès des candidats perdants aux postes ministères… Non, ils ne peuvent oublier.
Mais surtout, ils sont loin d’effacer de leur mémoire, la plus importante des crises que les deux leaders ont alors suscitée. Tout sourire, les deux hommes ont surpris le peuple en abordant la question du lieu où se tiendrait leur réunion. Hariri a alors refusé de se rendre à Rabieh, jugeant ce déplacement inconvenable, et signalant qu’en tant que Premier ministre désigné, « c’est aux députés de le visiter dans sa demeure ». Quant au général Aoun, rappelant qu’il est un ancien Premier ministre, Hariri devrait le visiter, surtout qu’il a été déjà « offensé » par ce dernier.

Cette grave crise avait été résolue, après une longue attente, par la tenue d’une réunion à Baabda, sous la supervision du Président de la République, le général Michel Sleimane.

D’autre part, la situation sécuritaire tendue a, encore une fois, supplanté tous les autres dossiers, et toujours d’une manière ambiguë, voire mystérieuse. Une explosion survenue au Liban Sud a attiré toute l’attention médiatique, locale et internationale. Certains ont prétendu qu’il s’agit d’une explosion dans un entrepôt d’armes, en allusion à l’explosion de Kherbet Selem. D’autres ont fait état de morts et de blessés, dont un cadre du Hezbollah et son fils. Mais le Hezbollah a démenti ces informations, précisant qu’une seule personne a été blessée par cette explosion.

Explosion ambiguë à Tayr Filsi

Donc, une explosion a retenti hier soit à Tayr Filsi, au Liban Sud. A part cette information, toutes les autres concernant la nature, les causes et les résultats de cette explosion étaient contradictoires.

Selon l’agence de presse nationale, l’explosion est survenue dans la demeure de la propriété d’un dénommé Abdennasser Issa. Mais l’agence Reuters, a fait état de cinq morts, dont un responsable du Hezbollah et son fils.
Quant au Hezbollah, il a démenti, dans un communiqué issu par son bureau de presse, que des morts soient tombés suite à cette explosion, signalant qu’une personne en a été blessée. Le Hezbollah a ajouté que les enquêtes sont entamées pour déterminer les raisons et la nature de cette explosion.

De son côté, l’agence de presse française (AFP) a rapporté de source sécuritaire qu’Abdennasser Issa avait trouvé une roquette au bord du fleuve Litani, datant de la guerre de juillet 2006 entre Israël et le Liban. Elle a explosé alors qu’il tentait de la désamorcer dans sa demeure, a ajouté l’AFP. Dans le même ordre, une source militaire israélienne éminente a souligné que « cette explosion montre que le Hezbollah conserve ses armes et ses munitions prohibées au Liban Sud ».
Cet incident a en outre été suivi par un vol condensé des avions de surveillance et des avions guerriers israéliens, qui ont plané au-dessus de la zone où l’explosion a eu lieu.

L’entrevue Aoun-Hariri a discuté des détails du scrutin gouvernemental

En ce moment, un indice positif sur le plan gouvernemental a été décelé. Le Premier ministre désigné Saad Hariri s’est rendu à Rabieh où il s’est entretenu avec le général Michel Aoun, pendant trois heures. Ils ont discuté des détails du dossier gouvernemental. Des sources bien placées ont assuré à Elnashra.com que la formule gouvernementale aurait été finalisée lors de cette rencontre, précisant que le prochain cabinet verrait le jour en fin de semaine, ou tout au plus, au début de la semaine prochaine.
Mais alors que Hariri a quitté Rabieh sans faire de commentaires, le général Aoun a qualifié la réunion de « positive », annonçant que d’autres rencontres se poursuivront également, et ajoutant que « le climat est porteur ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :