Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Rapprochement Erevan-Ankara: la colère des Arméniens du Liban

Posted by jeunempl sur octobre 6, 2009

AFP

armenia-flagA l’image de la majorité de la communauté arménienne au Liban, Lucine Berkobeyoukian, dont le grand-père a vu toute sa famille massacrée par les Ottomans, n’arrive pas à croire que l’Arménie veuille normaliser ses relations avec la Turquie.

Au coeur de Bourj Hammoud, bastion arménien dans la banlieue est de Beyrouth, de jeunes militants font signer une pétition contre le rapprochement en cours entre Erevan et Ankara, à l’occasion de la visite mardi du président arménien Serge Sarkissian, qui tente de s’assurer le soutien de la diaspora.

Les magasins du secteur seront fermés en signe de protestation et un sit-in sera organisé devant l’hôtel où va descendre le chef d’Etat, qui s’est rendu auparavant en France et aux Etats-Unis et doit clôturer sa tournée en Russie. La communauté arménienne au Liban, qui se chiffre à 140.000, est la plus importante du monde arabe.

« Comment est-ce possible qu’après près de 100 ans de lutte pour cette cause, l’ennemi devienne ami en un clin d’oeil? », s’indigne Koko Marashlian, vendeur de tableaux.

Sur les murs, sont placardées des affiches montrant les drapeaux turc et arménien avec au centre le mot « protocole », en référence aux deux protocoles élaborés par les deux pays voisins fin août envisageant l’établissement de relations diplomatiques et la réouverture de leur frontière commune.

« Nous nous souvenons (de nos morts), nous revendiquons (nos droits), nous refusons (le protocole) », peut-on lire en arménien, alors que dans la rue Arax, principale artère de Bourj Hammoud, résonnent des chants patriotiques arméniens diffusés par des hauts-parleurs.

Selon Ankara, les deux pays signeront un accord le 10 octobre en Suisse, une information non confirmée côté arménien. Puis, l’accord devra être ratifié par les Parlements des deux pays. Mais Keborg Abajian, vendeur de café, est prêt à « prendre les armes » pour s’opposer à cette normalisation.

« Nous voulons récupérer nos terres. Mes ancêtres avaient des terrains immenses à Urfa (sud-est de la Turquie actuelle) », affirme ce quinquagénaire, qui se présente comme un « fanatique de la cause arménienne ».

Les relations turco-arméniennes sont hantées par la question des massacres d’Arméniens par l’armée ottomane pendant la Première guerre mondiale, qui ont fait plus d’un million et demi de morts selon Erevan, 300.000 à 500.000 selon Ankara, qui récuse catégoriquement la notion de génocide.

« Le protocole sera la fin d’une cause », affirme Koko. « Nous les descendants des exilés, sommes les principales victimes, pas les habitants de l’Arménie », ajoute-t-il.

La communauté arménienne est bien intégrée au Liban: six députés arméniens sont représentés au Parlement et deux ministres participent au gouvernement sortant. La communauté dispose de ses propres partis politiques, écoles, université et associations culturelles et sportives. Mais Lucine est prête à retourner dans la terre de ses ancêtres si l’occasion se présente.

« L’histoire de ma propre famille n’est que dans mon imagination », déplore cette vendeuse rousse aux yeux verts de 28 ans. Elle raconte que son grand-père maternel a vu à l’âge de sept ans les soldats ottomans massacrer l’ensemble de sa famille. Il s’est caché, avant d’être évacué par des Allemands.

Toutefois, d’autres se veulent plus réalistes. « L’Etat arménien en a décidé ainsi, qui suis-je pour lui dire ce qui est bien pour son peuple?, demande Haig Asmarian, 34 ans, bijoutier. « Mon grand-père conserve encore des actes de propriété, mais il faut tourner la page », dit-il. « L’Arménie va bénéficier économiquement de cette normalisation ». Son père, un octogénaire, le regarde d’un air réprobateur. « On ne sait même pas de quoi ça parle, ce protocole », grommelle-t-il. « L’important, c’est qu’ils n’oublient pas nos droits », lâche-t-il en détournant le regard.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :