Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Aoun : Hariri cherche à jouer et à s’amuser avec la structure ministérielle selon sa propre humeur

Posted by dodzi sur septembre 8, 2009

Tayyar.org

Général Michel Aoun - Courant patriotique libreCommentant la formule ministérielle présentée par Saad Hariri, premier Ministre désigné pour la formation du prochain cabinet, le général Michel Aoun, chef du Courant Patriotique Libre (CPL) et du bloc du Changement et de la Réforme, a estimé que le comportement de Hariri, indique que ce dernier ne veut pas former un gouvernement mais il cherche à s’amuser et à jouer avec la structure ministérielle selon son humeur.

S’exprimant au cours d’une entrevue avec radio « Sawt el Mada », Aoun a assuré qu’il n’acceptera pas de changer les principes démocratiques qui organisent la relation entre les partis et la présidence du cabinet. « Nul n’a droit de nommer les noms des ministres d’un parti quelconque qui veut participer au gouvernement sans consulter l’avis de ce parti. La nomination des ministres sans consulter l’avis des partis est un dépassement pour les normes démocratiques et une volonté d’imposer les choses », a-t-il dit.

En ce qui concerne la répartition des ministères, le général Aoun a réaffirmé que le CPL n’acceptera pas d’obtenir des ministères qu’il a déjà refusés. « Si Hariri cherche à créer de nouvelles habitudes dans la formation qu’il cherche quelqu’un d’autre pour former avec lui le gouvernement. Dans tous les cas, les membres du bloc du Changement et de la Réforme, nommés pour des sièges ministériels dans la formule ministérielle présentée par Hariri, doivent immédiatement démissionner de ce cabinet », a-t-il ajouté.

Le chef du CPL a indiqué qu’un groupe ministériel est homogène lorsque la loi et la constitution sont respectées. « L’homogénéité n’est pas personnelle, elle se dresse dans le respect de la loi et de la constitution et non pas en favorisant des mafias autoritaires qui assurent les biens pour les parties qui participent au cabinet. Le gouvernement n’est pas un concubinage ou un établissement d’une maison, mais une coalition entre des groupes qui ne possèdent pas les mêmes opinions politiques mais qui se sont réunis sur l’application de la loi et de la constitution », a-t-il souligné.

Le général Aoun a douté que le président de la République accepte la formule ministérielle présenté par Hariri. « Nous allons clarifier notre position auprès des autres membres du bloc du Changement et de la Réforme. Il n’est pas vrai que nos demandes sont irréalisables, d’ailleurs ce sont nos droits confisqués depuis 20 ans et  cette confiscation va s’arrêter. Nous voulons former le gouvernement immédiatement mais à condition que notre présence politique et nos droits soient respectés au sein de la composition ministérielle », a-t-il signalé.

Enfin, le général Aoun a réitéré que l’Opposition est unie et ne permettra pas de faire tomber les normes essentielles qui organisent la formation du cabinet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :