Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Le Liban aurait des droits dans le champ gazier de Haïfa

Posted by dodzi sur septembre 4, 2009

L’Orient le Jour

israel-lebanon-flagsLes éventuels droits du Liban dans le champ gazier offshore découvert aux larges des côtes de Haïfa en mai dernier auraient constitué le principal point à l’ordre du jour de la visite du chef du Parlement chypriote à Beyrouth, ont indiqué des sources bien informées à l’agence al-Markaziya. Marios Gariojian aurait donc évoqué avec les responsables libanais ce dossier qui concerne directement le pays, vu que le champ gazier en question se trouve à l’intérieur des eaux territoriales communes au Liban et à Israël.

Il semble même que le champ gazier soit bien plus proche des frontières maritimes libanaises que de celles de l’État hébreu. Il convient de rappeler à cet égard que les frontières maritimes entre les deux pays ne sont pas délimitées vu que le Liban est en état de guerre avec Israël et ne reconnaît pas l’existence de ce dernier.

Soulignons également que ce gisement de gaz s’ajoute à d’autres champs gaziers offshore faisant face au littoral s’étendant entre Naqoura et Haïfa. Ces gisements se trouvent donc à l’intérieur de la zone économique exclusive et des eaux territoriales que le Liban a le droit d’exploiter, en vertu des conventions internationales qui placent les frontières de ce périmètre entre 50 et 200 kilomètres du littoral du pays.

Les sources précitées ont précisé que le champ gazier découvert au large de Haïfa a suscité un vif intérêt parmi plusieurs États de la région, notamment la Syrie, la Turquie et Chypre. Elles ont également rappelé que plusieurs sondages sismiques ont montré que le Liban possède plusieurs gisements gaziers similaires à celui de Haïfa et que le pays a vraisemblablement des droits dans les champs découverts par Israël, bien qu’il se montre fort négligent à cet égard.

Les sources ont enfin expliqué que Beyrouth ne met guère en avant ce dossier et cherche, au contraire, à l’éloigner de toute médiatisation de crainte qu’il ne se transforme en objet de querelle entre la majorité et l’opposition.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :