Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Alain Aoun : Ce n’est pas nous qui entravons la formation du cabinet

Posted by dodzi sur septembre 4, 2009

Tayyar.org

alain-aounLe député Alain Aoun, membre du bloc du Changement et de la Réforme, a indiqué que la rencontre de Baabda fallait être une occasion pour accélérer la formation du cabinet  mais cela n’est pas le cas ; « la situation est bloquée. Bien que le premier Ministre désigné, Saad Hariri reconnait les demandes et les obsessions, il n’a pas présenté aucune solution. Le dialogue n’a pas abouti à la conviction des 2 parties et n’a pas résolu les problèmes. Le général Michel Aoun est toujours soumis à des attaques, c’est le problème essentiel pour nous. L’autre groupe refuse de respecter les droits accordés selon la loi interne et ce que représente le général Aoun. Ils veulent réduire le rôle et le pouvoir du général Aoun, car il représente un projet réformateur qui dérange leurs propres projets », a-t-il noté.

S’exprimant au cours d’une entrevue sur la chaine « NBN », Aoun a assuré que les obstacles devant la formation du cabinet ne sont pas de la part du Courant Patriotique Libre (CPL). « Il n’y a pas une sérieuse décision pour former le gouvernement ; en fait, le PM désigné possède tous les clés du jeu mais les forces extérieures ne vont pas permettre de former ce gouvernement », a-t-il noté.

Le député de Baabda a rappelé que le régime libanais depuis l’accord du Taëf, est un régime basé sur la démocratie consensuelle confessionnelle et nul ne peut dépasser quelqu’un qui possède une légitimité confessionnelle.  « Nous ne sommes pas contre la circulation du pouvoir mais nous nous opposons à la confiscation de certains ministères par certaines parties. Quel problème au ministère des Télécommunications justifie toutes ces campagnes ? Répondant à une question, Aoun a affirmé que le CPL salue l’entente entre la Syrie et l’Arabie Saoudite. « Nous ne voulons pas que l’Arabie Saoudite et la Syrie exploitent le Liban pour résoudre leurs propres conflits, pour cela nous saluons l’entente entre ces  pays. Pour nous, rien ne va changer au niveau de nos demandes au sein du prochain cabinet », a-t-il dit.

Évoquant la relation avec le président la République, Aoun a estimé que la tension entre le CPL et le président, dans certaine période, est due au statut du président Sleiman en tant que président de la république d’une part et président chrétien d’autre part qui essaye de réserver une place pour lui aux dépens d’une autre partie. « Ce problème peut être résolu en organisant tout ce qui revient aux chrétiens dans le pouvoir », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne le dixième appel des archevêques maronites, Aoun a souligné que cet appel confirme les obsessions de l’Opposition en ce qui  concerne l’implantation des Palestiniens. « Une vraie union nationale et des positions fermes sont les seuls moyens pour refuser et interdire l’implantation des Palestiniens », a-t-il souligné.

Enfin, Aoun a réitéré le respect du CPL pour le Patriarcat maronite au niveau religieux. « Il est vrai qu’il y a une divergence dans les points de vue avec le Patriarcat maronite mais cela ne nie pas notre respect religieux », a-t-il conclu.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :