Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Le documentariste Christian Poveda tué par balles au Salvador

Posted by dodzi sur septembre 3, 2009

The Canadian Press

De Marcos Aleman

Christian Poveda a couvert des guerres au Liban, en Iran, en Irak et d'autres pays.

Christian Poveda a couvert des guerres au Liban, en Iran, en Irak et d'autres pays.

SAN SALVADOR — Le photographe et réalisateur français Christian Poveda, qui venait de réaliser un documentaire sur la guerre des gangs au Salvador, dont la sortie était programmée au 30 septembre prochain, a été tué au Salvador. Il était âgé de 54 ans.

La police salvadorienne a précisé dans la nuit de mercredi à jeudi que le corps de Christian Poveda a été retrouvé dans une voiture à Tonacatepeque, une région rurale au nord de la capitale salvadorienne. Il a été tué d’une balle dans la tête.

Le président du Salvador Mauricio Funes s’est dit « dévasté » par l’assassinat du documentariste. Le ministre salvadorien de la Sûreté publique Manuel Melgar a déploré un « acte criminel répugnant » et affirmé que la police travaillera « sans relâche » pour retrouver les meurtriers de Poveda.

Christian Poveda vivait au Salvador et avait récemment réalisé « La Vida Loca », un documentaire sur la vie des membres du gang « La 18 ». Ce docu-reportage montre des images dérangeantes de membres de gang abattus en pleine rue, des membres de leurs familles pleurant sur leurs cercueils ou encore de jeunes femmes également membres d’un gang dont le visage est lourdement tatoué.

Mais ce film est également un plaidoyer contre les méthodes musclées de la police salvadorienne pour lutter contre ces gangs, Poveda soulignant que les autorités négligent les conditions socio-économiques qui poussent les jeunes Salvadoriens à se tourner vers la criminalité. Si le documentaire admet que les gangs « sèment la terreur », il s’attache aussi à décrire les membres de ces gangs comme représentatifs des ruptures de la famille au Salvador.

« Nous devons comprendre pourquoi un enfant de 12 ou 13 ans rejoint un gang et donne sa vie pour lui », déclarait Poveda dans une récente entrevue au quotidien salvadorien en ligne « El Faro ». « Ces enfants ont des problèmes familiaux terribles ou viennent de familles pauvres qui n’ont pas le temps de prendre soin de leurs enfants. »

Poveda s’était rendu pour la première fois au Salvador en tant que photographe pour le magazine américain « Time ». Il a également couvert des guerres en Iran, en Irak, au Liban et d’autres pays. Il s’est tourné vers le documentaire dans les années 1990 en concentrant son travail sur les gangs du Salvador.

Le Salvador, qui a l’un des taux de criminalité les plus élevés d’Amérique latine, compte plus de 16 000 membres de gangs. Nombre d’entre eux ont été extradés des Etats-Unis après y avoir purgé des peines de prison.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :