Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Pas de détente entre Michel Aoun et Saad Hariri, » un trou noir » au sein du 14 mars

Posted by jeunempl sur août 28, 2009

Libnanews

Michel Aoun - Saadeddine HaririToujours pas de détente entre le premier ministre désigné Saad Hariri et l’ancien premier ministre Michel Aoun dans la constitution du prochain gouvernement d’union nationale alors que le Liban entre dans son troisième mois suite aux élections législatives du 7 juin dernier.

Les contacts entre les deux hommes sont également gelés alors que le quotidien As Safir indique que le dirigeant du CPL conditionne à des excuses de ses adversaires suite aux attaques verbales dont il fut l’objet, la reprise des pourparlers.

De son côté, le premier ministre désigné Saad Hariri a rejeté toute idée de se rendre au domicile du général Michel Aoun, estimant qu’un premier ministre doit recevoir et non rendre visite.

Certaines sources avaient également évoqué une possible rencontre entre les deux hommes lors d’un iftar organisé au palais présidentiel de Baabda, rencontre aujourd’hui annulée, le député Michel Aoun ayant indiqué ne pas pouvoir s’y rendre.

Une tentative de médiation conduite par le Hezbollah aurait également lieu, selon le quotidien libanais Al Liwa, afin de réduire les divergences entre les dirigeants du CPL et du mouvement du futur.

Le mouvement chiite aurait ainsi proposé de séparer le ministère de l’intérieur à celui des municipalités ainsi que le ministère des affaires étrangères de celui des expatriés. Cette proposition visait à ce que le président de la république Michel Sleiman obtienne le ministère de l’intérieur, tandis que le général Michel Aoun obtenait celui des municipalités, avant d’être rapidement rejeté, un tel projet nécessitant un accord du gouvernement qui reste toujours à constituer.

Par ailleurs, le quotidien As Safir a indiqué que la polémique au sein du mouvement du 14 mars se poursuivrait sans toutefois être mentionnée dans la presse libanaise, notamment au sein de la représentation chrétienne de la coalition, et plus particulièrement au niveau du portefeuille ministériel accordé aux Forces Libanaises. Le journal ajoute que les pressions exercées par la majorité actuelle contre le général Michel Aoun est une tentative de régler les problèmes internes du 14 mars avec le dirigeant des forces libanaises Samir Geagea aux dépens du CPL.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :