Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Déséquilibre

Posted by jeunempl sur août 27, 2009

François B. – Libnanews

Nous avons cette semaine souvent entendu parler du procès de Clotilde Reiss à Téhéran, elle n’ a été en prison – dans, à  ce qu’il parait, des conditions déplorables – que très peu de temps par rapport à d’autres françaises et français, dont la cause elle, n’a pas été aussi médiatisée.

On a pu par exemple apprendre la libération de 2 françaises membres d’Action Contre la Faim enlevées par une organisation islamiste dite proche d’Al Qaida en Somalie en même temps que commençait le soit-disant calvaire de Clotilde Reiss en Iran. Elles, ces 2 françaises, étaient détenues depuis 2008. On oublie encore de parler de ces 2 français actuellement détenus par l’organisation Al Chabaab, la même, alors qu’ils étaient en mission pour le compte de la République Française auprès du Gouvernement Somalien.

Une autre cause, plus proche de nous, celle de Salah Hamouri, de mère française et de père palestinien, détenteur du seul passeport français et pour cause, apatride – puisque la Palestine n’existe pas – et emprisonné depuis 2005, condamné à 7 ans de prison pour avoir tenté -soit disant, ce qu’il reste à prouver faute de preuve – d’assassiner un dirigeant du Shass et qui avait dû, comme Clotilde Reiss, plaider coupable, pour éviter une sanction encore plus lourde. Son seul tord a été d’être pro-palestinien, proche du FPLP et d’être passé à proximité du domicile de la dite personne. Son grand tord, on l’aura compris est celle d’avoir sa propre d’opinion, la liberté de penser comme diraient d’autres.

La différence du traitement par la sphère politique mais également par les médias prouve et démontre la culpabilité de notre société. On est plus prompte à soit-disant accuser pour des raisons politiques l’Iran et à oublier les autres, ceux qui comptent le moins ou encore ceux qu’il faut oublier pour raison d’état.

Alors quand j’entends parler de Clotilde Reiss ou d’autres sans entendre parler, ni même parfois connaitre les noms des autres français actuellement détenus dans des geôles étrangères sous prétexte que ces geôles ne sont pas iraniennes ou que eux-mêmes partagent une autre nationalité comme la nationalité israélienne, j’estime alors qu’il y a bien 2 classes de citoyens, ceux qui comptent et ceux qui ne comptent pas, ceux qui sont importants et ceux qui ne sont pas importants. On essaye de se donner une bonne conscience, “Libérons Betancourt” par exemple, mais oublions les autres, ils n’en valent peut être pas la peine … par raison d’état.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :