Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Diana Haddad enflamme la scène

Posted by dodzi sur août 17, 2009

Le Maghreb

Diana HaddadComme à son habitude, la star de la chanson libanaise Diana Haddad, qui a clôturé vendredi soir la 5e édition du festival arabe de Djemila, a tenu en haleine le public jusqu’au matin, en interprétant les titres de son répertoire.

La chanteuse, qui revient à Djemila pour la deuxième fois à ce festival, a gratifié l’assistance nombreuse présente sur les gradins de l’antique « Cuicul », d’un florilège de ses meilleures chansons répétées en choeur par le public qui a fait une virée dans les montagnes du Liban. Venus des quatre coins de la région, les jeunes et moins jeunes ont été chatouillés par « ana wellah mani mani », « leguitek wedinia lil », « ya aybou » et « adab el-hawa » sur lesquelles l’assistance a dansé au rythme de la dibka libanaise. Satisfaits de l’organisation, les spectateurs dont la plupart sont venus spécialement pour le spectacle de la diva libanaise, se sont réjouis lors de cette soirée de clôture du succès de la cinquième édition de cette manifestation culturelle. La chanteuse libanaise Diana Haddad avait participé à la 2e édition du festival arabe de Djemila organisée en 2006 sous le signe de la solidarité avec le peuple libanais, rappelle-t-on. Dans une allocution à l’occasion, le directeur de l’office national de la culture et de l’information (ONCI), M. Lakhdar Bentorki a souligné que ce festival qui s’inscrit dans le cadre de la manifestation « Al-Qods capitale éternelle de la culture arabe, se voulait une tribune pour faire entendre la voix de l’Algérie et son soutien aux causes justes ». Cette manifestation culturelle annuelle se veut également, a-t-il dit, « un hommage au combat du peuple palestinien ».

Pour sa part, le secrétaire général de la wilaya de Sétif a saisi l’occasion pour présenter ses condoléances à la famille du défunt Katchou, décédé mercredi dernier suite à un accident de la route. Il a par ailleurs rendu hommage au défunt qui a consacré sa vie au service de l’art et de l’authenticité avec dévouement et dont la disparition a endeuillé la scène artistique. La deuxième partie de la soirée était purement sétifienne avec le chanteur Salah El oulmi qui a dédié au public un florilège de ses chansons festives à l’instar de « marhba », « ana li huitek » et « rani methyer ». La scène a été par la suite investie par le chanteur Khalas dont la montée a été suivie par des acclamations au grand bonheur des nombreux spectateurs agréablement surpris par la reprise de « ay demmi demmi » du défunt Katchou.

De son côté, le chanteur raï Houari Dauphin a subjugué l’assistance par ses belles chansons sentimentales répétées en choeur par ses fans.

Le baisser de rideau de la 5e édition du festival arabe de Djemila a été marqué par la remise du trophée du festival aux journalistes, aux représentants de la Protection civile et de la Sûreté nationale ainsi qu’aux techniciens pour leur contribution au succès de cette manifestation.

R.C.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :