Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

La campagne de désinformation israélienne à l’égard du Liban bat son plein, soyez vigilants!

Posted by jeunempl sur juillet 27, 2009

MPLBelgique.org

Israël - Liban - drapeauxQue de surprises aujourd’hui en lisant la presse israélienne et internationale, cette dernière reprenant naïvement la propagande israélienne, qui tente par tous les moyens de décrire le Liban en tant qu’agresseur d’Israël.

On a eu droit ce matin dans la presse israélienne au titre fracassant « Le Hezbollah menace de détruire Tel Aviv », induisant en erreur le lecteur peu averti. En effet, depuis plusieurs semaines, les politiciens israéliens rivalisent de formules anti-libanaises, la plupart des fois en menaçant le Liban (parfois par l’intermédiaire du nom « Hezbollah ») d’une nouvelle offensive si jamais celle-ci ne respecte pas la lecture israélienne de la Résolution 1701 de l’ONU. C’est à ces menaces que le Sayyed Hassan Nasrallah a répondu hier en avertissant les autorités israéliennes que « désormais, les rapports de forces ont changé, au bombardement de la banlieue Sud de Beyrouth, le Hezbollah ripostera par celui de Tel Aviv ». L’objectif est aussi d’avertir l’opinion publique israélienne des conséquences humanitaires d’un soutien trop inconditionnel aux discours (et actes) ravageurs de leurs élus.

Au-delà de l’absurdité et du culot que nécessite une telle campagne, c’est la naïveté de la presse internationale qui impressionne, voire même qui laisse perplexe… ce titre trompeur a été repris par le Journal du Dimanche (JDD), le Nouvel Observateur (NouvelObs), LCI et TF1, GlobalNet Tunisie, et bien d’autres. Il est si facile de tromper le public en ottant une déclaration du reste de sa phrase ainsi que de son contexte. Les politiciens israéliens ne cessent de menacer le Liban depuis plusieurs mois maintenant. On se rappelle des menaces de guerre les jours qui ont précédé les élections législatives libanaises, instaurant un climat de peur dans le pays.

Il y a quelques jours, la diplomatie israélienne entamait une offensive diplomatique et médiatique afin de modifier les règles d’engagement de la FINUL, la force de maintien de la paix entre le Liban et Israël. En effet, le conseil de Sécurité de l’ONU se réunira en août afin de renouveler pour 6 mois le mandat de la FINUL, le moment a donc bien été choisi. L’objectif était de réduire la coopération entre la FINUL et l’armée libanaise, en prétextant une collusion de cette dernière avec le Hezbollah. Elle avait alors utilisé l’explosion d’une ancienne cache d’armes pour crier à une violation libanaise de la résolution 1701. Les incidents de Kherbet Selem ont ensuite fait apparaître une tentative politique d’entrainer un conflit entre la FINUL et l’armée libanaise. L’objectif était de forcer une modification des règles d’engagement de la FINUL au Liban, tel que souhaité par Israël, les Etats-Unis mais aussi la France… Lors de son enquête sur l’explosion de cette cache d’armes, un contingent français de la FINUL avait violé la résolution 1701 au moment d’une perquisition dans une habitation libanaise de Kherbet Selem, n’avertissant pas l’armée libanaise (qui représente l’état libanais dans ce type d’opération) de cette manoeuvre. On se trouve donc dans une situation de violation de la souveraineté libanaise. La révolte a alors grondé et la population du village a chassé le contingent en question à coups de pierres. L’Italie, qui dirige la FINUL et qui a moyennement apprécié la manoeuvre française, a ensuite recollé les morceaux avec l’armée libanaise, scellant aujourd’hui une réconciliation générale entre la FINUL et l’armée libanaise. Cette réalité, les médias internationaux ne l’ont malheureusement jamais abordée, préférant précipiter leurs titres sur une soit-disante violation libanaise de la résolution 1701, plutôt que d’attendre les conclusions de l’enquête qui avait finalement démenti ces titres regrettables.

Aujourd’hui, de manière volontaire ou non, les médias internationaux oublient de mentionner chaque jour les violations israéliennes de la résolution 1701 (avions de chasse survolant le Liban quotidiennement, intrusions terrestres et maritimes furtives, occupation permanente des fermes de Chebaa, des collines de Kfarchouba et de la ville de Ghajar, présence d’espions opérant pour le Mossad israélien) ainsi que de la souveraineté libanaise. On en recense plus de 3000 depuis la fin de la guerre en 2006. Aucune côté libanais… Les Libanais ont beau respecter cette résolution de l’ONU, ils n’en sont pas plus avantagés, ni encouragés par la communauté internationale. Comme si cette dernière souhaitait voir le Liban effectuer le faux-pas qui justifierait la revanche israélienne de sa déroute en 2006.

En soirée, on apprenait qu’au Conseil de sécurité de l’ONU, l’ambassadeur d’Israël, Gabriela Shalev, lisait à haute voix une prétendue lettre écrite par des Libanais dans laquelle ils auraient demandé au Hezbollah de cesser d’entreposer des armes dans les caves de leurs maisons… Israël est-elle à ce point désespérée pour en venir à la méthode de mensonge « Bush-Powell » (concernant les Armes de Destruction Massive) en prélude à leur guerre sur l’Irak?

En bref, la désinformation bat son plein. Son unique but est de justifier l’injustifiable aux yeux du public, à savoir une future guerre, un massacre. Jusqu’à une prochaine offensive, il est fort à parier que cette manipulation se maintiendra, voire s’intensifiera. Elle a donc de beaux jours devant elle… soyez attentifs!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :