Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Une danse lumineuse inspirée par la guerre

Posted by jeunempl sur juillet 6, 2009

Sud Ouest – Philippe Ménard

Odile Gheysens aime varier les formes d’expression : danse contemporaine, tango argentin, voltige horizontale ou verticale… Avec « Chaos », sa compagnie In Senso déploie un « trio » conjuguant danse, piano et lumières. Pendant quatre jours, la semaine dernière, Odile Gheysens et son complice Koert Vermeulen ont bénéficié de l’accueil du théâtre de l’Avant-scène pour peaufiner plus particulièrement le rôle des éclairages dans cette performance.

La pièce est née d’une partition du pianiste franco-libanais Rami Khalife, avec qui Odile Gheysens multiplie les collaborations depuis quatre ans. Marqué par la guerre au Liban, l’auteur a cherché à retranscrire « la colère de l’homme face à son impuissance ». L’oeuvre décline avec intensité cinq thèmes, entre naissance, destruction et renaissance. « C’est une musique obsessive et tourmentée, qui me touche profondément », confie Odile Gheysens.

« Entourée de deux génies »

« Chaos » a été composé à l’automne 2006, avant d’être joué à l’Unesco à Paris en décembre 2006, à Genève en septembre 2007 et à Beyrouth en mars 2008. Une deuxième version a été conçue en introduisant textes, percussions et traitement electro-acoustique, avec la collaboration de Bachaar Khalife, le frère de l’auteur.

Celui-ci a proposé à Odile Gheysens d’imaginer une version dansée. La danseuse ne sera pas seule en scène. Rami Khalife interprétera la partition en live, et le concepteur lumières, Koert Vermeulen, sera également visible. Ce Belge flamand présente lui aussi une solide carte de visite. « Son prochain gros projet, ce sont les Jeux olympiques junior à Singapour en 2010. Je suis entourée de deux génies, c’est horrible ! », sourit Odile Gheysens.

Jeudi matin, un filage a été présenté au personnel de l’Avant-scène. Il dévoile une chorégraphie dense et habitée, qui joue des éclats entre l’ombre et la lumière. « Chaos » n’est pas programmé à Cognac pour l’instant.

Fausse verticalité

Odile Gheysens et Koert Vermeulen en ont profité pour se familiariser avec les lieux où la compagnie In Senso présentera « Sogliss », les deux soirs de Coup de chauffe, le vendredi 4 et le samedi 5 septembre. Un trio de danseurs évoluera sur le sol du théâtre de verdure. Un système de miroir mirolège semi-transparent projettera leur image sur un écran où défilent des immeubles, donnant l’illusion d’une danse verticale. « Le spectacle n’a été présenté que cinq fois depuis 2005, car il coûte cher. Là, il n’y a pas de sens politique, c’est juste une atmosphère, une émotion », annonce Odile Gheysens. On est impatient de voir.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :