Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Coup d’envoi des festivals d’été au Liban

Posted by jeunempl sur juin 22, 2009

Iloubnan.info

Byblos-FestivalLe Béjart Ballet Lausanne, « Deep Purple » et Charles Aznavour seront au rendez-vous au Liban à l’occasion des festivals d’été qui ont démarré le week-end dernier, alors que le pays, marqué par
quatre ans d’instabilité, se prépare pour une saison touristique exceptionnelle.
Le coup d’envoi des festivals d’été au Liban a été donné samedi avec le lancement du festival de Byblos, qui a demarré par un concert de la Canadienne Loreena McKennitt, une des plus grandes artistes celtiques, dans les ruines phéniciennes de l’ancien port de Byblos, au nord de Beyrouth. Ce même site accueillera entre autres le groupe de rock britannique Jethro Tull et la comédie musicale « Grease ».

Les festivals d’été, qui se poursuivent jusqu’au mois d’août, avaient dû être annulés à plusieurs reprises au cours des dernières années, notamment en 2006 en raison de l’offensive israélienne sur le Liban et en 2007 à cause des combats dans le camp de Nahr el-Bared (nord). « Ces festivals sont une tradition au Liban. Baalbeck est encore là, contre toute attente », affirme à l’AFP Leila Bsat du comité du Festival international de Baalbeck (dans l’est du pays), le plus ancien et prestigieux événement de ce genre au Proche-Orient. Au coeur du majestueux temple romain se produiront « Deep Purple », la troupe de Maurice Béjart qui présentera plusieurs ballets, dont le célèbre « Boléro », et l’actrice française Fanny Ardant, qui interprétera « les monologues de Phèdre et de Médée ».

Au sud-est de Beyrouth, le palais de Beiteddine, somptueuse demeure des émirs de Beiteddine du XIXe siècle située dans la montagne du Chouf, le chanteur français d’origine arménienne Charles Aznavour fera salle comble. Sont également attendus l’acteur et humoriste français Gad Elmaleh et le compositeur oscarisé d’origine libanaise Gabriel Yared. « Cela pourrait être la meilleure saison depuis 2003 », indique à l’AFP Wafa Saab, du Festival de Beiteddine. Les autorités s’attendent à près de deux millions de visiteurs cette année dans un pays qui en compte quatre, soit un chiffre proche de celui de l’avant-guerre civile (1975-1990).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :