Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Liban: l’ambassadrice britannique rencontre un député du Hezbollah

Posted by jeunempl sur juin 18, 2009

AFP

hezbollah-drapeauL’ambassadrice de Grande-Bretagne au Liban, Frances Guy, et le chef du groupe parlementaire du Hezbollah, Mohammad Raad, se sont rencontrés jeudi, a indiqué le député M. Raad à l’AFP.

La tenue de cette rencontre, la première au Liban entre un ambassadeur de Grande-Bretagne et des responsables du parti chiite, a été confirmée par l’ambassade de Grande-Bretagne à Beyrouth.

« Elle (Frances Guy) a rencontré le député Mohammad Raad aujourd’hui (jeudi). La rencontre a principalement porté sur la politique locale (libanaise) notamment sur les législatives (du 7 juin), la formation du gouvernement et la résolution du Conseil de sécurité 1701 », a indiqué une porte-parole de l’ambassade sous couvert de l’anonymat.

Londres n’avait plus de contacts officiels avec le Hezbollah depuis 2005 et a inscrit sa branche militaire sur la liste des groupes terroristes. Mais en mars, le ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband, a annoncé avoir autorisé des contacts à niveau subalterne avec le « Parti de Dieu ».

A la question de savoir si d’autres rencontres allaient suivre, M. Raad a indiqué : « Oui, je crois que les portes sont ouvertes », sans plus de précision.

Selon un communiqué du Hezbollah publié par l’agence nationale d’information, le député a reçu l’ambassadrice dans son bureau au siège du parlement dans le centre de Beyrouth.

« Les discussions ont porté sur les développements actuels à la lumière des résultats des législatives et les complications de la situation dans la région », a indiqué le communiqué.

« Le député Raad a exposé la vision du Hezbollah concernant les développements sur la scène locale et régionale et souligné la nécessité d’exercer des pressions sur l’ennemi israélien, qui est la source des tensions et de l’instabilité permanente dans la région », lit-on dans le texte.

Lors des législatives du 7 juin, la coalition soutenue par l’Occident est sortie renforcée après avoir obtenu 71 des 128 sièges du Parlement contre 57 pour le camp mené par le Hezbollah et appuyé par la Syrie et l’Iran.

Le Hezbollah, parti classé comme terroriste par Washington, réclame un gouvernement d’union nationale. La majorité, sans écarter ce scénario, refuse que l’opposition dispose d’un droit de blocage comme c’est le cas dans l’actuel gouvernement d’union.

La résolution 1701 du Conseil de sécurité a mis fin le 14 août 2006 aux hostilités, mais pas à un cessez-le-feu permanent, entre le Hezbollah et Israël après 34 jours de guerre. Elle appelle également à ce que l’Etat libanais ait le monopole des armes.

Le Hezbollah, qui dispose d’un puissant arsenal et prône la lutte contre Israël, est le seul groupe libanais à ne pas avoir déposé les armes après la fin de la guerre civile (1975-1990).

Le diplomate en chef de l’Union européenne Javier Solana avait rencontré le 13 juin à Beyrouth un député du Hezbollah, une première entre un représentant européen de ce niveau et le parti chiite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :