Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Elections 2009 – Programme du CPL: Tourisme

Posted by dodzi sur mai 30, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 11 Tourisme

Diagnostic

1. Le Liban est absent de la carte touristique mondiale en raison de la négligence de ce secteur de la part des autorités.

2. Le budget attribué au ministère du Tourisme est réduit, ce qui affaiblit sa capacité à se doter de ressources humaines compétentes.

3. De nombreux postes administratifs sont vacants. Il n’y a pas de jeunes cadres spécialisés.

4. Il n’y a pas de planification scientifique du travail, le personnel manque de formation professionnelle, le recours à l’informatique est timide. Par ailleurs, la législation dans le domaine touristique est obsolète et ne s’accorde pas avec les pratiques du monde moderne qui fait appel à la participation du secteur privé.

5. Les institutions à caractère touristique ne sont pas classées selon les normes internationales.

6. Le nombre d’inspecteurs (12 pour 10.000 institutions) est insuffisant ; il n’y a pas d’unités régionales pour l’inspection touristique et ses prérogatives empiètent sur celles d’autres départements officiels.

7. La législation est lacunaire et il existe de nombreuses difficultés dans la mise en application des décrets touristiques en vigueur qui concernent l’attribution de permis aux institutions touristiques. Un grand nombre d’entre elles fonctionne de manière illicite.

8. Il existe de nombreuses infractions aux règles de la construction et de nombreuses usurpations de propriétés privées, maritimes et fluviales.

9. Les infrastructures sont en mauvais état, ce qui entrave la croissance du secteur touristique en l’absence d’un plan global de développement.

10. La politique de « ciel ouvert » actuelle s’est avérée incapable de réaliser les objectifs qui en étaient attendus.

11. Les prix des billets d’avion à partir de et à destination du Liban sont élevés à cause d’une politique de quasimonopole.

12. L’écotourisme n’est que faiblement développé. Il n’existe pas de plan de réhabilitation de nombreux sites historiques et de nombreuses régions touristiques sont négligées.

13. Le secteur touristique manque d’informations et de statistiques précises.

Objectifs

1. Réformer les lois qui se rapportent au tourisme afin qu’elles s’accordent avec le développement du tourisme international.

2. Faire évoluer le secteur touristique par un partenariat entre les secteurs public et privé, par le recrutement de personnes compétentes qui seront formées et de motivées. Développer des nouveaux marchés dans le secteur.

3. Informatiser entièrement l’administration touristique et la relier par l’informatique aux autres ministères.

4. Faciliter les procédures d’obtention de licences par les institutions à caractère touristique et mettre les institutions illégales en conformité avec la Loi de telle façon que toutes les institutions en fonction soient dûment autorisées.

5. Développer le tourisme spécialisé (tourisme d’affaires, tourisme culturel, tourisme thérapeutique, pèlerinages religieux, tourisme sportif, écotourisme, etc.) dans le cadre d’un plan touristique global.

6. Améliorer les infrastructures et assurer leur entretien de manière permanente. Faciliter les transports routiers, maritimes et aériens. Développer les ports et les rendre compétitifs.

7. Adopter le principe de la décentralisation administrative dans la gestion du ministère du Tourisme et accorder aux unités régionales l’autonomie financière et administrative.

8. Revoir les fonctions de chaque organisme d’inspection de l’Etat afin d’éviter qu’elles ne chevauchent celles de l’inspection touristique.

9. Inscrire les régions touristiques libanaises dans les registres internationaux du tourisme et inscrire les régions à caractère particulier dans le patrimoine mondial.

Actions

1. Proposer une loi moderne sur le tourisme qui s’accorde avec le développement et les normes touristiques mondiales et qui comble les lacunes juridiques antérieures.

2. Consacrer les ressources appropriées à l’ouverture de nouveaux bureaux pour la promotion du tourisme et des congrès à l’étranger; activer et réhabiliter ceux qui existent déjà au Liban et dans le monde.

3. Améliorer l’image du Liban a l’étranger à travers la production de films documentaires, la participation aux foires et à leur organisation. Faire connaître le Liban par l’intermédiaire de la diaspora libanaise.

4. Moderniser la structure du ministère du Tourisme de manière à y attirer des cadres jeunes, spécialisés et qualifiés et pourvoir aux postes vacants.

5. Soumettre à nouveau le Casino du Liban à l’inspection en application des lois en vigueur.

6. Créer des unités régionales d’inspection et former les inspecteurs à l’informatique.

7. Elaborer des lois qui déterminent les fonctions de chaque organisme d’inspection, notamment celles de l’organisme d’inspection du tourisme.

8. Classer les sociétés touristiques selon les normes internationales.

9. Résoudre le problème des infractions aux règles de la construction et de l’usurpation des biens publics fluviaux et maritimes.

10. Créer un « Observatoire du Tourisme », en partenariat avec le secteur privé, ayant entre autres missions la publication d’informations et de statistiques permettant la mise en place d’un plan global de développement de ce secteur.

11. Elaborer un plan de réhabilitation des infrastructures et des sites touristiques et archéologiques englobant toutes les régions libanaises.

12. Etablir des partenariats avec des organismes internationaux et locaux de développement afin de réhabiliter certains sites touristiques.

13. Donner au secteur privé son rôle dans l’exploitation des sites et des infrastructures touristiques.

14. Protéger l’Environnement et les réserves naturelles selon les recommandations du Schéma Directeur d’Aménagement du Territoire Libanais. Lancer des campagnes de reboisement. Réhabiliter les sites archéologiques et les exploiter. Encourager l’établissement des centres de thérapie.

15. Mettre en place un plan médiatique de promotion aux niveaux national et international et produire des films documentaires.

16. Développer les transports routiers et aériens et les ports maritimes touristiques (Byblos, Jounieh, Tyr, etc.).

17. Créer ou faire revivre des saisons touristiques afin de renforcer les liens entre le Liban et les pays de la diaspora.

18. Publier des informations touristiques dans tous les médias et diffuser des brochures contenant un résumé des lois et des standards touristiques à partir d’endroits spécialisés afin de les faire parvenir au plus grand nombre de citoyens et de touristes.

19. Activer les délégations diplomatiques à l’étranger et créer des bureaux pour la promotion du tourisme spécialisés.

20. Organiser le métier de guide touristique, le secteur des agences de voyage et celui du transport touristique.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :