Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Elections 2009 – Programme du CPL : Le Développement rural

Posted by jeunempl sur mai 28, 2009

MPLBelgique.org

Programme complet du Courant Patriotique Libre

Programme-CPLChapitre 2 – Le Développement rural

Diagnostic

1. Aucun gouvernement, depuis l’Indépendance, ne s’est soucié d’établir une politique de développement rural.
L’exode des habitants des campagnes se poursuit. Elles se vident de leurs éléments les plus dynamiques. La vie économique, sociale et culturelle se dégrade, ce qui aggrave la situation des campagnes et la pauvreté qui y règne et ce dans l’indifférence des gouvernants.
2. Les infrastructures de transport (routes, chemins de fer) et les infrastructures hydrauliques (barrages, lacs collinaires, réseaux d’eau potable et d’irrigation, stations d’épuration, etc.) sont sous-développées.
3. L’accès aux infrastructures vitales relatives à la santé et à l’éducation est rendu difficile par le faible développement des infrastructures de transport.
4. Les paysages sont défigurés par le mitage urbain, le manque de plans d’urbanisme locaux, les carrières, les incendies de forêt, les coupes d’arbre incontrôlées, les déblais de construction, les ordures ménagères, etc.
5. Les eaux de surface (mer, rivières, lacs), les nappes phréatiques et les sources sont polluées.

6. Le patrimoine bâti est partout menacé. Le cœur historique des villages et les abords des constructions à caractère patrimonial sont la plupart du temps défigurés.
7. Ni l’agriculture ni l’industrie ni l’artisanat ni le tourisme rural ne sont encouragés.
8. Les activités récréatives en milieu rural ne sont pas développées, que ce soit pour les habitants des campagnes eux-mêmes, notamment les jeunes et les femmes, ou pour les touristes.
9. Le caractère centralisé de l’administration et de la fiscalité empêche les collectivités locales de lancer des initiatives de développement local.
10. Conséquence : le monde rural ne crée que très peu d’emplois. Ses habitants quittent leur village pour la ville, ce qui est souvent un premier pas sur le chemin de l’émigration.

Objectifs

1. Dynamiser l’activité économique des zones rurales afin de limiter l’exode rural et l’émigration et d’augmenter le revenu national.
2. Faciliter le mouvement des personnes et des marchandises à travers ces régions elles-mêmes et entre ces régions et le reste du pays.
3. Assurer un approvisionnement suffisant en eau potable et en eau d’irrigation afin d’améliorer le bien-être des habitants et les conditions de travail des agriculteurs.
4. Préserver les avantages comparatifs de chaque région naturelle afin de maximiser les facteurs de succès du développement économique local et national.
5. Lutter contre la pollution des eaux de surface et des nappes phréatiques par les eaux usées.

6. Créer des emplois en développant le secteur agricole, en créant des pôles industriels régionaux et en développant l’artisanat traditionnel et le tourisme rural.
7. Développer des activités récréatives aussi bien pour les habitants des campagnes, notamment pour les jeunes et pour les femmes, que pour les touristes.
8. Donner aux collectivités locales les moyens de lancer et de financer des initiatives de développement local.

Actions

1. Protéger la vocation des régions naturelles afin de préserver les avantages comparatifs de chaque région et de maximiser les facteurs de succès du développement économique (voir le programme du CPL relatif à la gestion des ressources naturelles et à l’aménagement du territoire). Protéger notamment le patrimoine naturel et les paysages de qualité car c’est une condition nécessaire au développement du tourisme rural. Pour cela, mettre en œuvre les recommandations du Schéma Directeur d’Aménagement du Territoire Libanais (SDATL) qui indique notamment où doivent être créés des parcs naturels régionaux et nationaux et où sont situés les paysages à préserver.

2. Construire des routes et réhabiliter les lignes de chemin de fer selon les recommandations du SDATL.

3. Construire des barrages, des lacs collinaires, des réseaux d’eau potable et d’irrigation car ce sont des conditions nécessaires pour le bien-être des habitants et pour le développement de l’agriculture.

4. Construire des stations d’épuration des eaux usées pour éviter que les eaux usées ne se déversent dans les eaux de surface et dans les nappes phréatiques. Cela permettra de conserver la valeur récréative des eaux de surface ainsi que la qualité des eaux souterraines dont certaines servent à l’irrigation. Les eaux usées devront être traitées de manière à pouvoir ensuite être réutilisées à des fins productives.

5. Développer l’agriculture (voir le programme du CPL en faveur de l’agriculture). Protéger les terrains agricoles car c’est une condition nécessaire au développement de l’agriculture. Cela passe notamment par la lutte contre le mitage urbain qui détruit la continuité des terres agricoles. Cette lutte suppose l’établissement de plans d’urbanisme locaux et l’interdiction de construire sur les terrains à vocation agricole et le développement du logement social pour permettre aux populations rurales de se loger à proximité immédiate des centres des villages. Les mesures prioritaires seront la définition du statut de l’agriculteur, la création d’un registre des agriculteurs, la finalisation du cadastrage du territoire libanais et la facilitation de l’accès aux titres de propriété et aux crédits, la création de marchés de gros fonctionnant dans la transparence et avec des systèmes d’information efficaces qui garantissent les droits des producteurs, la révision des durées minimales des contrats de bail agricole, la modernisation des lois sur les coopératives, la création de chambres d’agriculture, le développement de la recherche appliquée, de la formation et de la vulgarisation, une révision des accords commerciaux pour y inclure des calendriers agricoles assortis de normes et de quotas, la création d’une Haute Autorité de la Concurrence chargée de lutter contre les pratiques commerciales déloyales, l’importation de produits subventionnés, les positions dominantes et les ententes illicites sur les marchés d’intrants et sur les marchés de gros, l’accès des agricultures à une couverture santé et à une retraite vieillesse, la création d’une caisse d’assurance contre les accidents climatiques.

6. Créer des pôles industriels régionaux dont les missions sont les suivantes : permettre le stockage et la transformation des produits agricoles aussi près que possible des lieux de la production agricole, diversifier l’activité économique en zone rurale, offrir des opportunités d’emploi en zone rurale dans une large gamme de métiers (de l’ouvrier à l’ingénieur en génie industriel en passant par les techniciens, les informaticiens, les responsables commerciaux et les gestionnaires), éviter l’éparpillement des entreprises industrielles dans le paysage et créer des synergies entre entreprises, ce qui permettra d’augmenter leur compétitivité. La création de pôles industriels suppose que l’Etat (ou les collectivités locales) achète des terrains, les lotit, les munit d’infrastructures complètes (routes, réseau électrique et téléphonique, générateurs électriques de secours, réseaux d’eau et d’égouts, stations d’épuration, etc.). Les terrains sont ensuite loués à bas prix aux entreprises qui souhaiteront s’y installer. La gestion de ces zones pourra être ensuite confiée au secteur privé.

7. Développer l’artisanat local en le faisant évoluer de manière à ce qu’il réponde à la demande des consommateurs des régions les plus avancées du pays, des touristes et des marchés d’exportation.

8. Développer le tourisme en milieu rural : Il est urgent de diversifier les formes de tourisme pour permettre à l’ensemble des régions libanaises de bénéficier des retombées positives du tourisme. Il faut pour cela développer le tourisme culturel, le tourisme religieux, le tourisme sportif, le tourisme gastronomique, le tourisme de santé, etc. Une pareille diversification aura également pour conséquence d’étaler l’activité touristique sur l’ensemble de l’année au lieu qu’elle soit limitée à la période estivale. Il est nécessaire pour cela de protéger le patrimoine naturel et les paysages de qualité (déjà mentionné plus haut) et de protéger et de restaurer le patrimoine bâti.
Il faut donc restaurer et protéger les centres des villages libanais et leurs abords ainsi que les abords des constructions à valeur patrimoniale : anciennes demeures, anciens souks, anciens moulins à eau, magnaneries, édifices religieux, monuments antiques, etc. Pour cela, il sera nécessaire de détruire certaines habitations ou certains éléments d’habitation qui dénaturent le caractère particulier des centres des villages ou les abords des constructions à valeur  patrimoniale. Pour cette raison aussi, il sera important de développer le logement social dans chacun des villages à restaurer pour permettre de reloger certains ménages, notamment les ménages les plus pauvres. Les Projets Simplifiés de Développement Local élaborés par la Commission Européenne pour un certain nombre de villages pourront servir de base au travail de mise en valeur du patrimoine bâti. Par ailleurs, il faudra également établir des Plans Locaux d’Urbanisme compatibles avec le Schéma Directeur d’Aménagement du Territoire Libanais. Ces efforts devront être accompagnés d’un effort de promotion du patrimoine naturel et bâti du pays à travers des campagnes publicitaires nationales et internationales. Ce sera le rôle du ministère du
Tourisme en coopération avec les autorités locales. Ce ministère devra être renforcé en se basant sur les recommandations du PNUD de 2004 et devra mettre en œuvre le Plan Directeur pour le secteur du Tourisme établi en 1994.

9. Développer les activités récréatives en milieu rural : Les autorités publiques (Etat ou collectivités locales) devront développer des activités récréatives dans les villages aussi bien qu’en milieu naturel, notamment pour les jeunes et les femmes, pour les résidents comme pour les touristes. Dans les villages, cela passe notamment par la création de terrains de jeu, de centres culturels, de salles de rencontres et de salle de fêtes municipaux ainsi que par l’appui aux clubs existants. La création de musées locaux et de festivals devra être encouragée. En milieu naturel, cela passe notamment par la création de circuits de randonnée pédestre, de circuits sportifs, d’aires de loisirs dans les endroits remarquables, par la possibilité de visiter le patrimoine bâti en milieu naturel (moulins, magnaneries, etc. (voir ci-dessus), par la création de gîtes ruraux le long des circuits de randonnée, etc.). Les associations et clubs qui organisent des randonnées pédestres ou des circuits de découverte de sites naturels seront appuyés.

10. Créer des Bureaux de Développement Local : L’effort de développement pourra être pris en charge par des bureaux techniques au service de groupements de municipalités, des «Bureaux de Développement Local» qui devront être créés.

11. Favoriser la décentralisation fiscale et celle de l’administration : Il faudra créer pour cela des Conseils de Cazas élus ainsi que le prévoient les accords de Taëf. Il faudra également développer la fiscalité locale en permettant aux collectivités de collecter suffisamment d’impôts locaux (impôts fonciers, impôts sur les entreprises qui opèrent sur leur territoire, etc.). Cette fiscalité locale doit permettre aux collectivités locales de financer, avec l’appui des autorités centrales du pays, le logement social, la restauration du patrimoine bâti, le développement d’activités récréatives et le fonctionnement des Bureaux de Développement Local. Il faudra également que l’Etat verse aux collectivités locales de manière régulière la part des impôts qu’il collecte et qui leur revient car il est important qu’elles puissent planifier leurs dépenses.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :