Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Le député Khoury : Il y a une injustice envers la femme surtout en ce qui concerne les postes de première et deuxième catégorie au sein de l’Etat

Posted by jeunempl sur mai 27, 2009

Tayyar.org

jbeil-liste-bcrSimon Abiramia et les députés Walid Khoury et Abbas Hachem, candidats du Changement et de la Réforme à Jbeil, se sont réunis avec les partisanes du Courant Patriotique Libre (CPL) lors d’un festival organisé au centre Bainy, à Jbeil, en présence des épouses des trois candidats, du responsable du comité des études au sein du CPL, Adonis Akra, et du responsable du comité de la diaspora, Tarek Sadek.

Le député Abbas Hachem a insisté sur le rôle de la femme, en tant que mère, que sœur et épouse dans sa vie. « La reconstruction du Liban ne s’établira qu’à travers les bonnes normes. Les résistants du CPL ont acquis ces valeurs de leurs mères », a-t-il dit.
Hachem a par ailleurs déclaré qu’il était impossible après le 8 juin, qu’il y ait une autorité qui ne respecte pas le partenariat.

Le député  Walid Khoury a affirmé que son objectif est de voir le Liban en sécurité à travers le changement, notant la présence d’une grande injustice envers la femme libanaise, surtout dans les nominations aux postes de première et deuxième catégorie au sein de l’Etat.

« Il est urgent d’organiser et d’améliorer la situation de la femme au Liban. Nous soutenons l’accord d’un quota féminin au moins au niveau des candidatures. La femme doit obtenir le droit d’accorder la nationalité à son mari et ses fils. Le CPL cherche à développer des lois pour que les femmes libanaises, notamment celles qui se trouvent dans les villages, obtiennent leurs droits.

Simon Abiramia, candidat pour un des 2 sièges maronites, a estimé que la femme est plus réaliste que l’homme, soulignant que la société a besoin de la femme pour pouvoir établir le changement. « Quand les femmes sont convaincues d’un sujet quelconque, nul ne peut les arrêter. La femme libanaise a le droit d’accorder la nationalité libanaise à son mari et à ses enfants. Le seul problème qui empêche ce sujet est le danger d’implanter les Palestiniens, mais il y au certainement une solution à ce sujet. Nous vous promettons de tout faire à partir du 8 juin pour résoudre cette question. La femme constitue 50,5% de la société libanaise et le CPL l’appelle à participer au pouvoir », a-t-il conclu.

D’autre part et dans le cadre de leur tournée sur les différentes régions de Jbeil, les membres de la liste du Changement et de la Réforme ont visité la région de Hbaline, où ils ont tenu une réunion avec les citoyens de la région dans la maison de Joseph Abi Kanaan, le maire du village.

Le député Walid Khoury a indiqué que la liste du Changement et de la Réforme a pour objectif de changer la méthodologie politique qui règne car les citoyens sont fatigués de la situation actuelle.

Quant au député Abbas Hachem, il a signalé que c’est la première fois que le peuple libanais réalise « l’impossible ».

« Nous nous demandons comment les pays étrangers tels que les Etats-Unis, prétendent qu’ils soutiennent le Liban à une période où ils soutiennent et renforcent un groupe contre un autre. Le peuple est plus clairvoyant que l’Etat. Vous avez droit à un meilleur Liban, qui verra le jour le 7 juin », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Simon Abiramia a annoncé que la troisième République mettra fin à la deuxième République ainsi qu’à 15 ans de gouvernance du duo Hariri-Siniora. « Lors du mandat du Duo Hariri-Siniora, les dettes se sont multipliées. Nous nous demandons comment ces sommes ont été dépensées. Comment ce groupe a formé ses fortunes ? La troisième République mettra fin à la corruption. Nous allons « libaniser » nos relations et nous n’allons pas nous renforcer par l’Étranger pour attaquer nos partenaires libanais », a-t-il réitéré.

Enfin, Abiramia a assuré que le bloc du Changement et de la Réforme vise à renforcer le partenariat entre les Libanais et à rétablir l’équilibre afin de construire l’Etat de citoyenneté, d’équilibre, de justice, de liberté et d’indépendance. « Nous voulons assurer les droits de tous les Libanais, quelques soient leurs opinions politiques », a-t-il conclu.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :