Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Madsen: Cheney avait une équipe de la mort et a assassiné Hariri et Hobeika

Posted by jeunempl sur mai 7, 2009

Tayyar.org

Dick Cheney, le nom qui surgit toujours à chaque fois qu’il y a des discussions au sujet d’un crime sérieux quelque part dans le monde. En effet, Cheney avait sa propre équipe de la mort au sein d’une unité de la CIA qu’il dirigea à partir de la Maison Blanche. Par les ordres de Cheney, cette unité d’assassinats a tué l’ancien ministre libanais et chef des Forces Libanaises, Elie Hobeika, le 24 janvier 2002 ainsi que l’ancien premier ministre Rafic Hariri le 14 février 2005, a déclaré le journaliste d’investigation Wayne Madsen.

Madsen, connu pour ses contacts étroits avec les cercles actifs de la CIA, s’exprimait à la TV « Russia Today » lorsqu’il révéla que la même équipe qui avait assassiné Hobeika, en coordination avec le bureau de l’ancien premier ministre israélien Ariel Sharon, avait également assassiné Hariri.
« C’est quelque chose que j’ai entendu il y a 5 ans de la part de sources au sein de la CIA », a dit Madsen. « J’ai rapporté en 2005 que la cellule au sein de la CIA liée à la Maison Blanche était responsable d’avoir coordonné les assassinats au Liban de l’ancien leader chrétien Elie Hobeika, et aussi l’ancien premier ministre libanais Rafic Hariri, et que cela avait été effectué en coordination étroite avec une cellule similaire dirigée par le bureau du premier ministre israélien Ariel Sharon », a-t-il déclaré.

En 2002, Hobeika devait voyager à Bruxelles pour témoigner contre Sharon dans l’affaire des massacres de Sabra et Chatila à Beyrouth. Cependant, en 2005, l’assassinat de Hariri avait pour objectif de créer une situation exceptionnellement favorable pour déstabiliser le Liban, balayer la Syrie, construire une base américaine au Nord Liban et se débarrasser des mouvements de résistance dans la région, nommément le Hezbollah qui hantait Sharon.
Ce que Madsen a révélé a fait l’effet d’une bombe et a suscité des réactions qui ont exigé sa démission. Madsen a fondé ses révélations sur les informations exposées par le journaliste d’investigation Seymour Hersh et les a publié après les avoir confirmé.

Lors de la 3ème semaine du mois de mars dernier au Minnesota, Hersh a révélé qu’une unité secrète de commandos de la Delta Air Force, connu pour être une « aile spécialisée dans les assassinats » et des unités Frogmen ont reçu l’ordre de s’occuper d’assassinats partout dans le monde, même sans devoir passer par le Secrétariat de la Défense, ni le Pentagone… si ce n’est le bureau de Cheney.
« C’est une aile spéciale de notre groupe d’opérations spéciales » qui a été mise en place de manière indépendante. Ils ne rapportent rien à personne, sauf sous l’ère Clinton et Bush. Ils ont rapporté directement au bureau de Cheney… Il s’agit d’un cercle d’exécution d’assassinat essentiellement et cela a duré longtemps », a déclaré Hersh.

« A partir de ce qu’à révélé Hersh, il était pratiquement certain que Dick Cheney était à la tête de cette structure. Ce que j’avais rapporté en 2004-2005 était que Karl Rove, haut conseiller politique du président Georges W. Bush, était impliqué, en compagnie d’un député conseiller à la Sécurité Nationale au sein de l’Administration Bush, Elliot Abrams, dans le scandale de l’Iran et fut accusé dans ce scandale, mais il fut pardonné par l’ancien président George H.W. Bush ».

En 2005, Madsen a cité une « source clé » dans son rapport, déclarant que « un nombre de sources de renseignements ont rapporté que les assassinats de leaders étrangers, tels Hariri et Hobeika, sont finalement autorisés par deux officiels clés de la Maison Blanche, le Vice-Président du staff Karl Rove et le Conseiller de la Sécurité Nationale, Elliot Abrams. De plus, Abrams est la liaison clé entre la Maison Blanche et le bureau de Sharon pour de telles opérations secrètes, en ce inclus les assassinats politiques. Abrams est la personne contactée par les Israéliens pour telle ou telle opération. »

Les nouvelles révélations ont ouvert de nouvelles portes dans les affaires d’assassinats qui ont touché le Liban pendant au moins 4 décennies et mettent en avant des hypothèses – principalement par rapport à l’assassinat de Hariri – que certains Libanais avaient caché pour profiter d’accusations politiques.

Publicités

Une Réponse to “Madsen: Cheney avait une équipe de la mort et a assassiné Hariri et Hobeika”

  1. Byblos said

    Bien sûr, Monsieur Bellemare va maintenant convoquer Wayne Madsen pour l’interroger sur ce qu’il sait.
    Les faits une fois établis, l’acte d’accusation va sûrement être modifié pour retirer les anciennes accusations, et en inclure des nouvelles contre Dick Cheney et Elliott Abrams.
    Les USA sont une grande Nation basée sur la Justice, et la Recherche de la Vérité. N’est-ce pas?

    Et vous verrez, ils vont même présenter des excuses aux quatre généraux et au Hezbollah.

    On peut toujours rêver d’une véritable JUSTICE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :