Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Elections 2009 – Biographie : Issam Abou Jamra (Beyrouth 1)

Posted by jeunempl sur mai 7, 2009

MPLBelgique.org

Issam Abou Jamra est candidat du Courant Patriotique Libre sur la liste du Changement et de la Réforme pour le siège orthodoxe de la circonscription de Achrafieh – Rmeil – Saifi (Beyrouth 1).

Abou Jamra serait le candidat du CPL pour le siège orthodoxe de Beirut I

Candidat: Issam Abou Jamra
Courant Patriotique Libre
Grec-orthodoxe – Première circonscription de Beyrouth
Site officiel

Etat Civil
Né en 1937 à Kfeir – Sud du Liban
Sa femme Antoine Helou est décédée en 1998. Il a quatre enfants : Fadi, Dani, Marc et Michel.

Etudes
– Il a suivi ses études complémentaires et secondaires à Saida
– En 1956, il rentre à l’école militaire comme élève officier et est gradué en 1959 comme lieutenant dans l’équipe d’artillerie.
– Il est passé par les différents grades militaires jusqu’à ce qu’il ait été désigné en 1990, général de brigade.
– Il a suivi des formations militaires au Liban, en France et aux Etats–Unis. La dernière formation qu’il a suivi fut celle de la direction et d’états-majors à Lifnorth – dans le Kansas.
– Il a étudié à l’université libanaise et a reçu un diplôme en droit en 1980.

Au cours de son service militaire
Le général Abou Jamra a tenu plusieurs postes militaires importants dont :
•    Commandant, chef du bataillon d’artillerie – chef de la deuxième brigade – chef de la septième brigade
•    Président du bureau du commandant en chef, président du bureau dans plusieurs opérations et états – majors.
•    Inspecteur général au ministère de la Défense – membre du conseil militaire entre 1984 et 1990
•    Il a été mis en retraite en 1996
•    Il a reçu plusieurs médailles dont : la médaille de guerre et la grande fanchon

En plus des services militaires
Il a occupé le poste de vice-Premier Ministre au sein du gouvernement transitoire du général Michel Aoun entre le 22 septembre 1988 et le 13 octobre 1990. Il a également tenu 6 ministères : La Justice, les Télécommunications, l’Energie et l’Eau, l’Habitat, l’Agriculture et l’Economie.

Après l’occupation syrienne du palais présidentiel de la république et du commandement de l’armée libanaise ainsi que sa prise de pouvoir au Liban le 13 octobre 1990, Abou Jamra s’est dirigé vers l’ambassade française à Mar Takla où il est resté jusqu’à son exil le 24 juin 1991 en France avec le général Michel Aoun et le ministre, général de Brigade, Edgard Maalouf. Il est ensuite resté en France et a continué de travailler avec le général Aoun pour diriger le CPL et provoquer le retrait des forces étrangères du Liban et la restauration de sa souveraineté.

Abou Jamra est retourné d’exil avec le général Aoun le 7 mai 2005, après le retrait de l’armée syrienne du Liban suite aux manifestations populaires et conformément à la résolution 1559 des Nations Unies.

Il travaille toujours au sein de la direction du CPL afin d’assurer la stabilité et la prospérité du Liban.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :