Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Elections 2009 – Biographie : Nicolas Maurice Sehnaoui (Beyrouth I)

Posted by jeunempl sur mai 1, 2009

MPLBelgique.org

Nicolas Sehnaoui est candidat du Courant Patriotique Libre au siège catholique de la première circonscription de Beyrouth (Achrafieh-Rmeil-Saïfi).

nicolas-sehnaoui-elections09Informations personnelles

Date de naissance : 7 mai 1967
Lieu de naissance:  Beyrouth
Nationalité : Libanais
Satut civil : Marié à Paula Naim
3 enfants:  Mouna, Maurice & Délila
Adresse professionnelle : PO Box 110-122 Beyrouth Liban

Education

Études primaire et secondaire:
Grand Lycée Français – Baccalauréat français obtenu en 1985

Diplômes universitaires:
Université de Paris II Assas
BA en science économique entre 1986 – 1990
École Supérieure des Affaires – École Supérieure de Commerce de Paris
Master en Gestion des Affaires  en  1999 – 2000

Activités professionnelles

De Mai 2000 à Février 2008: Président du conseil d’administration d’une importante société d’assurance vie

De Mai 2004 à février 2008: Président du conseil d’administration d’une importante société de leasing financier

De 1996 à aujourd’hui: Membre du conseil d’une importante société de distribution de matériels de construction

Activités Socio-Professionnelles

De Janvier 2002 à 2008:  Président du comité « Vie » de l’Association Libanaise des compagnies d’Assurance

D’octobre 2000 à 2008: Membre de l’Association des Hommes d’Affaires Libanais – RDCL

Depuis octobre 2006: Membre du conseil de l’Association des Jeunes Présidents – section libanaise

Depuis septembre 2006-2008: Membre du conseil des Jeunes Leaders Arabes – section libanaise

Nicolas a perdu l’être qu’il aimait le plus, sa mère, Mouna Bustros, le 6 août 1989, dans un bombardement syrien sur Achrafieh. C’était la guerre de libération menée par le Général Michel Aoun contre la tutelle syrienne sur le Liban.

Quinze ans avant les réunions du Bristol, Mouna était déjà une indépendantiste convaincue. Et malgré la pluie d’obus qui s’abattait quotidiennement sur le quartier, sa sympathie allait vers ce Général qui avait décidé de secouer le joug de l’occupant.  Âgée de 42 ans seulement, elle avait toujours refusé, malgré les blocus successifs imposés à Beyrouth, de quitter sa demeure. Cette fois, le sort s’abat durement sur la maison. Elle décède dans sa bibliothèque, touchée par un éclat d’obus. Le drame est profondément ressenti par son fils unique Nicolas.

Heureusement, Mouna a eu le temps de bénir son union avec Paula, devenue le 28 juillet 1988 sa partenaire pour le meilleur et pour le pire.

C’est de justesse qu’elle a rattrapé cette union parce que le jeune rebelle démarre l’âge adulte sur les chapeaux de roues et attaque la vie à pleines dents. Il n’a que 21 ans lorsqu’il épouse Paula Naïm, originaire de Raskifa, un de ces petits villages libanais perché comme les fleurs de l’azalée sur les flancs de nos montagnes dans le caza de Zghorta.

Nicolas se cramponne à ses idéaux, ceux-là mêmes que lui ont inculqués Mouna sa mère et Maurice son père. Un Liban indépendant, souverain, uni. Un Etat de droit et de laïcité où les institutions étatiques sont seules maîtres à bord. Un Liban où les citoyens peuvent vivre leurs vies dans leurs traditions et dans leurs quartiers sans avoir à plier devant l’oppresseur qu’il soit milice ou envahisseur.

Après le décès de sa mère, il s’engage davantage auprès du mouvement indépendantiste du Général Aoun. Étudiant, il se bat à Paris dans les rues comme dans les couloirs du parlement pour que soit reconnue la légitimité de la lutte. De retour au pays natal, il poursuit activement le combat pour un Liban souverain et indépendant.

Né d’un père grec-catholique et d’une mère grec-orthodoxe, tous deux originaires d’Achrafieh, Nicolas Sehnaoui est marié à une maronite du Liban-nord. Son expérience de gestionnaire d’entreprise et l’héritage politique de ses ancêtres, tant du côté de son père que du côté de sa mère, l’ont doté d’une ouverture d’esprit quasi génétique envers toutes les communautés qui font la richesse de la mosaïque libanaise. Il est de ce fait le pur produit de ce Liban aux couleurs multiples et aux parfums divers. Mais au delà de l’ouverture sur les autres et des concepts devenus éculés de convivialité et de coexistence, au plus profond de sa nature, Nicolas est un laïc résolu et convaincu. Convaincu que seule la neutralité de l’Etat et de la loi pourront garantir une pérennité paisible au brassage libanais.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :