Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

« Al Akhbar » aborde les cas d’anciens partisans du parti Kataëb qui participent à la bataille électorale

Posted by jeunempl sur avril 22, 2009

El Nashra

kataeb-flagLe quotidien Al Akhbar note que certaines considérations du président du parti Kataëb Amine Gemayel peuvent se révéler « erronées ». Il évoque alors le fait que le nombre d’anciens partisans Kataëb, qui se sont enrôlés au sein d’autres groupes, dépasse celui des partisans actuels.

A Jezzine, par exemple, l’ancien partisan Kataëb Edmond Rizk se place en tête de la tentative majoritaire de percer la liste de l’opposition.

Dans la première circonscription de Beyrouth, Massoud Achkar s’est présenté aux élections contre Nadim Gemayel, qui a récemment renouvelé son adhérence au parti Kataëb. Selon le quotidien, l’ancien partisan aurait plus de chances de triompher que Gemayel. Achkar est demeuré un « symbole » pour la plupart des partisans du Kataëb.

Toujours à Achrafieh, le responsable Kataëb et l’ancien partisan des Forces Libanaises, Georges Fardis, s’est présenté au niveau du siège orthodoxe, sans recevoir l’approbation de Gemayel.

Au Metn, Amine Gemayel n’a pas adopté la candidature de Michel Mkattaf, responsable de sa machine électorale lors des partielles de 2007, lui préférant Elie Karamé, pour le siège catholique.

De plus, Fouad Abou Nader, ancien membre du bureau politique du parti en question, s’est présenté aux élections sans prendre l’avis de son ancien parti en considération.

Quant au Kesrouan, plusieurs candidats Kataëb ne se résignent pas à l’avis de leur parti qui a décidé d’adopter la candidature de Sejaan Kazzi: Chaker Salemeh, Maroun et Joseph Abou Charaf. De même, Joseph Zayek assure que le général Michel Aoun, et non Amine Gemayel, tranchera la question de sa candidature.

A Batroun, Nabil Rhayyem poursuit sa course électorale, sans prendre en considération la décision de Gemayel.

Dans le même ordre, le candidat maronite à Tripoli Michel Khoury maintient sa candidature, en représailles à la décision de son parti consistant à transférer la candidature de Samer Saadé aux élections, de Batroun à Tripoli.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :