Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

L’Egypte accuse le Hezbollah de préparer des attentats sur son territoire… et Hagop Pakradounian est le premier député du parlement 2009!

Posted by jeunempl sur avril 9, 2009

El Nashra

hagop-pakradounianAu premier jour officiel de la bataille électorale, les Libanais suivaient de près les préparatifs menés en vue de concrétiser les alliances et de finaliser les listes !

Seul Hagop Pakradounian, député du parti Tachnag au Metn Nord, est tranquille. Aucun candidat rival ne s’est présenté… ni dans son camp, ni dans le groupe adversaire, ni parmi les candidats indépendants, ni parmi les amateurs. Il a alors garanti sa place dans le prochain Parlement deux mois avant la date des élections. Toutefois, « l’actuel et le prochain député » assure que l’enthousiasme de l’électeur arménien ne sera pas atténué suite à sa propre victoire… Bien au contraire, les électeurs arméniens se dirigeront vers les urnes pour perpétuer son « alliance unique » avec le bloc du Changement et de la Réforme d’une part, et avec le député Michel Murr d’autre part.

Mais si Pakradounian était la star du premier jour officiel de la bataille, la situation des autres groupes est loin d’être similaire. Chaque parti essaie de s’organiser, surtout que des conflits internes se produisent au sein de chaque camp, et que les alliances ne sont pas encore mises au point.

hezbollah-drapeauSur un autre plan, un évènement non électoral, du moins en apparence, a dominé les activités politiques au Liban. Un nouvel épisode du conflit entre l’Egypte et le Hezbollah est apparu. Cette « brouille » a vu le jour lors de la dernière guerre israélienne menée sur la bande de Gaza. En ce jour, le parti libanais n’a pas hésité à lancer des critiques et des accusations directes envers l’administration égyptienne. Cette dernière s’était refusée d’ouvrir le terminal de Rafah pour aider les Palestiniens.

Mais ce conflit a pris une tournure différente, se plaçant dans le cadre « judiciaire »; ce qui suscite les interrogations quant à la date de cette affaire, précédant les législatives où le Hezbollah est un élément essentiel. Dans un communiqué officiel, le Procureur général Abdel Majid Mahmoud a accusé Sayyed Hassan Nasrallah, secrétaire général du Parti, a chargé « le responsable de l’unité des opérations dans les pays environnants » (sans le nommer), de préparer la mise en œuvre d’hostilités sur le territoire égyptien. Évoquant le discours de Sayyed Nasrallah lancé à l’occasion d’Achoura, le 28 décembre 2008, « incitait la population et l’armée égyptienne à s’insurger contre leur gouvernement ». Mahmoud a également rapporté avoir reçu des informations, que les enquêtes ont confirmées, consistant en ce que le Hezbollah mobilise ses cadres afin d’attirer des éléments au sein d’une organisation qui perturberait la sécurité publique en Egypte. Les fonctions de cette organisation, selon Mahmoud, sont: mettre en œuvre les hostilités, préparer des engins explosifs qui seront utilisés dans les attentats, créer des entreprises commerciales servant « d’abri à l’exécution des tâches », apprendre les mesures sécuritaires aux éléments de l’organisation, contrôler les villages situés tout au long de la frontière égypto – palestinienne, envoyer les résultats des activités aux cadres du Hezbollah au Liban, louer des terrains proches du parcours du canal de Suez afin de surveiller les navires qui traversent ce canal, inspecter les installations et les villages touristiques dans les provinces du Nord du Sinaï et du Sud du Sinaï, falsifier des passeports et des documents personnels, louer des appartements meublés où les membres de l’organisation se réunissent, organiser des sessions de formation de certains éléments de cette organisation. Le communiqué n’a cependant pas omis de mentionner « l’accusation déjà prête », qui estime que « le Hezbollah œuvre pour répandre la doctrine chiite dans tout le pays ».

Suite à ce communiqué accusateur, le silence était la principale réaction de la part de la justice libanaise. Mieux encore, des responsables du Hezbollah ont refusé de commenter les « imputations égyptiennes ». Mais on s’attend à ce que le parti publie un communiqué officiel dans lequel il répondra aux accusations égyptiennes.

Sur un autre niveau, le conseil des ministres libanais, dont la moitié de ses membres, dont le premier ministre, est candidate aux législatives, s’est réuni hier en l’absence de six ministres. Étaient également absents les « sujets conflictuels », notamment la question du budget national.

En même temps, le ministre de la Défense Elias Murr a entamé une visite officielle à Washington, où il s’entretiendra avec plusieurs adjoints du président américain Barack Obama ainsi qu’avec la secrétaire d’Etat pour les Affaires étrangères Hillary Clinton. Le bureau de presse du ministre a alors rapporté, d’après John Brinen, adjoint d’Obama pour les affaires de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme, que « les Etats-Unis ne modifieront pas leur politique vis-à-vis du Liban ».

Au niveau électoral, le ministre de l’Intérieur et des Municipalités Ziad Baroud a annoncé que le nombre total des candidats est désormais 701, après que Nazareth Sabounjian s’est retiré en faveur du député Hagop Pakradounian. Rappelant que le dernier délai pour retirer les candidatures est le 22 avril, Baroud a affirmé que le report des élections n’est guère envisagé.

De son côté, l’ancien ministre Wiam Wahhab, chef du courant du Tawhid libanais, a déclaré que son courant participera aux élections, par l’intermédiaire de trois candidats druzes : Sleiman Sayegh à Aley, « en candidat indépendant pour faire face à l’alliance incohérente établie entre les diverses forces locales », Hicham Aawar à Baabda « où l’opposition n’a pas encore nommé de candidat druze », et Bahaa’eddine Khalek au Chouf sur la liste de l’opposition.

Pour sa part, le parti communiste, « de son poste indépendant », a décidé de participer aux élections, « pour éviter que les réformes ne restent encre sur papier ». Son secrétaire général Khaled Hdadé a annoncé sa liste de candidats: Farouk Dahrouje dans la Békaa Ouest, Saadallah Mazraani à Marjeyoun – Hasbaya, Semaan Lakkis à Koura, Gihad Moallem à Zahlé et Tarek Harb à Baabda.

En ce moment, au Liban Nord, il semble que plusieurs contraintes entravent la mise au point de la coalition tripartite réunissant l’ancien premier ministre Najib Mikati au ministre de l’Economie et du Commerce Mohammad Safadi et Saad Hariri, député chef du groupe parlementaire du « Futur ». Safadi s’attache à la candidature de l’ancien bâtonnier Fadi Ghantous pour le siège orthodoxe au lieu du candidat Robert Fadel. Cette affaire pourrait être résolue aujourd’hui, surtout que les différends se rapportant au cinquième siège sunnite ont été traités. Ce siège est ainsi attribué à l’ancien député Ahmad Karamé, écartant définitivement le député Misbah Ahdab de la liste de la coalition Hariri – Safadi – Mikati à Tripoli. Cette liste comprendra donc Mikati, Safadi, Samir Jisr, Ahmad Karamé, Mohammad Kabbara pour les sièges sunnites, Samer Saadé pour le siège maronite et Badr Wannous pour le siège alaouite.

Pour sa part, l’ancien ministre Jean Obeid poursuit ses démarches politiques et populaires à Tripoli, dans le cadre de préparation de sa bataille électorale qu’il a l’intention de mener jusqu’au bout. Dans une interview accordée au quotidien As Safir, il a dit: « Je ne vise aucun poste, mais je me suis présenté aux élections pour ne pas décevoir les Tripolitains qui me font confiance ». Et d’ajouter: « Je ne suis pas poltron, mais je sais faire la différence entre le courage et l’audace aventureuse ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :