Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Forum de Paris à l’UNESCO : Discours d’Ibrahim el Ali

Posted by jeunempl sur avril 7, 2009

Libnanews

“Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit.”

Khalil Gibran

ibrahim-elali-forumunescoJe viens d’arriver de mon pays le Liban,  là-bas sur un des villages  de la Haute Galilée, un olivier qu’on nomme l’Olivier Farsi nourrit ses habitants depuis plus de 2700 ans d’huile et d’olives et produit de la richesse pour le développement durable en revivifiant notre biodiversité.

Le Dollar, monnaie récente (200 ans), est devenu maintenant l’architecture de notre système économique, et le pilote du développement industriel. Puis par les crises en cascades qu’il engendre… la meilleure arme de destruction massive de notre planète.

La science et la finance doivent être au service de notre Mère Nature, de sa régénération  et non les promoteurs de sa calamité. L’exemple le plus flagrant  est  la main mise que la finance veut faire de la nature et du ventre des habitants du Tiers Monde, en imposant les OGM, alors que tout scientifique vous dira que l’agriculture biologique ou l’agriculture durable sont  bien meilleures  pour notre environnement.

Je m’appelle Ibrahim El Ali, je veux vous parler de deux expériences qui vont illustrer la thèse que je veux soutenir, l’importance de la sensibilisation et la participation de la population en cas de catastrophes naturelles.

Au Liban tout d’abord, juste après la guerre de 2006, j’ai pu organiser le déminage de plus de 4000 bombes à sous munitions et plus de 100 obus dont certaines à plus de 8 mètres de profondeur,  et ceci en sept mois.

J’ai pu réussir cet exploit en utilisant toute la logistique de la Finul (Force intérimaire des Nations Unies au Liban), en faisant participer la population des villages, pour une information efficace des mines localisées, puis les chefs religieux dans leurs sermons habituels, les municipalités, avec des affiches disposées à la sortie des mosquées, et différents lieux… La coordination du travail avec la participation de la population a été déterminante pour enlever le maximum de mines en très peu de temps. Or, lorsque la Finul se déplace toute seule, elle doit utiliser les codes GPS… La perte de temps et les procédures à respecter étant si importantes que la performance du déminage s’en trouve forcément diminuée.

Au Sénégal, l’Océanium à réussi à reboiser plus de 6 Millions 302 milles arbres en sensibilisant la population par des  projections de films en plein air. Ainsi, 12.000 villageois ont été mobilisés pour reboiser les mangroves du sud Casamance.

Ces expériences montrent qu’avec l’adhésion d’une population sensibilisée et motivée, on retrouve la dynamique de la révolution française quand dans son hymne on chantait  «   aux  armes citoyens,  formez les bataillons ».

Le dérèglement climatique, et les grandes catastrophes qu’il engendre, est assimilé avec notre tradition biblique de l’apocalypse, et notre rapport métaphysique avec la mort, Heidegger nous enseignait déjà que l’homme vit avec l’oubli de la mort,  et les catastrophes de grande ampleur ne sont que des oublis collectifs agissant comme un sopor, anesthésiant toute gestion et coordination anté-cataclysmique.

Un autre paradoxe vient renforcer ce phénomène. Une crise financière, une guerre, le chômage induisent souvent des mécontentements et  des changements au niveau des dirigeants politiques d’un pays, tandis qu’une catastrophe a tendance à souder en renforçant la solidarité de la population avec leur leader…

Il y a une étroite corrélation entre la crise économique et le dérèglement climatique, mais elle sera l’objet d’une autre réflexion.

« D’abord, ne nous faisons pas d’illusion,  en cas  de catastrophe de grande ampleur, nous serons tous complètement démunis et incapables de faire face. On comprend aisément qu’il est difficile de lutter contre les forces de la nature, les ordres de grandeur ne sont pas les mêmes ».

Ceci, ce n’est pas de moi mais d’ Albert Musgrove du Centre Interarmées pour l’Analyse Opérationnelle, l’homme du président Bush pour gérer l’ouragan  Katrina, du colonel Manfred Molitor d’Allemagne, chef du Commandement de Défense du Land de Saxe, et du Général de division Jean Paul Monfort, Officier Général de la zone défense Nord Français… Les officiers du peuple le plus puissant militairement, du peuple le plus discipliné, et du pays qui a la plus grande expérience pour les secours reconnaissent tous que face à des crises hors normes d’ampleur nationale, de type Katrina, nous ne pourrions que subir les dommages et attendre que cela passe en quelque sorte…

Sensibiliser la population

Je crois que ces éléments doivent nous faire réfléchir sur l’importance de responsabiliser la population en faisant de chaque citoyen un héros potentiel. Regardez l’efficacité des sapeurs pompiers en France et c’est vrai  pour le Liban, ce sont pratiquement tous des volontaires.
Nous pourrions utiliser le premier Avril comme journée nationale pour sensibiliser la population aux catastrophes hors normes, mobiliser les transports routiers, les sapeurs pompiers, les journalistes de la radio, la société civile, les mairies, les écoles, l’armée et surtout ses retraités d’une grande valeur, faire de cette journée, comme la fête de la musique, une mobilisation de toute la société, avec des exercices de simulations.
Cette journée pourra ouvrir la porte des semaines de développement durable en cours maintenant en France.

On pourrait  même imaginer un exercice avec des réservistes volontaires qui durera une quinzaine de jours, impliquer les jeunes des banlieues, les routiers, les ambulanciers, et l’armée, la gendarmerie, les préfets. Voilà ce qui pourra ressouder la nation avec ses autorités au lieu de laisser s’agrandir en permanence les fossés.

Contre les effets dévastateurs des tremblements de terre : Imposer des normes parasismiques

Dans tous les cas de figure, il faut retenir que plus la population sera entraînée, plus on évitera de grandes catastrophes et le Japon a beaucoup à nous apprendre sur le sujet.
Relisez vos journaux,  tremblement de terre au Japon à l’échelle 8 de richter, 2 morts, 3 bâtiments détruits, un tremblement de terre à l’échelle 7 en Iran,  en Algérie, ou au Liban ferait  20.000 morts avec toute son infrastructure immobilière par terre.
Qui serait  responsable des 18988 morts ? Notre créateur ? Si c’est le cas, je me convertis de suite au bouddhisme Zen.
Au Liban, nous possédons l’ingénierie nécessaire pour construire en respectant les normes parasismiques. Mais la loi, malgré les 1000 tremblements de terre dont certains à l’échelle 5 depuis le mois de février 2008, préconise juste une recommandation, et non une obligation. Il faut savoir que cela coûte environ 20% plus cher de construire en tenant compte des normes parasismiques. L’Etat aurait pu au moins les prendre en compte et imposer lors de la reconstruction du pays de repartir sur ces bonnes bases ?

Les projets de reconstructions financés par la communauté internationale à Gaza, ou au Liban, devraient prendre en compte l’impératif de respecter ces normes techniques de conception et de construction parasismiques (normes qui ont su montrer leur efficacité).

Notre Excellent ministre de l’intérieur a imposé le port de  la ceinture de sécurité pour les conducteurs, et le résultat est très prometteur. Imaginez un instant que ce fut juste une recommandation !

Le Liban, capitale de la biodiversité

Quant au Liban, ce pays  est  une  sorte d’Union pour la méditerranée  en miniature, capitale de la biodiversité de tout le Moyen Orient. Il abrite le corridor le plus important au monde d’oiseaux migrateurs, venant d’Asie pour rejoindre l’Afrique. Ce n’est guère difficile à comprendre, les oiseaux ont greffé dans leur cerveau un Google Earth naturel. Quand ils sont en hauteur, ils voient naturellement les endroits riches en biodiversité. Les deux montagnes, le mont Hermon (Jabel cheick actuel) et le mont Liban, nourrissant en eau tout le Moyen Orient. Le milieu montagnard méditerranéen libanais possède une remarquable variété de la flore. Ce petit pays de 10 452 km² compte plus de 2600 espèces végétales, dont 100 qui sont endémiques ; alors qu’on en dénombre que 1600 en Grande Bretagne, 30 fois plus étendue.

Tout son littoral marin possède des plaques rocheuses en forme de terrasses, qui sont un aquarium riche en biodiversité marine, et sur lesquelles il faudra s’adosser pour construire des aires marines protégées, d’autant plus que toute la région Est de la mer Méditerranée  est devenue sans vie. Son coté libanais en ayant un des taux d’acidité les plus élevés du monde, accueille une zone refuge pour les requins et les tortues qui viennent frayer dans notre fond marin et pondre sur le littoral protégé de Tyr. C’est pourquoi, il faut lutter  avec cœur et âme contre le projet de l’île en forme de Cèdre au Liban.
En plus de son histoire phénicienne et punique, ayant reconstruit tous les ports et comptoirs bordant les grandes villes de l’Union Pour la Méditerranée (UPM), le Liban est le gardien incontesté du trésor de sa biodiversité.

Vous savez que les feux de forêts ont détruit plus de 20% du paysage vert libanais. Il y a quelques jours, un berger a trouvé la mort en marchant sur une mine.

Ne croyez-vous pas qu’il serait temps que les plans des mines soient dévoilés? Si vous ne les donnez pas pour les fermiers ou les bergers libanais,  donnez-les  pour les arbres et le reboisement,  sinon pour nos oiseaux migrateurs, sinon pour permettre de lutter contre les feux de forêts,  sinon comment allez-vous nous faire croire que vous travaillez pour la paix? Et nous convaincre d’adhérer pleinement au projet de l’UPM?

Encourager le développement de projets locaux

Enfin, je crois qu’il faut créer l’Union Pour la Méditerranée à deux vitesses : l’une axée sur les grands projets et les états, l’autre qui passera par les collectivités, les projets concrets, et pourquoi pas les ONG de référence.

Deux arguments de taille renforcent notre position :
Les collectivités s’occupent toujours mieux des problèmes environnementaux, puis se sentant plus concernées, conduisent à terme  les projets, et surtout avec une utilisation optimisée des financements.

Les états de la rive sud sont très centralisés et une réussite de leur collectivité sur des projets basiques de traitement des eaux usées, de traitement des déchets,… serait un moyen de promouvoir durablement la démocratie en renforçant du même coup une bonne gestion des ressources publiques.

La religion et l’écologie

Si vous êtes rationaliste, je vous renvoie à toutes les études scientifiques de l’écologie moderne, sinon :

– Que ce soit Noé,  qui  a  conservé dans son arche toute la biodiversité vivante par couple ;

– Que ce soit  Jésus Christ  qui, en brisant son pain, et le partageant avec ses disciples, leur promettant ainsi la vie éternelle, ce pain ne put se faire avec des semences OGM !

– Que ce soit le Prophète Mohamad qui disait dans une sentence : «  Si vous étiez présent le jour de l’apocalypse , et de vos yeux  vous voyez la fin du monde,  et  que  entre vos mains  vous  ayez  un  arbre ,   vous  avez  devoir  de le planter »

Les messagers de toutes les religions nous enseignent la préservation de l’environnement. Si la folie des hommes et leur cupidité continuent à puiser de la terre ses ressources sans penser à leur économie et leur régénérescence, si nos industries, nos voitures et notre surconsommation en viande continuent de polluer les 10 km d’espace de vie au-dessus de notre tête, nous courrons tous vers les promesses apocalyptiques du Psaume de Jean.

Proposition

Je propose à l’UPM d’adopter une politique courageuse de reboisement d’oliviers dans tout son pourtour sud, allant d’Agadir jusqu’aux frontières de la Turquie, et de m’en confier la mission. Et rendez-vous dans cinq ans.

Je terminerai mon exposé avec Sénèque

« Ce n’est pas parce que  les choses sont difficiles que nous n’osons pas.
C’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles. »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :