Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Élargissement du réseau de fibre optique pour un coût de 62 millions de dollars

Posted by jeunempl sur mars 4, 2009

(L’Orient le Jour)

Fin 2011, le réseau atteindra 4 700 kilomètres permettant le développement de nouveaux services de télécommunications.

Gebran Bassil - Ministre des Télécommunications

Gebran Bassil - Ministre des Télécommunications

Le ministre des Télécommunications Gebran Bassil a dévoilé hier un projet d’élargissement et de modernisation du réseau de fibre optique au Liban. La fibre optique est un fil en verre ou en plastique très fin qui a la propriété de conduire la lumière et sert dans les transmissions de données. Elle offre un débit d’informations nettement supérieur à celui des câbles en cuivre et supporte un réseau « large bande » (broadband) par lequel peuvent transiter aussi bien la télévision, le téléphone, la visioconférence ou les données informatiques. En permettant les communications à très longue distance et à des débits jusqu’alors impossibles, les fibres optiques ont constitué l’un des éléments-clés de la révolution des télécommunications. Cette révolution, le Liban avait commencé à la vivre il y a 15 ans en installant un réseau de 1 300 kilomètres, « suffisant à l’époque pour la transmission de voix », a indiqué le directeur général pour l’équipement, Naji Andraos. Mais avec l’essor de nouveaux services, comme la transmission de données informatiques, ce réseau n’est plus en mesure de répondre aux besoins, a-t-il ajouté. Le ministre Bassil a également indiqué que ce premier projet avait été mené de façon chaotique et sans considérations de sécurité publique, ce qui a entraîné de nombreuses coupures, notamment en période de conflits.

Location du réseau au secteur privé

D’où la nécessité d’élargir le réseau existant à tous les centraux téléphoniques du pays, de le moderniser pour permettre d’introduire de nouvelles technologies et de mieux le protéger, pour éviter les coupures, comme ce fut le cas lors de la guerre de juillet 2006. L’objectif du projet est de créer deux nœuds de raccordements nationaux, Lebanon Ring 1 et Lebanon Ring 2, et 39 nœuds locaux.

Pour Gebran Bassil, le développement de cette infrastructure tranchera la question de savoir qui du public ou du privé doit effectuer ces investissements : « À mon avis, aucune société privée n’a intérêt à construire une telle infrastructure. L’État détient déjà ce réseau et a les moyens de le développer avant de le mettre à disposition du secteur privé ou des compagnies publiques, en louant ce service comme n’importe quel autre. »
Les tarifs seront définis par décret, « mais nous ne pouvons pas attendre la création de Liban Télécom pour développer l’infrastructure », a ajouté le ministre.
Les travaux des deux nœuds principaux devraient ainsi débuter en juin 2009 et durer un an, tandis que ceux des nœuds locaux commenceront en mars 2010 et s’achèveront en 18 mois. Le tout pour un montant de 62 millions de dollars, un coût qui sera amorti grâce aux recettes générées par la location, selon Bassil.

Bientôt chez les particuliers ?

Fin 2011, le Liban aura donc un réseau de fibre optique de 4 700 kilomètres, « et se rapprochera ainsi des pays voisins, comme la Jordanie qui compte 4 000 kilomètres pour pratiquement le même nombre d’habitants », a-t-il indiqué. Concrètement, ce réseau permettra d’accroître la capacité de transmission des données et donc d’en réduire le coût. Cela concerne notamment l’Internet, mais il permettra également l’introduction de nouveaux services sur la téléphonie mobile, et l’amélioration de la transmission du réseau cellulaire et éventuellement le passage à la technologie 3G, a expliqué le ministre.

Pour le moment, la fibre optique est limitée à l’interconnexion des centraux téléphoniques. Mais elle pourrait dans un second temps arriver chez les particuliers, ouvrant la voie à des offres groupées de téléphone, d’Internet haut débit et de câble numérique, haute définition. Le ministre a dévoilé qu’Ogero travaille actuellement sur un projet expérimental de FTTH (Fiber to the Home) dans les régions de Hamra et d’Achrafieh. L’extension de ce service devra ensuite revenir au secteur privé, ou en partenariat avec la future Liban Télécom, a-t-il conclu.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :